Programme Main-d’œuvre Camionnage

La Politique de mobilité durable – 2030 (PMD), rendue publique en 2018, a reconnu le caractère hautement stratégique du transport routier des marchandises dans les chaînes de valeur de l’économie du Québec. Le Plan d’action 2018-2023 du cadre d’intervention sectoriel sur le transport routier des marchandises de la PMD propose une série de mesures visant à soutenir les entreprises de ce secteur pour qu’elles soient plus compétitives, attirent davantage d’investissements et continuent de créer des emplois. La mesure 19, qui consiste à mettre sur pied un programme d’aide en soutien aux initiatives de main-d’œuvre, pourra contribuer à élargir le bassin de travailleuses et de travailleurs qualifiés disponibles dans le secteur.

Le programme de soutien aux initiatives en main-d’œuvre pour le transport routier des marchandises (programme Main-d’œuvre Camionnage) se termine le 31 mars 2022.

Objectifs

Par le programme Main-d’œuvre Camionnage, le Ministère entend soutenir les initiatives de l’industrie pour faire face à la rareté de la main-d’œuvre dans le secteur du transport routier des marchandises, pour contribuer à la disponibilité de travailleuses et de travailleurs qualifiés et pour assurer une meilleure connaissance des problématiques particulières du secteur en ce qui a trait à la pénurie de main-d’œuvre.

Dans le secteur du transport routier des marchandises, le programme vise plus précisément à :

  • élargir le bassin de main-d’œuvre par :
    • la promotion des métiers du transport routier des marchandises et l’augmentation de l’attractivité dans toutes les régions du Québec, notamment auprès des chercheuses et chercheurs d’emploi et des clientèles traditionnelles et non traditionnelles, en ciblant les femmes, les jeunes, les autochtones, les personnes immigrantes ainsi que les détentrices et détenteurs non actifs de permis pour la conduite de véhicules lourds;
    • la valorisation de l’importance stratégique et économique de l’industrie du transport routier des marchandises pour augmenter l’attractivité générale du secteur, notamment en sensibilisant la population à l’apport de cette industrie dans son quotidien;
  • contribuer à la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée par :
    • la mise en valeur et la diffusion de l’information sur les bonnes pratiques en matière de formation, d’encadrement, de sécurité, d’innovation et d’utilisation des nouvelles technologies en transport routier des marchandises;
  • assurer une meilleure connaissance des problèmes liés à la main-d’œuvre par :
    • l’établissement d’un portrait amélioré et actualisé des connaissances relatives à la problématique de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur afin d’aider à mieux cibler les interventions prioritaires.

Organismes admissibles

Sont admissibles à ce programme :

  • les organismes à but non lucratif (OBNL) légalement constitués et immatriculés au Registraire des entreprises du Québec et dont au moins un établissement est situé au Québec;
  • les centres d’enseignement ou de recherche intéressés par la problématique de la pénurie de main-d’œuvre en transport routier des marchandises et reconnus par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).

Si d’autres partenaires privés sont impliqués dans le projet, ils doivent avoir un établissement au Québec. Le programme ne s’adresse pas aux individus, soit aux personnes physiques, ni aux entreprises à but lucratif.

Conditions d’admissibilité

Les projets admissibles concernent les différentes catégories d’activités suivantes :

  • une activité permettant de faire connaître le secteur du transport routier des marchandises et les métiers qui y sont associés, de les valoriser ou d’augmenter leur attractivité, le tout auprès des clientèles traditionnelles et non traditionnelles, telles que les femmes, les jeunes, les autochtones, les personnes immigrantes ainsi que les détentrices et détenteurs non actifs de permis permettant la conduite de véhicules lourds;
  • une activité de valorisation, auprès de la population, de l’importance stratégique du secteur du transport routier des marchandises;
  • une activité de diffusion et de mise en valeur des bonnes pratiques en ce qui a trait à la formation, la gestion des ressources humaines, l’encadrement, la sécurité des véhicules lourds, l’innovation et l’utilisation des nouvelles technologies en transport routier des marchandises;
  • une étude ou enquête de nature à fournir un portrait amélioré et actualisé des problèmes liés à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport routier des marchandises;
  • une analyse stratégique de la problématique relative à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport routier des marchandises, analyse qui peut contribuer à cibler des interventions prioritaires.

Aide financière

L’aide financière versée dans le cadre de ce programme ne pourra pas excéder 65 % des dépenses admissibles effectivement engagées. Pour l’année 2020-2021 de l’appel de projets, l’aide financière maximum par projet est de 20 000 $.

Appel de projets

Pour l’année 2020-2021, toute demande d’aide financière doit être faite au plus tard le 15 juillet 2020 (terminé).

Un nouvel appel de projet sera lancé au début de chaque année financière.

En raison d’une enveloppe budgétaire résiduelle pour l’année financière 2020-2021, un deuxième appel de projets est en cours jusqu’au 16 octobre 2020, et ce, jusqu'à épuisement des sommes.

Dépôt des demandes

Toute demande d’aide financière doit être effectuée à partir du formulaire qui se trouve dans la sous-section Documentation et acheminée par courrier au Ministère à l’adresse suivante :

À l’attention de Mme Nathalie Bilodeau
Direction des aides aux municipalités, aux entreprises et aux individus
Ministère des Transports
700, boulevard René-Lévesque Est, 19e étage
Québec (Québec) G1R 5H1

Le formulaire peut également être envoyé à l’adresse courriel suivante : nathalie.bilodeau@transports.gouv.qc.ca.

Pour être soumis à l’évaluation, les dossiers doivent être complets, compréhensibles et fondés sur des données exactes. Sinon, il appartiendra à la ou au bénéficiaire d’en corriger les lacunes dans le délai accordé par le Ministère.

Demande d’information

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Mme Nathalie Bilodeau
Téléphone : 418 646-0700, poste 22647

Documentation

Foire aux questions

Pourquoi l’aide financière du Programme Main-d’œuvre Camionnage n’est-elle pas accessible aux individus et aux entreprises à but lucratif en pénurie de main-d’œuvre?

Le programme vise à agir en complémentarité avec les interventions existantes, notamment celles découlant des programmes d’aide en cours ainsi que de la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre 2018-2023 du ministère du Travail, de l’Emploi et la Solidarité sociale (MTESS).

Pour permettre d’optimiser l’atteinte des objectifs du programme et d’en maximiser les retombées, les sommes allouées annuellement par le programme ne s’adressent pas aux individus ni aux entreprises à but lucratif pour financer leur fonctionnement, mais plutôt aux organismes admissibles qui les représentent ou qui auraient un intérêt à les représenter.

Vous avez une idée intéressante d’initiative à suggérer en ce qui a trait aux objectifs du programme? Soumettez la proposition à un organisme admissible de votre secteur ou de votre région qui souhaiterait formuler une demande dans le cadre du programme.

Est-ce que mon projet de recherche lié au domaine du transport des personnes et des marchandises et réalisé dans le cadre de mes études est admissible au Programme Main-d’œuvre Camionnage?

Un individu n’est pas admissible au programme, mais un projet de recherche peut faire l’objet d’une aide financière s’il est sélectionné lors d’un appel de projets dans le cadre du présent programme. Toutefois, la démarche devra être associée aux activités d’un centre d’enseignement ou de recherche intéressé par les problèmes de pénurie de main-d’œuvre et reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) ou elle devra être inscrite dans le cadre de ces activités. Organisme admissible, le centre devra être le bénéficiaire de l’aide financière en tant que demandeur responsable du respect des modalités d’application du programme.

Il est à noter également que le Programme Main-d’œuvre Camionnage s’adresse uniquement au secteur du transport routier des marchandises. Aucun projet ou volet spécifique concernant le transport des personnes n’est admissible.

Est-ce que le Programme Main-d’œuvre Camionnage pourrait compléter le montage financier du projet de recherche de mon organisme, lequel a déjà l’appui du milieu en plus d’une contribution d’un autre programme gouvernemental qui est en cours d’analyse?

Oui, si la demande d’aide financière répond aux conditions suivantes :

  • l’organisme est admissible et le projet respecte les modalités du programme;
  • le projet répond à l’un ou l’autre des objectifs du programme et est sélectionné dans le cadre d’un appel de projets;
  • les contributions ou participations incluses au montage financier sont confirmées;
  • le montage financier respecte les modalités de l’aide financière, notamment la règle du cumul de ces aides (section F du document des modalités d’application du programme).

Est-ce qu’une aide financière est offerte dans le cadre du Programme Main-d’œuvre Camionnage pour faire connaître les bonnes pratiques liées à la commercialisation de mon produit technologique, en faire la promotion, développer une formation et la transmettre?

Les modalités d’application du programme établissent que le développement de formation générale ainsi que les initiatives visant à mettre de l’avant des activités soutenant la commercialisation de produits ciblés ne sont pas admissibles au financement dans le cadre de ce programme.