Route 112 - Relocalisation

Le Ministère travaille depuis juin 2010 à la relocalisation permanente de la route 112 qui passe près de la mine entre Thetford Mines et Saint-Joseph-de-Coleraine. Le nouveau tronçon sera déplacé à l'ouest de l'ancien tracé. De tous ceux qui ont été examinés, le Ministère a arrêté son choix sur le tracé le plus approprié en termes de sécurité, de délais de réalisation, de coûts et d'impacts sur le milieu.

Il s'agit d'un projet d'envergure, qui nécessite la construction de 10,3 km de route à deux voies respectant les normes d'une route nationale et incluant une voie de dépassement d'environ 2 km dans chaque direction. La topographie étant vallonnée, les haldes attenantes devront être stabilisées et le fond de la route aplani. De plus, un pont doit être construit pour enjamber la rivière Bécancour.

Le projet a été divisé en quatre secteurs :

  • Secteur boisé (5,4 km) - Partie ouest du tracé   
  • Secteur mine (4 km) - Entre le secteur boisé et la rivière Bécancour   
  • Secteur pont - Au-dessus de la rivière de Bécancour  
  • Secteur urbain (1 km) - Partie à l'est de la rivière

Coût du projet

Le projet est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2015-2025  dans la catégorie des projets routiers en réalisation. Le coût total pour la relocalisation permanente de la route 112 à Thetford Mines est de 109,9 millions de dollars.

Échéancier détaillé

Étapes terminées

  • Pont au-dessus de la rivière de Bécancour : août 2013 à juillet 2014
  • Déblai des haldes : août 2013 à décembre 2014

Étapes en cours

  • Secteur boisé : novembre 2013 à automne 2015
  • Secteur urbain : septembre 2014 à automne 2015
  • Secteur mine : septembre 2014 à automne 2015

Travaux en cours

  • Ensemencement des haldes : printemps 2015   
  • Déplacement des services publics du secteur boisé (2e phase) : 2015   
  • Poursuite des travaux du secteur mine : 2015   
  • Poursuite des travaux du secteur urbain : 2015

Travaux terminés

  • Déplacement de la ligne électrique de 120 kilovolts se trouvant dans l'emprise du futur tronçon par Hydro-Québec TransÉnergie (1ère phase de deux)   
  • Travaux de déblai des haldes;
  • Travaux du secteur boisé;
  • Construction du pont qui enjambe la rivière Bécancour;
  • Déplacement des services publics du secteur boisé;
  • Déplacement des services publics du secteur urbain.

Gestion de la circulation

Avec l'accord des municipalités concernées, le Ministère a annoncé en juin 2011 que la circulation demeurerait détournée par le chemin de Vimy dans les municipalités de Saint-Joseph-de-Coleraine et de Thetford Mines, tandis que les véhicules lourds seraient dirigés sur le chemin du Barrage dans les municipalités de Disraeli, de Saint-Joseph-de-Coleraine et de Thetford Mines, et ce, jusqu'à ce que la nouvelle route soit ouverte à la circulation.

Afin d'augmenter la sécurité, de faciliter les déplacements et d'assurer la pérennité des infrastructures, les travaux ci-dessous ont été réalisés sur les chemins de détour :

  • travaux de drainage;
  • amélioration des fondations;
  • asphaltage et marquage;
  • ajout de panneaux de signalisation; 
  • débroussaillage aux endroits critiques pour améliorer la visibilité;
  • installation de glissières de sécurité.

Ces travaux subsisteront bien au-delà du délai de construction de la nouvelle route.

Information aux citoyens

Un comité de suivi regroupant les acteurs socio-économiques de la région a été formé dès l'annonce de la fermeture définitive de la route 112.

Mandat du comité de suivi

Faire le suivi de l'avancement des travaux et assurer que tous les moyens sont mis en place pour maintenir la sécurité et la fluidité des chemins de détour.

Membres

  • Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine  
  • Municipalité de Disraeli
  • Ville de Thetford Mines  
  • Office de tourisme  
  • MRC des Appalaches  
  • Paroisse de Disraeli  
  • Sûreté du Québec  
  • Bureau du député de Lotbinière-Frontenac, M. Laurent Lessard
  • Chambre de commerce et d'industrie de Thetford Mines  
  • Commission scolaire des Appalaches  
  • Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Comme chaque intervenant est un acteur de la sphère sociale ou économique de la région, le comité de suivi est le mécanisme privilégié pour échanger sur les préoccupations de la population.

Environnement

Le Conseil des ministres a donné le feu vert au projet au plan environnemental sur la recommandation du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, le 1er mai 2013. Cette autorisation était nécessaire pour débuter les travaux de construction.

Étant donné la présence d'amiante sur les sites des travaux, des mesures pour rabattre la poussière causée par les travaux sont prévues. En parallèle, la qualité de l'air aux abords des chantiers de construction sera mesurée en continue pendant toute la durée des travaux. Si les résultats l'exigent, des mesures supplémentaires seront mises en place.

Les matériaux contenant de l'amiante sont disposés dans le puits de la mine.

Documentation

Communiqués

Bulletin Le 112

Cartes

Photos

Haut de page