Présentation des conférenciers pour la journée du 7 mai 2019

​​​​​​​​​​​Conférenciers – 7 mai 2019

James-A. Goulet, Polytechnique Montréal

James-A. Goulet est un ancien étudiant de l’Université Laval, titulaire d’un doctorat de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et d’un post-doctorat à la University of California Berkeley. Il est maintenant professeur à Polytechnique Montréal.​​​​

Ses travaux de recherche combinent les champs d’expertise du génie civil et de l’apprentissage automatique (Machine learning) afin de mettre les nouvelles technologies de l’information au service de la gestion des infrastructures vieillissantes.​​​​


Renaud Cardinal-Prévost, WSP

Renaud Cardinal-Prévost est un ingénieur junior ayant terminé les programmes de baccalauréat et de maîtrise professionnelle ​​​​à Polytechnique Montréal. Au cycle supérieur, il s’est orienté en conception des structures et en analyse avec des méthodes découlant de l’apprentissage machine. Durant son juniorat, il conduit des analyses structurales et des analyses de données d’instrumentation en utilisant l’apprentissage automatique pour le projet du changement de la toile du Stade olympique de Montréal.​​​​


Sébastien Galipeau, ministère des Transports

Titulaire d’un baccalauréat en génie civil à l’Université Laval avec une mention en structure, monsieur Galipeau s’est joint en 2013 à l’équipe de la Direction des structures du ministère des Transports où il occupe le poste d’ingénieur en structures. Depuis 2014, il se spécialise dans l’utilisation des matériaux composites dans les ouvrages d’art; il a conçu et renforcé de nombreux ouvrages avec matériaux composites sur le réseau routier québécois. Il participe notamment à l’élaboration du chapitre 16 de la norme CSA S6.​​​​


Marc-Antoine Loranger, ministère des Transports

En 2013, monsieur Loranger a obtenu un baccalauréat en génie physique de l’Université Laval. Depuis 2014, il travaille au sein de la Direction des matériaux d’infrastructures du ministère des Transports en tant que chargé de projet en ingénierie des matériaux. Son champ d’expertise porte principalement sur les matériaux composites et polymères utilisés dans les ouvrages d’art et les ouvrages routiers. Il est également membre du sous-comité technique de la norme CSA S807 « Specification for fibre-reinforced polymers ».​​​​


Hikmat Al Hajjar, ministère des Transports

​​​​M. Hikmat Al Hajjar est titulaire d’une maîtrise de recherche en génie civil et génie de matériaux de l’Université Paul Sabatier de Toulouse, en France (diplôme obtenu en 2003). Il est titulaire d’un doctorat en génie civil et génie des matériaux qu’il a obtenu de la même université (2008). Son domaine de recherche porte sur la protection cathodique appliquée aux éléments en béton précontraint ou armé. Entre les années 2009 et 2018, il a travaillé dans une firme de génie-conseil à Montréal, où il a développé son expertise dans le contrôle de qualité des matériaux de construction. Depuis 2018, il a intégré la Direction générale de l’exploitation du réseau métropolitaine au ministère des Transports du Québec.


Cristina Daniela Toma, ministère des Transports

Cristina Daniela Toma a effectué ses études universitaires de baccalauréat et maîtrise​​ à l’Université Polytechnique de Bucarest en Roumanie. Elle a travaillé comme ingénieure pendant 7 ans à la Société Nationale de chemin de fer. Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisé en génie civil de l’École Polytechnique de Montréal. Elle a travaillé pour des firmes de génie-conseil, et depuis 2008 au ministère de Transports. Elle occupe présentement le poste de coordonnatrice du Module structures, tunnels et stations de pompage à la Direction générale de l’exploitation du réseau métropolitaine.​​​​


Mathieu Champagne, Université Laval

Mathieu Champagne a entrepris à l’automne 2018 un doctorat en sciences de la Terre à l’Université Laval, sous la supervision de Benoit Fournier et Benoit Bissonnette. Son projet, effectué en collaboration avec le ministère des Transports du Québec et le ministère des Transports de la Norvège, porte sur la gestion des infrastructures routières affectées par la réaction alcalis-silice (RAS). Monsieur Champagne a récemment soumis son mémoire de maîtrise intitulé « Applying the Damage Rating Index for the spatial damage assessment in concrete specimens affected by alkalisilica reaction (ASR) ». Il occupe le poste de président de la section étudiante ACI@UL depuis deux ans.​​​​


Pierre Labrie, Tetra Tech

Diplômé de l’Université Laval en 1988 et titulaire d’une maîtrise en génie sismique, Pierre Labrie s’est joint à Tetra Tech (anciennement BPR) en 1989 et est présent​ement directeu​r général des transports. En tant que doyen chez Tetra Tech, mari et père de quatre enfants, il saura partager avec humour sa vaste expérience en ouvrages d’art.​​​​



Martin Dubois, Patri-Arch

Martin Dubois, titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en architecture de l’Université Laval, est consultant en patrimoine bâti. Depuis 1997, il dirige la firme Patri-Arch qui réalise des études patrimoniales d’immeubles et de ponts pour le compte de divers organismes, ministères, municipalités et MRC à travers tout le Québec.​​​​


​​Juan Manuel Macia, WSP

Avec près de 15 ans d’expérience en génie civil, Juan Manuel Macia est un ingénieur spécialisé en analyse et conception de structures, avec une expertise solide en matériaux de construction. Il travaille notamment à titre d’ingénieur-concepteur où il a su se démarquer par son excellente capacité d’analyse, d’organisation systématique et d’élaboration de solutions efficientes de qualité supérieure. Il a toujours su se distinguer tant sur les projets majeurs comme l’échangeur Turcot, le REM et le nouveau pont Champlain que sur des projets de moindre envergure comme la réhabilitation de l’Ouvrage Comtois sur l’île Verte, où il a été proposé une solution non traditionnelle pour ce type de mandat.​​​​


​Claudine Breton, WSP

​​​​Madame Breton est ingénieure civile spécialisée en hydraulique fluviale, diplômée de l’Université de Sherbrooke et de l’École Polytechnique de Montréal. Son mémoire de maîtrise a porté sur le développement d’une méthode d’évaluation des risques d’inondation en lien avec les systèmes d’informations géographiques. Depuis 2000, elle a principalement travaillé comme consultante chez WSP à titre de chargée de projet en hydraulique, notamment pour concevoir divers aménagements fauniques et infrastructures en rivière, délimiter les zones inondables, évaluer les impacts environnementaux de travaux en milieu hydrique et réaliser des études de rupture de barrage. Elle a collaboré à de nombreux projets de réhabilitation et de construction de ponts, de petite et de grande envergure, partout au Québec. ​​


Dominique Bourdages, Ville de Laval

​​​​Diplômé de l’ETS en génie de la construction, Dominique Bourdages possède 11 ans d’expérience dans le domaine des ouvrages d’art. S’étant perfectionné dans la conception des structures, dans l’inspection ainsi que dans la surveillance de travaux, il a acquis une expertise lui permettant d’avoir une vision globale des projets. Il a participé à quelques projets majeurs, dont l’échangeur Turcot ainsi que le renforcement du pont de l’estacade du pont Champlain.​​


David Bastien, ministère des Transports

Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise de l’École Polytechnique de Montréal, et possédant près de 20 ans d’expérience dans le domaine des ponts et des ouvrages d’art, David Bastien a entrepris sa carrière dans le génie-conseil où il a participé à l’inspection, l’évaluation et la conception de plusieurs ouvrages d’envergure diverse.​​​​

Depuis 2013, David s’est joint à la Direction des structures à Montréal, où il occupe le poste de chef du module conception et surveillance des grands ouvrages. De plus, il est membre du comité technique du code S6 ainsi que du sous-comité du chapitre 10 de ce code.


Nicolay Velev, Stantec

Ingénieur en structure, monsieur Velev travaille au sein de l’équipe de Stantec Experts-conseils ltée depuis mars 2006. Il possède plus de 22 ans d’expérience dans le domaine de la conception, de la réfection et de l’évaluation des structures. Il est principalement actif dans les domaines de l’analyse sismique et du dimensionnement des fondations profondes. Il a travaillé à la conception de plusieurs projets, entre autres le pont courbe de l’échangeur 640/15 à Boisbriand, le dimensionnement des piles de pont Galipeault sud, les fondations du nouveau pont aux Ïles-de-la-Madeleine et la réfection séismique des deux ponts sur l’autoroute 10 à Chambly.​​​​


Guillaume Boucher-Proulx, Cima+

Monsieur Boucher-Proulx a obtenu une maîtrise sur la réhabilitation sismique des piliers de pont au début de 2008. À l’emploi de CIMA+ depuis cette même année, il travaille exclusivement sur les projets d’ouvrages d’art et effectue principalement les tâches de conception, soit les calculs, la modélisation et la préparation de documents contractuels. Depuis 2014, il est chargé de projet pour des projets multidisciplinaires, ce qui demande de la coordination avec différents intervenants et des relations avec les clients. La combinaison de ses compétences techniques et de ses aptitudes de gestionnaire lui permet d’assurer la réussite de ces projets.​​​​


Patrick Théoret, Cima+

Monsieur Théoret a obtenu une maîtrise sur les méthodes d’analyse pour la distribution des charges dans les tabliers de pont au début de 2010 et est à l’emploi de CIMA+ depuis décembre 2009. Il y travaille à titre d’ingénieur dans le domaine des ouvrages d’art. Il coordonne et participe principalement aux tâches de conception, soit les calculs, la modélisation, la préparation de documents contractuels, la rédaction de rapports d’étude et fournit également l’accompagnement technique lors des travaux.​​​​


Munzer Hassan, Cima+

Expert-conseil principal en conception et réhabilitation des ponts chez CIMA+ et chargé du cours à l’École de Technologie Supérieure (ETS) de l’Université du Québec à Montréal, monsieur Hassan est titulaire d'un doctorat de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse dans le domaine de l’auscultation des ouvrages d’art.​​​​

Il a plus de 25 ans d’expérience dans les domaines de la recherche universitaire et de l’industrie des ponts. Il a piloté l’étude de conception, d’évaluation et de réhabilitation de nombreux ponts importants. Il est l’auteur ou coauteur de 30 publications scientifiques et de 2 notes de cours universitaires.


​Jonathan Corriveau, Cima+

​​​​Titulaire d’un baccalauréat en génie civil et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées de l’École Polytechnique de Montréal, Jonathan Corriveau travaille dans le domaine des po​nts et ouvrages d’art chez CIMA+ depuis 2010. Il est ingénieur de projet en conception et a participé à différents projets majeurs dans la région métropolitaine.​​