Vous êtes ici

L'île d'Orléans - Construction d'un nouveau pont

​​​​​​La construction d’un pont à haubans est la solution qui a été retenue pour assurer une desserte en transport fonctionnelle et sécuritaire entre l’île d’Orléans et la rive nord du fleuve Saint-Laurent.

Le pont de l’Île-d’Orléans (route 368) relie l’île, dans la municipalité de Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, à la rive nord, aux limites de l’agglomération de Québec et de la municipalité régionale de comté (MRC) de La Côte-de-Beaupré. Il contribue à l’accessibilité et à la vitalité économique de la MRC de L’Île-d’Orléans et permet son intégration dans la région de la Capitale-Nationale. Environ 11 700 véhicules empruntent le pont quotidiennement. Chaque année, plus de 675 000 touristes visitent l’île, qui est reconnue pour son caractère agricole, patrimonial et touristique. Cela se traduit par une augmentation importante des déplacements sur le pont en saison estivale.

Ce projet majeur de reconstruction est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2016-2026 dans la catégorie des projets « en planification ». Puisqu’il est estimé à plus de 100 millions de dollars, il est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d'infrastructure publique.

L’étude d’impact sur l’environnement et l’étude d’avant-projet seront lancées au cours des prochaines semaines. Dans le cadre de ces études, des inventaires archéologiques seront réalisés, notamment. En parallèle, des présentations et des consultations sont prévues auprès des acteurs concernés par le projet, des organismes touchés et de la population.

Les démarches se poursuivront au cours des prochaines années afin que ce projet puisse répondre aux exigences environnementales, aux attentes du milieu et de la population, avec le souci que la nouvelle structure puisse s’intégrer harmonieusement dans le paysage. Le Ministère vise l’ouverture à la circulation du nouveau pont vers 2024.

Historique

L’actuel pont suspendu, d’une longueur de 1,7 km et construit en 1935, constitue l’unique lien routier entre l’île d’Orléans et la terre ferme. Il joue un rôle stratégique pour l’économie de l’île, notamment pour les activités agricoles et touristiques.

Ce pont porte officiellement le nom de pont de l’Île-d’Orléans depuis 1977. Il a été inauguré le 6 juillet 1935 et nommé pont Taschereau en l’honneur de Louis-Alexandre Taschereau alors premier ministre du Québec et député du comté de Montmorency.

Il présente des caractéristiques structurales distinctives et uniques ainsi qu’une valeur patrimoniale très élevée, qui tient compte du site sur lequel le pont est érigé. À cet effet, la structure prend place dans un paysage grandiose et fait le lien entre des lieux renommés pour leurs qualités paysagères exceptionnelles, soit les sites patrimoniaux du parc de la Chute-Montmorency et de l’île d’Orléans. Ces spécificités font du pont de l’Île-d’Orléans une figure emblématique de la région de la Capitale-Nationale.
En 2010, le gouvernement du Québec annonçait sa volonté de remplacer le pont. En décembre 2015, le Conseil des ministres a adopté le dossier d’opportunité et a autorisé la planification du projet de construction d’un nouveau pont.

Description du projet

L’ensemble des analyses a permis de démontrer que la construction d’un pont à haubans est l’option qui représente le meilleur investissement en regard de tous les avantages qu’elle offre sur les plans technique, biophysique et humain.

Le remplacement du pont permettra :

  • d’assurer une desserte en transport fonctionnelle et sécuritaire pour tous les usagers;
  • de contribuer à l’accessibilité et à la vitalité économique de la MRC de L’Île-d’Orléans et de la région de Québec;
  • de maintenir le bon fonctionnement des activités agricoles et touristiques sur l’île;
  • d’assurer la mise aux normes du lien interrives;
  • de favoriser les déplacements à vélo et à pied.

Bien que l’emplacement exact du futur pont demeure à préciser, le Ministère préconise un raccordement à la côte du Pont (route 368), à l’ouest du pont actuel (vers Québec), de manière à diminuer les interventions sur le réseau routier et dans l’environnement, mais également afin de conserver l’entrée de l’île au même endroit.

Selon l’option retenue, le nouveau pont comportera deux voies de circulation, soit une dans chaque direction, des accotements et une piste polyvalente pour piétons et cyclistes. Il aura une longueur approximative de 2,1 km incluant une partie haubanée et des travées d’approche (dalle sur poutres).

Le pont actuel demeurera ouvert durant les travaux de construction, après quoi il sera retiré du réseau routier sous la responsabilité du Ministère, et ce, pour être démoli ou conservé et destiné à un nouvel usage. Ces deux possibilités seront soumises au processus d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, ce qui guidera la décision gouvernementale quant à l’avenir du pont.

Caractéristiques d’un pont à haubans

Le pont à haubans est un ouvrage dont le tablier est suspendu par de nombreux câbles obliques (haubans) rattachés à une ou plusieurs tours. Il présente plusieurs avantages par rapport aux autres types de ponts. En effet, à l’inverse des ponts à poutres caissons et à travées standards, qui comptent un grand nombre de piles, le pont à haubans n’occasionne aucune contrainte pour le maintien de la voie navigable puisque la portée centrale peut être très grande. Il cause, par ailleurs, moins d’impacts environnementaux s’il est comparé à une jetée ou à un pont-jetée. Il permet de limiter la construction d’éléments en milieu naturel, en plus de pouvoir créer, par son architecture, une signature dans le paysage. Ce type de pont est également avantageux sur les plans technique et économique comparativement au pont suspendu.

Le pont à haubans constitue une technique de construction éprouvée. D’autres ouvrages similaires ont été ou seront réalisés au Québec, comme le pont Olivier-Charbonneau sur l’autoroute 25 à Laval et le futur pont Champlain à Montréal.

Travaux d’entretien sur le pont actuel

Le pont actuel demeure sécuritaire, mais approche de la fin de sa durée de vie utile. Des travaux d’entretien et de réfection se poursuivent ponctuellement pour maintenir la fonctionnalité de la structure d’ici à son remplacement, afin d’assurer un lien sécuritaire entre les deux rives.

Pour connaître les entraves à la circulation en cours sur le pont de l’Île-d’Orléans (route 368), consultez le Qué​bec 511.

Documentation

Photos​

No​​us joindre

Servi​ce des projets de la Capitale-Nationale
Direction des projets routiers stratégiques
Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports
475, boul. de l’Atrium, 2e étage
Québec (Québec) G1H 7H9
Téléphone : 418 643-1911
Télécopieur : 418 646-0003
Courriel : pio@transports.gouv.qc.ca

Haut de page