Vous êtes ici

Réaménagement de l’échangeur%%305 (route%%171/route Lagueux) de l’autoroute%%20 à Lévis

Le projet de réaménagement de l’échangeur 305 (route 171/ route Lagueux) de l’autoroute 20, à Lévis, consiste essentiellement en l’élargissement de la route 171 (route Lagueux) sur environ 1,5 km, de 250 m au nord du chemin Demers jusqu’à 300 m au sud des chemins Industriel et Craig. Il inclut également la reconstruction de trois structures, soit celles qui se trouvent au-dessus de l’autoroute 20, au-dessus de la voie ferrée du Canadien National et au-dessus du ruisseau Terrebonne. Le réaménagement des bretelles d’entrée et de sortie de l’autoroute 20 est et l’élargissement du chemin Olivier, passant de trois à quatre voies, sont aussi prévus.

Trois intersections sur la route 171 (route Lagueux) seront également réaménagées dans le cadre de ce projet majeur, soit celles du chemin Olivier, de la rue des Carrières, et des chemins Craig et Industriel. Une piste polyvalente longeant la route 171, passant par le pont d’étagement enjambant l’autoroute 20, sera également aménagée du côté ouest.

Les travaux débuteront au printemps 2018 et s’échelonneront sur trois ans, soit jusqu’en 2020.

Le projet est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2017-2027.

Objectifs du projet

Le projet de réaménagement de l’échangeur 305 est nécessaire tant sur le plan de la sécurité que de la fluidité de la circulation. En effet, l’intersection des bretelles de l’autoroute 20 est et de la route 171 (route Lagueux) présente un rayon de virage limité pour les véhicules lourds, en raison de la proximité de la structure et de la chaussée étroite. Il y a donc empiétement sur la voie de circulation opposée. Également, le fort volume de circulation combiné à la géométrie actuelle crée d’importantes files d’attente aux approches de la route 171 (route Lagueux) et sur l’autoroute 20 à l’heure de pointe du soir. Qui plus est, trois sites situés dans le secteur de l’échangeur 305 sont considérés comme des sites à potentiel d’amélioration : l’intersection des bretelles de l’autoroute 20 est et de la route 171, la route 171 à la hauteur du chemin Demers et du chemin Bolduc, et le chemin Olivier à l’approche de la route 171.

Le projet vise donc à :

  • Améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation
  • Éliminer les files d’attente sur l’autoroute en direction ouest à la période de pointe du soir
  • Réduire la congestion aux périodes de pointe du matin et du soir
  • Améliorer les manœuvres des véhicules lourds

Étapes du projet

  • Printemps 2018 – automne 2018
    • Démolition du pont sur le chemin de la Coopérative au-dessus du ruisseau Terrebonne
    • Construction de la nouvelle structure au-dessus de l’autoroute 20 du côté ouest et de celle qui enjambe le chemin de fer du CN, ainsi que la première partie du ponceau du ruisseau Terrebonne
    • Construction de la route 171 (route Lagueux) du côté ouest, entre le chemin Craig et l’extrémité nord du projet
  • Hiver 2018-2019
    • Démolition du pont d’étagement sur la route 171 (Lagueux) au-dessus de l’autoroute 20 et du pont qui enjambe le chemin de fer du CN
  • Printemps 2019 – automne 2019
    • Construction de la nouvelle structure au-dessus de l’autoroute 20 du côté est et de celle qui enjambe le chemin de fer du CN, ainsi que la deuxième partie du ponceau du ruisseau Terrebonne
    • Construction du terre-plein de la route 171 (route Lagueux)
    • Construction de la piste polyvalente
  • Été 2020
    • Asphaltage final sur l’ensemble du projet
  • Été 2021
    • Aménagement paysager
  • Travaux réalisés en 2017
    • Déboisement sur l’ensemble du projet
    • Déplacement des services publics

Gestion de la circulation

Par souci de limiter les répercussions des travaux sur les usagers de la route, deux voies de circulation seront généralement ouvertes sur la route 171 (route Lagueux), à raison d’une voie dans chaque direction. Également, la plupart du temps, quatre voies seront ouvertes à la circulation sur l’autoroute 20, soit deux dans chaque direction.

Selon certaines phases de travaux, la fermeture de voies sera nécessaire tant sur l’autoroute 20 que sur les routes limitrophes incluses dans le projet. La fermeture de bretelles sera également nécessaire, mais en dehors des périodes de fort achalandage.

Pendant les travaux, les usagers pourront s’informer sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511.

Historique du projet

Le cheminement du projet

Le Ministère a tenu une consultation publique le 19 mars 2008 afin de présenter le projet à la population. Le 12 décembre 2008 était déposée l’étude d’impact sur l’environnement, laquelle a été rendue publique le 13 octobre 2009. Par la suite, le 28 octobre 2009 s’est tenue la séance d’information du BAPE et, le 25 mars 2010, la Commission de protection du territoire agricole rendait une décision favorable à l’égard du projet. Le décret environnemental a été obtenu le 1er décembre 2010. Les activités de préparation du projet ont démarré en novembre 2014.

Le 17 juin 2015, le Ministère a reçu le décret d’expropriation. Un contrat de services professionnels a été signé le 27 novembre 2015 avec le consortium SNC-Cima afin de terminer la préparation du projet. Une entente de collaboration a été signée le 24 mars 2016 entre la Ville de Lévis et le Ministère concernant l’aménagement d’une éventuelle piste polyvalente.

Travaux antérieurs

En 2009, une première phase de ce projet a été réalisée par la Ville de Lévis. Cette dernière a alors procédé à la construction des rues de la Chaux et des Carrières ainsi qu’au déplacement du chemin Filteau, nécessaire à l’ouverture de la rue en face des bretelles de l’autoroute 20 ouest.

De plus, afin de maintenir en état la structure et d’assurer la sécurité des usagers d’ici la réalisation des travaux majeurs, des travaux ont été réalisés à l’été 2015 :

  • Réparation des dispositifs de retenue
  • Asphaltage de la chaussée
  • Réparation du trottoir du côté est et retrait du trottoir du côté ouest afin de faciliter les manœuvres de virage des véhicules lourds

Environnement

Comme dans tout projet du Ministère, différents aspects environnementaux ont dû être analysés et pris en compte dans le cadre du projet de réaménagement de l’échangeur 305.

Bassins de rétention

Trois bassins de rétention seront aménagés à trois endroits différents dans le but d’assurer la gestion des eaux pluviales. Un premier sera situé dans le secteur de la rue de la Coopérative et un deuxième dans le secteur du chemin Olivier, puis un troisième assurera la gestion des eaux dans le secteur des chemins Demers et Filteau.

Les bassins de rétention au nord de l’autoroute 20 permettent au Ministère d’atténuer les impacts du projet sur la faune et la flore du secteur.

Aménagement pour le poisson

L’étude d’impact sur l’environnement du projet présentait une modification de l’habitat du poisson dans le ruisseau Terrebonne. Ainsi, le nouveau ponceau sera aménagé de façon à assurer le libre passage du poisson.

Aménagements paysagers

L’aménagement paysager du bassin Olivier : un habitat naturel propice à la faune

Des perchoirs pour la faune ailée seront aménagés. Le bassin de rétention a été conçu de manière à sauver un maximum d’arbres matures. Des végétaux majoritairement indigènes seront plantés de même qu’une grande variété de semences de graminées et de fleurs pour accroître la biodiversité, ce qui favorisera, entre autres, la présence des abeilles et des canards.

Des aménagements paysagers pour une entrée de ville visuellement harmonieuse

Les talus de route seront végétalisés pour intégrer la nouvelle structure dans le paysage. Le terre-plein central du pont sera composé d’un bac à graminées pour embellir la structure et réduire les surfaces bétonnées. Il est aussi prévu d’ajouter sur un talus de route des semences pour favoriser la présence des papillons Monarque, une espèce en danger.

Documentation

Haut de page