Vous êtes ici

Prix de réalisation environnementale de l’Association des transports du Canada (ATC) 2013

​​Yves Bédard, biologiste, Jean-François Saulnier, directeur de la DCNAT, et Francis Gauvin, ingénieur, montrant fièrement le prix de réalisation environnementale 2013 de l'ATC.
Yves Bédard, biologiste, Jean-François Saulnier, directeur de la DCNAT, et Francis Gauvin, ingénieur, montrant fièrement le prix de réalisation environnementale 2013 de l'ATC.

La Direction de la Capitale-Nationale (DCNAT) a reçu, à l'occasion du Congrès de l'Association des transports du Canada (ATC) en septembre dernier à Winnipeg, le prix de réalisation environnementale 2013 pour son projet de système innovateur de gestion des eaux de ruissellement de l'axe routier 73/175, secteur de Stoneham-et-Tewkesbury.

En 2002, la DCNAT recevait ce même prix pour la  nouvelle approche de gestion écologique de la végétation des corridors autoroutiers alors qu'en 2011, en partenariat avec la firme Roche et la Direction du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau, elle recevait cette distinction pour le système de surveillance environnementale du chantier de l'axe 73/175.

L'immense chantier de réaménagement de l'axe routier 73/175, entre Québec et Saguenay, a nécessité de nombreuses innovations pour assurer la protection des écosystèmes touchés. Cette année, le prix a été accordé pour l'implantation du système de bassins multifonctionnels sur 14 km le long de l'autoroute 73 et qui a comme objectif premier de protéger la source d'eau potable de la Ville de Québec, qui compte plus de 200 000 personnes. Ce projet, basé sur l'expérience française, est l'initiative d'Yves Bédard, biologiste au Service des inventaires et du Plan, et a été mené à bien avec la participation de Francis Gauvin, ingénieur au Service des projets.

La protection se fait de différentes façons. Premièrement, le système de double drainage empêche l'eau naturelle, provenant d'une multitude de sources et de petits ruisseaux, de se mélanger à l'eau provenant d'une chaussée. Deuxièmement, les eaux provenant de la chaussée de même que les matières en suspension sont dirigées vers un bassin muni d'une vanne à siphon afin d'empêcher toute matière flottante (comme les hydrocarbures) de se retrouver dans le milieu naturel. Cet aménagement permet aussi la gestion des surplus d'eau afin d'éviter des dommages aux installations humaines ou aux rives des cours d'eau en aval de la route. Enfin, une autre contribution à l'amélioration de l'environnement est la création d'étangs naturels accessibles à la faune.

Au printemps 2013, le système a fait l'objet d'une présentation aux municipalités de Stoneham-et-Tewkesbury et de Québec de même qu'aux acteurs de première ligne responsables des déversements accidentels; il a reçu les éloges de nos partenaires. À la suite de cet événement, la DCNAT a été invitée à présenter ce système au congrès INFRA qui a eu lieu en décembre dernier à Québec.

Félicitations pour ce tour du chapeau du prix de réalisation environnementale de l'ATC!

Pour en savoir plus sur ce projet récompensé en 2013, vous pouvez consulter le dossier de candidature.

Haut de page