Axe routier 73 / 175 (terminé)

Le projet de l'axe routier 73/175 a permis la réalisation d'une route à quatre voies et à chaussées séparées sur 174 km entre Québec et Saguenay. Ce projet avait pour objectifs principaux:

  • favoriser les déplacements sécuritaires par la réduction des risques d'accidents frontaux et d'accidents avec la grande faune;
  • assurer la fluidité de la circulation et se préparer à l'augmentation prévue de la circulation;
  • contribuer à l'essor économique de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mode de réalisation

Compte tenu de l'ampleur des travaux à accomplir, le Ministère avait opté pour la création d'un Bureau de gestion de projet. L'équipe était responsable de la planification, de la coordination, de la gestion et du suivi du projet. Le projet a été réalisé en mode traditionnel par le Ministère.

Le mode traditionnel consiste à confier la réalisation des travaux à différents entrepreneurs une fois les plans et devis détaillés de chaque lot achevé. Les entrepreneurs et les prestataires de services en conception, en surveillance, en maîtrise d'œuvre, en contrôle de qualité et en gestion de projet sont retenus par le Ministère à la suite d'appels d'offres publics.

Le financement de ce projet a fait l'objet d'une entente entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

Échéancier

  • Réalisation de trois contrats de construction (3 km) : 2011 à 2013
  • Réalisation de quatre contrats de construction (13,5 km) : 2010 à 2012
  • Réalisation de quatre contrats de construction (31 km) : 2009 à 2011
  • Réalisation de cinq contrats de construction : 2008 à 2010
  • Réalisation de cinq contrats de construction : 2007 à 2009
  • Réalisation de sept contrats de construction : 2006 à 2008
  • Réalisation de trois contrats de construction : 2002 à 2004
  • Inauguration de l'axe routier 73/175 : 22 septembre 2013

Environnement

Réalisé dans une réserve faunique, le projet routier de l'axe 73/175 présentait un défi majeur pour la protection environnementale. Le Ministère avait les préoccupations suivantes:

  • la qualité de l'eau des lacs et des rivières;
  • la protection de la petite et de la grande faune;
  • la préservation des habitats de poissons;
  • la stabilisation des sols;
  • la mise en valeur des paysages.

Aucun effort n'a été ménagé pour mettre en œuvre des mesures de protection et d'intégration environnementales, notamment:

  • l'installation de clôtures en bordure de la chaussée pour délimiter les accès de la grande faune;
  • la création de passages fauniques;
  • la réalisation de structures pour favoriser les déplacements des poissons;
  • l'utilisation de végétaux pour stabiliser les sols;
  • la plantation d'espèces indigènes pour une meilleure intégration de la route au paysage;
  • la constitution de rideaux de turbidité pour protéger l'eau des rivières et des lacs.

Audiences publiques

En mars 2005, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs a demandé au BAPE de tenir des audiences publiques sur le projet de réaménagement de la route 175, entre les kilomètres 60 et 84 et entre les kilomètres 84 et 227. Elles se sont déroulées en avril et mai 2005. Le rapport du Bureau d'audiences publique sur l'environnement (3,65 Mo) a été publié en juillet 2005.

En septembre 2005 et en mars 2009, le gouvernement fédéral a rendu des décisions favorables en regard de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale pour les secteurs situés entre les kilomètres 84 et 227 et entre les kilomètres 60 et 84. Respectivement en octobre et novembre 2005, le gouvernement du Québec a accordé les certificats d'autorisation de réalisation pour les secteurs situés entre les kilomètres 84 et 227 et entre les kilomètres 60 et 84.

Prix en environnement

Autre lien pertinent

Documentation

Communiqués

Suivi environnemental du projet

Cartes

Photos et vidéos

Reportages de Radio-Canada

  
Haut de page