Vous êtes ici

Autoroute Claude-Béchard (85) Réaménagement de la route 185 en autoroute

La route 185 s’étend sur 101 km, de l’autoroute 20 jusqu’à la frontière du Nouveau-Brunswick. Il s’agit du seul segment de la route Transcanadienne qui n’a pas le statut d’autoroute. Construite au début des années 70, elle constitue un axe stratégique de communication entre les municipalités qu’elle traverse et les autres provinces et régions du Québec.

Depuis le 6 octobre 2014, les tronçons de Notre-Dame-du-Portage jusqu’à Saint-Antonin et de Saint-Louis-du-Ha! Ha! jusqu’à la frontière du Nouveau-Brunswick portent la dénomination « autoroute Claude-Béchard » (autoroute 85).

Le Ministère prévoit la mise en service complète de l’autoroute Claude-Béchard en 2025.

Contexte du projet

À l’origine du projet, un segment de 94 km ne possédait que deux voies de circulation contiguës, alors que l’autre portion de la route, soit 7 km, entre Notre-Dame-du-Portage et Rivière-du-Loup, possédait déjà quatre voies et deux chaussées séparées.

Description du projet

Le projet consiste à réaménager la route 185 en autoroute sur une longueur de 94 km entre Rivière-du-Loup et la frontière du Nouveau-Brunswick. Cela se fait, dans la mesure du possible, à l’intérieur du corridor routier actuel. Ce scénario permet de valoriser le commerce, l’industrie et le tourisme en assurant une visibilité aux municipalités à partir de l’autoroute. La réalisation des travaux doit tenir compte du maintien de la circulation en tout temps.

Étapes du projet

Le projet est scindé en trois phases.

Phase I - Réalisée

La phase I consistait en une intervention stratégique visant l’amélioration rapide de la sécurité routière sur la route 185. L'intervention concernait quatre tronçons totalisant 21 km. Cette phase a nécessité des investissements de 338,4 millions de dollars, dont 113,9 millions proviennent du Fonds canadien sur l’infrastructure stratégique (FCIS), volet 2003.

  • Saint-Louis-du-Ha! Ha! – Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Cabano nord (5,8 km) : mis en service en 2011
  • Saint-Louis-du-Ha! Ha! (4 km) : mis en service en 2009
  • Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Cabano sud (2,4 km) : mis en service en 2009
  • Rivière-du-Loup–Saint-Antonin (5,8 km) : mis en service en 2005
  • Dégelis entre les kilomètres 14,5 et 15,5 (1 km) : mis en service en 2004
  • Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Notre-Dame-du-Lac, entre les kilomètres 28 et 30 (2 km) : mis en service en 2002

Phase II - Réalisée

La phase II avait pour but la poursuite de la construction de l’autoroute 85 comprenant le tronçon de Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Cabano, jusqu’à la frontière du Nouveau-Brunswick (33 km). Cette phase a représenté un investissement de 416 millions de dollars, dont 167 millions provenant du Fonds canadien sur l’infrastructure stratégique (FCIS), volet 2003.

  • Dégelis entre les kilomètres 8,5 et 14,5, et 15,5 et 20,5 (11 km) : mis en service en 2013
  • Témiscouata-sur-le-Lac, du secteur de Cabano au secteur de Notre-Dame-du-Lac entre les kilomètres 30 et 36 (6 km) : mis en service en 2014
  • Dégelis jusqu’à la frontière du Nouveau-Brunswick entre les kilomètres 0 et 8,5 (8,5 km) : mis en service en 2014
  • Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Notre-Dame-du-Lac entre les kilomètres 20,5 et 28 (7,5 km) : mis en service en 2015

Phase III - En réalisation

Cette phase du projet vise le tracé entre Saint-Antonin et Saint-Louis-du-Ha! Ha!, soit 40 km de route qui ont été divisés en sept tronçons distincts pour la réalisation des travaux. La mise en service de chaque tronçon se fera graduellement entre 2021 et 2025.

Le coût du projet de la phase III est estimé à 942,9 millions de dollars, dont 389,7 millions proviendraient du Fond Chantiers Canada - Volet infrastructures nationales du gouvernement du Canada. Comme il s’agit d’un investissement supérieur à 100 millions de dollars, la réalisation de cette phase est assujettie à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique .

La phase III vient compléter l’ensemble de l’autoroute 85 qui reliera l’autoroute 20, à Notre-Dame-du-Portage, à la frontière du Nouveau-Brunswick (101 km).

Travaux de la phase III

Étapes en cours

  • Conception et préparation des plans et devis
  • Acquisitions immobilières
  • Déplacement des équipements de services publics
  • Déboisement
  • Construction d’une partie du tronçon 2 à Saint-Antonin. Ces activités comprennent notamment :
    • la construction d’une route transversale;
    • la construction d’une voie de desserte;
    • la construction d’un chemin forestier;
    • la construction de deux ponts d’étagement;
    • le déboisement du corridor de la future autoroute sur 7 km.

Étapes à venir (2019)

  • Début des travaux de construction des tronçons 1, 3 et 6 de l’autoroute
  • Finalisation des plans d’acquisition

Plan d’intervention en sécurité routière pour la phase III

Un plan d’intervention en sécurité routière a été mis en œuvre en 2016 pour la phase III du projet. Ce plan vise à améliorer à court terme la sécurité des usagers dans des secteurs considérés comme étant à risque ou présentant des problèmes de sécurité routière entre Saint-Antonin et Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Le plan porte sur les principaux facteurs accidentogènes relevés au cours des analyses des conditions routières. À la lumière des résultats de ces analyses, diverses interventions ont été réalisées entre 2014 et 2016, soit :

    • l’ajout de bandes rugueuses latérales et médianes;
    • le marquage de la chaussée à la suite de l’ajout de bandes rugueuses;
    • l’ajout de signalisation (panneaux de présence de cervidés et de route bidirectionnelle);
    • le dégagement latéral des emprises (débroussaillage) afin d’améliorer la visibilité des abords de route;
    • le réaménagement du secteur de la courbe de la Savane à Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! par l’élargissement des accotements, l’asphaltage, le renforcement du marquage et de la signalisation, ainsi que l’ajout d’éclairage et la fermeture d’une intersection afin de régler un problème de perception de la courbe;
    • l’aménagement d’une voie de virage à gauche et l’optimisation de l’éclairage dans le secteur du Grand Arrêt Irving à Saint-Antonin.

Ce plan d’intervention représente un investissement additionnel de 3,3 millions de dollars.

Acquisitions immobilières

Dans le cadre de la phase III du projet de réaménagement de la route 185 en autoroute (autoroute 85), le Ministère doit procéder à l’acquisition de divers immeubles afin de libérer l’emprise nécessaire à la construction de la nouvelle route.

Des 260 dossiers potentiels d’acquisition, près de 50 concernent des résidences et des commerces.

Séances d’information destinées aux propriétaires

Le Ministère a effectué plusieurs interventions depuis l’automne 2015, dont l’organisation de séances d’information publiques, des rencontres avec les municipalités, ainsi que des rencontres statutaires avec le comité « Urgence 85 », dont les membres sont propriétaires de résidences ou de commerces touchés par un dossier d’acquisition

Négociations avec les propriétaires

Les négociations avec les propriétaires se poursuivent et le Ministère terminera les derniers plans d’acquisition en 2019.

Environnement

La conception de ce projet est basée sur les normes québécoises et canadiennes. Elle tient compte des particularités du secteur afin d’assurer la pérennité et la durabilité du projet.

Chaque tronçon a fait l’objet d’une étude d’impact sur l’environnement, à l’exception de celui de Témiscouata-sur-le-Lac, secteur de Notre-Dame-du-Lac, puisqu’il a été construit à l’intérieur des emprises existantes. L’analyse de l’information récoltée sur les milieux naturel et humain ne révèle aucun enjeu majeur. Des analyses complémentaires environnementales sont en cours : par exemple les milieux aquatiques et humides, la grande faune et les espèces à statut particulier, l’archéologie, les puits d’eau potable, l’ambiance sonore et les sols contaminés.

La phase III du projet a fait l’objet d’une étude d’impact en raison de l’application de la Loi sur la qualité de l’environnement et du Règlement sur l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement. L’étude d’impact a été réalisée entre 2003 et 2007 et le décret a été obtenu en avril 2011.

Les principales lois environnementales qui s’appliquent à la phase III sont les suivantes :

Documentation

Communiqués

Bulletins d’information

Cartes et simulations

Documents concernant les acquisitions

Photos

Haut de page