Autoroute 30 – Parachèvement

Le parachèvement de l'autoroute 30 consistait à doter la région métropolitaine d'une voie de contournement par le sud. Le Ministère souhaitait ainsi :

    Consulter le site Internet d'A30 Express pour tout savoir sur le péage.
  • contribuer à décongestionner le réseau autoroutier de la métropole en offrant un itinéraire de rechange aux véhicules en transit;
  • favoriser l'intégration des autoroutes 10, 15, 20, 30, 40 et 540 au sein d'un réseau plus performant. Les marchés de la Montérégie, comme l'Ontario et les États-Unis, sont maintenant plus accessibles, favorisant ainsi le développement économique de ces régions;
  • contribuer à décongestionner les tronçons des routes 132 et 201.

Description du projet

Partie Ouest

La partie Ouest de l'autoroute 30 est un tronçon de 35 km à quatre voies divisées allant de l'autoroute 20, à Vaudreuil-Dorion, jusqu'à l'autoroute 30, à Châteauguay. Cette partie du parachèvement incluait également la réfection des routes suivantes :

Autoroute 530

La ville de Salaberry-de-Valleyfield est raccordée à l'autoroute 30 à partir de la route 201, dans l'axe de l'autoroute 30 actuelle, jusqu'à un point situé dans l'axe de la rue Perron, dans le secteur de Saint-Timothée. Cette autoroute à quatre voies divisées, d'une longueur de 7 km , comprend deux échangeurs, un à la hauteur du boulevard Pie-XII et l'autre à la hauteur de la route 201.

Route 236 (chemin Saint-Louis)

La route 236 a été déplacée à l'ouest de la rivière Saint-Louis, dans le parc industriel de Beauharnois. Il s'agit d'une route régionale à deux voies.

Partie Est

La partie Est de l'autoroute 30 est un tronçon de 12,2 km à quatre voies divisées situé au sud de Candiac, de Delson et de Saint-Constant. Ce segment est venu compléter l'autoroute 30 entre Châteauguay et Candiac.
La partie Est ne dispose d'aucun lien avec le réseau local pour éviter, entre autres, l'étalement urbain. Tous les axes routiers croisant l'autoroute ont cependant été maintenus par des ponts d'étagement.

Tronçon Jean-Leman de la partie Est

Jean-Leman est un tronçon d'autoroute d'une longueur de 3,4 km (inclus dans les 12,2 km de la partie Est), à quatre voies divisées, sans raccordement avec le réseau routier local.

Structures majeures

Le parachèvement de l'autoroute 30 a nécessité la construction de plusieurs structures, notamment pour maintenir les liens routiers actuels et réaménager quelques échangeurs. Parmi celles-ci, il y a, entre autres :

  • le pont Madeleine-Parent traversant le canal de Beauharnois : longueur de près de 2,5 km et dégagement de plus de 38 mètres;
  • le pont Serge-Marcil enjambant le fleuve Saint-Laurent : longueur de près de 2 km;
  • le tunnel du canal de Soulanges : longueur de 90 mètres;
  • la reconstruction de l'échangeur des autoroutes 20, 30 et 40.

Mode de réalisation

La partie Ouest, entre Châteauguay et Vaudreuil-Dorion, a été réalisée en partenariat public-privé. Nouvelle Autoroute 30, S.E.N.C., aussi connue sous le nom d'A30 Express, a la responsabilité de l'ensemble des activités de financement, de conception, de construction, d'entretien, d'exploitation et de réhabilitation sur une période de 35 ans, et ce, depuis le 25 septembre 2008.

La partie Est, au sud de Candiac, Delson et Saint-Constant, incluant le tronçon Jean-Leman, a été réalisée en mode traditionnel par le Ministère. Depuis le 1er avril 2012, l'exploitation et l'entretien de l'autoroute 30 allant de Châteauguay au boulevard Rome à Brossard est sous la responsabilité du partenaire privé Nouvelle Autoroute 30 et ce, jusqu'à la fin de l'entente de partenariat public-privé, en 2042.

Coût du projet

La partie Ouest a été réalisée en partenariat public-privé au coût de 1,5 milliard de dollars* (taux de 2008). Ce montant inclut :

  • la conception, la construction, l'exploitation, l'entretien, la réhabilitation et le financement de l'infrastructure réalisée en PPP;
  • l'exploitation, l'entretien et la réhabilitation des tronçons complémentaires réalisés en mode traditionnel jusqu'en 2042.

Le coût de la partie Est est de 343,3 millions de dollars.

*La partie Ouest du projet fait l'objet d'une entente de financement entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

Échéancier

Partie Est

  • Avant-projet définitif : 2004-2005
  • Acquisitions : 2005-2009
  • Plans et devis : 2004-2007
  • Début des travaux : 2005
  • Ouverture à la circulation : 19 novembre 2010

Tronçon Jean-Leman de la partie Est

  • Avant-projet définitif : 2007
  • Acquisitions : 2007-2010
  • Plans et devis : 2007-2009
  • Début des travaux : 2009
  • Ouverture à la circulation : 7 novembre 2011

Partie Ouest

  • Avant-projet préliminaire : automne 2004
  • Acquisitions : 2003-2009
  • Processus de partenariat public-privé : 2005-2008
  • Début des travaux en mode conventionnel : 2006
  • Début des travaux en mode partenariat public-privé : 2009
  • Ouverture à la circulation : 15 décembre 2012

Historique

C'est au début des années 1960 qu'est né le projet de construction d'une autoroute reliant les municipalités industrielles de la rive sud du Saint-Laurent, entre les villes de Salaberry-de-Valleyfield et de Bécancour. D'abord désignée comme la « route 3 », elle deviendra officiellement l'« autoroute de l'Acier » en 1977.

Principales étapes de la réalisation de l'autoroute 30

  • 1968 – Ouverture d'un pont au-dessus de la rivière Richelieu, entre les villes de Sorel et Tracy, et d'un tronçon de 6,9 km, entre la route 116 à Saint-Bruno et l'autoroute 20 à Sainte-Julie.
  • 1971 à 1977 – Ouverture de nombreux tronçons entre Sorel-Tracy et Longueuil, pour un total de 60 km.
  • 1975 – Ouverture d'un tronçon de 18 km à Bécancour, entre la rivière Gentilly et l'autoroute 55.
  • 1976 – Ouverture d'un tronçon de 9,2 km contournant la ville de Salaberry-de-Valleyfield et allant jusqu'à Saint-Timothée.
  • 1977 à 1985 – Moratoire sur les nouveaux projets de routes au Québec.
  • 1982 – Achèvement d'un tronçon de 4,8 km entre Saint-Hubert et l'autoroute 10 pour relier Sorel-Tracy à Brossard.
  • 1990 – Ouverture d'un tronçon de 12,5 km sur une seule chaussée, entre Châteauguay et Sainte-Catherine.
  • 1996 – Ouverture d'un tronçon de 11,5 km reliant Brossard et Candiac.
  • Octobre 2005 – Début des travaux de la partie Est avec la construction d'une bretelle de l'échangeur des autoroutes 15 et 30 à Candiac.
  • 25 septembre 2008 – Signature de l'entente de partenariat public-privé (PPP) avec Nouvelle Autoroute 30, s.e.n.c. (A30 Express) pour la construction de la partie Ouest, de Vaudreuil-Dorion à Châteauguay.
  • Printemps 2009 – Début des travaux pour la construction en PPP de la partie Ouest de l'autoroute 30.
  • Automne 2009 – Début des travaux du tronçon Jean-Leman.
  • 19 novembre 2010 – Ouverture de la partie Est de l'autoroute 30, de Saint-Constant à Candiac (8,8 km).
  • 6 novembre 2011 – Ouverture du tronçon Jean-Leman (3,4 km).
  • 15 décembre 2012 – Ouverture de la partie Ouest de l'autoroute 30, de Vaudreuil-Dorion à Châteauguay (35 km) et de l'autoroute 530 (7 km) pour rejoindre Salaberry-de-Valleyfield.

Documentation

Entente de partenariat public-privé

Rapports et décrets

Partie Ouest

Partie Est

Tronçon Jean-Leman

Communiqués

Bulletin Jonction 30

Cartes

Photos

Vidéos

Historique

Haut de page