Vous êtes ici

Autoroute 20 – Prolongement de l'autoroute entre Cacouna et Rimouski, secteur du Bic

​Le projet de prolongement de l’autoroute 20 dans la région du Bas-Saint-Laurent prévoit un prolongement total de 77 km. Il permet de répondre à long terme aux besoins de la circulation et de diminuer les risques d’accidents liés à l’utilisation actuelle de la route 132. Cette dernière est le seul axe routier majeur entre une partie du Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et le Québec méridional. Le trafic interrégional représente 70 % du débit total.

Objectifs

La construction d’une chaussée d’autoroute à deux voies contiguës, sans accès, avec ponts d’étagement entre Cacouna et le secteur du Bic à Rimouski, permettra d’améliorer la fluidité, la capacité et la sécurité routière.

Description du projet

Ce projet est constitué de deux tronçons. Le premier s’étend de Cacouna à Notre-Dame-des-Neiges et le second, de Notre-Dame-des-Neiges à Rimouski, secteur du Bic.

Tronçon de Cacouna à Notre-Dame-des-Neiges (24 km)

Ce tronçon est achevé depuis novembre 2015. Il a nécessité des investissements de 214 M$.

De Cacouna à L’Isle-Verte (9,8 km)

Les travaux ont débuté en 2008 et comprenaient, à L’Isle-Verte, la reconstruction de la montée des Coteaux ainsi que le réaménagement de son intersection avec la route 132. Cette section a été ouverte à la circulation en décembre 2011.

De L'Isle-Verte à Notre-Dame-des-Neiges (14,6 km)

Les travaux ont débuté en 2009. Ils incluaient la reconstruction de la route de Notre-Dame-des-Neiges et d’une partie de la route 132 dans la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges. La section a été ouverte à la circulation le 9 novembre 2015.

Tronçon de Notre-Dame-des-Neiges à Rimouski, secteur du Bic (53 km)

Ce tronçon est à réaliser et constitue la dernière phase en vue d’étendre le réseau autoroutier vers l’est.

De Notre-Dame-des-Neiges à Trois-Pistoles (6,1 km)

Le projet est autorisé par décret gouvernemental. La prochaine étape sera de finaliser la conception :

  • construction d'un pont d'environ 550 m de longueur et de 90 m de hauteur et de ses approches au-dessus de la rivière des Trois Pistoles;
  • construction de deux chaussées d'autoroute;
  • construction de deux voies de desserte;
  • reconstruction de deux routes transversales;
  • aménagement de l'intersection de la route 293 et de la route 132.

De Trois-Pistoles à Rimouski, secteur du Bic (47 km)

Cette section constitue la dernière phase en vue d’étendre le réseau autoroutier jusqu’à Mont-Joli.

Évaluation environnementale

La procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement découlant de la Loi sur la qualité de l’environnement (article 31.1) s’applique à la plupart des projets routiers d’envergure, comme c’est le cas du projet de prolongement de l’autoroute 20 entre Trois-Pistoles et Rimouski (Le Bic).

La procédure prévoit la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement dont le contenu est précisé dans la Directive pour la réa​lisation d’une étude d’impact sur l’environnement d’un projet de route  publiée par le ministère du Développement durable, de l’Environ​nement, de la Faune et des Parcs. De plus, la procédure peut mener à la tenue d’une audience publique.

La réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement constitue la première étape de conception d’un projet routier. Elle consiste à élaborer divers scénarios d’aménagement afin de répondre aux besoins et aux contraintes.

Cette étape comprend, entre autres, l’inventaire et l’analyse des composantes biophysiques, humaines et économiques du milieu récepteur qui sont susceptibles d’être touchées par le projet. L’analyse des données recueillies lors de l’inventaire permet de définir les enjeux et les impacts appréhendés du projet qui orienteront le choix d’une solution.

De façon plus précise, le Ministère réalise actuellement diverses activités afin de s’assurer que le projet routier permettra d’améliorer l’efficacité du réseau de transport et la sécurité routière tout en répondant aux préoccupations des citoyens et des divers intervenants du milieu.

Ces activités comprennent la mise à jour de l’étude d’opportunité, qui inclut l’analyse du scénario de la route 132 améliorée, l’approfondissement de l’analyse comparative de trois scénarios de corridor autoroutier et la réalisation d’études particulières sur le paysage et sur les répercussions économiques du projet.

Parallèlement à ces activités, le Ministère tient régulièrement des rencontres avec les élus municipaux, les partenaires administratifs, les citoyens et les groupes d’intérêts sociaux, économiques et environnementaux concernés par le projet. Il est de l’intention du Ministère de poursuivre ce dialogue et cette collaboration pour s’assurer que le projet répondra aux attentes du milieu.

Réalisation d’une étude sur le paysage

Le Ministère a mandaté la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal afin d’obtenir un éclairage nouveau sur les enjeux de protection, de mise en valeur et de développement des paysages de la zone d’étude visée par le prolongement de l’autoroute 20 entre Trois-Pistoles et Rimouski (Le Bic). Plus spécifiquement, ces travaux permettront :

  • de cerner les caractéristiques de l’assise matérielle des paysages de la zone d’étude;
  • d’analyser les valorisations paysagères et les aspirations du milieu en ce qui concerne la zone d’étude;
  • de définir les enjeux de protection, de mise en valeur et de développement des paysages;
  • de faire des constats et des recommandations à la suite de l’analyse.

Réalisation d’une étude sur les répercussions économiques

Le Ministère a mandaté la firme Les Conseillers ADEC inc. afin de réaliser une étude sur les répercussions économiques du projet de prolongement de l’autoroute 20 entre Trois-Pistoles et Rimouski (Le Bic). Cette étude a pour objectif de qualifier et de quantifier les répercussions économiques du projet comparativement à la situation actuelle. Les répercussions économiques seront estimées dans le temps et à l’échelle locale, régionale et nationale, sous forme d’une analyse coûts-avantages.

Documentation

Des consultations se sont tenues au printemps 2011 pour présenter le travail réalisé alors et recueillir les commentaires des parties intéressées en vue de les intégrer à l’étude d’impact.

La documentation ci-dessous a été présentée aux participants :

Haut de page