Composition du budget 2019-2020

​​​​​​Les sommes allouées au Ministère par l’Assemblée nationale sont regroupées sous deux catégories de budgets :

  • Le budget de dépenses qui sert à couvrir les dépenses courantes ainsi que la part des investissements à long terme imputables à l’exercice en cours (amortissement);
  • Le budget d’investissements qui permet de financer des réalisations dont la durée de vie utile est estimée à plusieurs années.

Pour l’exercice financier 2019-2020, le budget de dépenses du Ministère s’élève à 763,2 M$ alors que le budget d’investissements s’élève à 94,4 M$. Ces montants sont répartis entre deux programmes ministériels de la manière suivante :

Programme 01 — Infrastructures et systèmes de transport

Ce programme vise à assurer l’entretien d’hiver des infrastructures routières de même que l’amélioration, la réfection et l’entretien des infrastructures ferroviaires, maritimes et aériennes. Il vise aussi à établir des politiques, à verser des subventions notamment en transport adapté et à la Société des traversiers du Québec. De plus, ce programme regroupe les activités et mandats de la Commission des transports du Québec et du Secrétariat à la stratégie maritime.

 


Programme 02 — Administration et services corporatifs

Ce programme vise à fournir les divers services de soutien à la gestion des activités du Ministère. Il vise aussi à favoriser l’expertise en soutenant les activités de recherche et de développement.


Fonds des réseaux de transport terrestre (FORT)

Parallèlement, l’Assemblée nationale autorise aussi les prévisions de dépenses et d’investissements du FORT.

Prévisions de dépenses

Ce volet couvre les dépenses courantes ainsi que la part des investissements à long terme imputables à l'exercice en cours (amortissement et frais de financement);

Il regroupe le secteur réseau routier qui est constitué des activités d'entretien, de conservation, d'amélioration et de développement des infrastructures routières. Ceci inclut le réseau supérieur, le réseau local, les infrastructures en partenariat et les parcs routiers.

Il regroupe également le secteur transport en commun avec l'aide aux infrastructures de transport en commun, l'aide au fonctionnement des organismes publics de transport en commun ainsi que les subventions octroyées dans le cadre de la Contribution des automobilistes au transport en commun.

Les autres dépenses concernent notamment le secteur des véhicules hors routes et les subventions versées au regard des programmes d’aide financières pour la voirie locale.

Prévisions d’investissements

Ce volet vise les réalisations dont la durée de vie utile est estimée à plusieurs années. La quasi- totalité du budget d’investissements est affectée au secteur du réseau routier qui comprend le coût de réalisation des travaux incluant les contrats, la fourniture de matériaux et d'équipement ainsi que la main-d'œuvre et les coûts internes directs. Il comprend aussi la portion des équipements et des développements informatiques imputables à ce secteur.