Vous êtes ici

Route 138 – Prolongement de la route 138 sur la Basse-Côte-Nord

Située au nord du 49e parallèle, la Basse-Côte-Nord n'est pas reliée au réseau routier québécois. Les quelque 5 400 résidents de ce secteur sont répartis en une quinzaine de municipalités, dont deux réserves autochtones. À l'exception de la partie orientale qui avoisine la province de Terre-Neuve-et-Labrador, ces citoyens sont isolés et doivent compter sur les services maritimes et aériens pour subvenir à leurs besoins en approvisionnement et en mobilité des personnes. Le défi de cette région est d'améliorer la desserte des localités en offrant des services de transport adaptés à la demande tout en contribuant au développement économique et social. Dans ce contexte, le Ministère, en collaboration avec la Société du Plan Nord, travaille activement au prolongement de la route 138 sur la Basse-Côte-Nord.

En septembre 2013, un nouveau tronçon de route de près de 44 km, entre Natashquan (Pointe-Parent) et Kegaska, a été ouvert à la circulation. Ce projet, qui a commencé au début des années 2000, a été réalisé en collaboration avec le Conseil des montagnais de Natashquan par des ententes de projet pilote en développement de la formation et de l'employabilité autochtone.

À venir : Kegaska – Blanc-Sablon

Au cours des prochaines années, le Ministère poursuivra la préparation des études requises pour un prolongement de la route 138 entre Kegaska et Blanc-Sablon. Le projet est de très grande envergure puisque la distance à couvrir est de plus de 400 km, dans des conditions géographiques et physiques particulièrement difficiles. À terme, le Ministère souhaite relier les localités entre elles afin de désenclaver les communautés et de faciliter les déplacements.

Les tronçons entre Kegaska et La Romaine (Phase I) et entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière ont été priorisés par le gouvernement du Québec dans le cadre du dévoilement du Plan Nord à l'horizon 2035, le plan d'action 2015-2020 en avril 2015. Jusqu'à maintenant, 12 km de route ont été construits dans un milieu où l'éloignement devient un défi pour les opérations. De nombreuses études ont été réalisées et d'autres sont à venir afin de relier les habitants de la Basse-Côte-Nord au reste du Québec.

Haut de page