Échangeur Saint-Pierre

L’échangeur Saint-Pierre constitue le lien routier entre l’autoroute 20 et la route 138, laquelle mène à la Rive-Sud de Montréal via le pont Honoré-Mercier. Il s’agit d’un échangeur stratégique reliant le centre-ville de Montréal, l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, l’ouest de l’île de Montréal et la Rive-Sud. Il a été construit en 1966, à l’époque où le développement routier était en plein essor en raison, notamment, de l’Exposition universelle de Montréal en 1967. Chaque jour, près de 88 000 véhicules empruntent l’axe de l’autoroute 20 est/ouest et près de 73 000 véhicules empruntent les bretelles de l’échangeur. Environ 11 % de camions y circulent (données de 2013).

Nature des travaux

Le projet majeur de l’échangeur Saint-Pierre porte sur six structures aériennes et deux structures situées sous l’autoroute 20, à l’angle des rues Saint-Jacques et Saint-Pierre. Ces structures nécessiteront des travaux d’envergure au cours des prochaines années, d’ici la réalisation du projet majeur à long terme.

Ce projet majeur est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2016-2026 dans la catégorie « projets à l’étude ». De plus, il est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure, avec notamment la production d’un dossier d’opportunité et d’un dossier d’affaires.

Le dossier d’opportunité est un document qui présente et évalue les différents scénarios envisagés, et qui recommande la solution optimale à long terme aux autorités gouvernementales. Le dossier d’affaires présente en détail la meilleure solution à long terme qui aura été retenue à l’étape du dossier d’opportunité.

Défi autoroutier

Ce projet majeur représente un défi de taille pour le Ministère en raison de ses nombreuses contraintes, notamment en ce qui a trait à l’espace, au maintien de la circulation et à la coordination avec les autres chantiers adjacents de la grande région métropolitaine.

Objectifs du projet

Les principaux objectifs établis par le Ministère à ce stade-ci sont les suivants :

  • améliorer la fluidité dans l’échangeur et assurer la pérennité des ouvrages;
  • assurer l’intégration urbaine, limiter les impacts sur l’environnement et mettre en valeur le territoire;
  • travailler dans un esprit de collaboration pour permettre la requalification des secteurs adjacents par la Ville de Montréal.

Pour atteindre ses objectifs, le Ministère travaille en collaboration avec de nombreuses organisations, dont la Ville de Montréal et les arrondissements touchés, l’Agence métropolitaine de transport, le Canadien Pacifique et Parcs Canada.

Études et consultations

Plusieurs études sont en cours afin de déterminer la solution optimale à préconiser à long terme.

Tout comme bien d’autres projets du Ministère, une importance sera accordée à l’environnement, à la population vivant à proximité du projet, au développement durable, ainsi qu’à l’intégration des infrastructures dans les milieux de vie.

Le Ministère procédera à des consultations afin d’améliorer sa connaissance des besoins de la population, de considérer les préoccupations locales et régionales, en plus d’atténuer le plus possible les répercussions que pourrait engendrer ce projet.

Coût et échéancier

Le coût et l’échéancier seront précisés en fonction de la solution retenue par les autorités gouvernementales.

Carte

Photos

Haut de page