Construction du nouveau pont de l’île d’Orléans

​​​​​​​​​​​​​Le pont de l’Île-d’Orléans est le lien routier qui relie l’île à la rive nord du fleuve Saint-Laurent. En moyenne, près de 12 000 véhicules l’empruntent chaque jour, et ce nombre augmente à 15 000 pendant l’été.

Le pont actuel, mis en service en 1935, ne répond pas aux exigences actuelles (voies étroites, accotements inexistants, limites de charge, etc.) et arrive à la fin de sa vie utile. Ainsi, le gouvernement du Québec a décidé, en 2015, de construire un nouveau pont à haubans pour assurer la desserte de l’île d’Orléans.

Le remplacement du pont permettra :

  • de maintenir une desserte en transport fonctionnelle et sécuritaire pour tous les usagers;
  • d’assurer la mise aux normes du lien interrives;
  • de contribuer à l’accessibilité et à la vitalité économique de la MRC de L’Île-d’Orléans et de la région de Québec;
  • de maintenir le bon fonctionnement des activités agricoles et touristiques sur l’île;
  • de permettre des déplacements plus sécuritaires à vélo et à pied.

Les travaux préparatoires débuteront en 2022 et le nouveau pont sera mis en service à la fin de 2027.

Projet

La solution retenue prévoit la construction d’un pont à haubans d’une longueur approximative de 2,1 km, à environ 120 mètres à l’ouest du pont actuel. Ce nouveau pont comprendra une voie de circulation par direction ainsi que des accotements et une piste polyvalente de part et d’autre des voies de circulation. Des voies plus larges et la présence d’accotements, actuellement inexistants, faciliteront la circulation.

Le projet prévoit aussi, à l’île d’Orléans, le raccordement du pont à la route 368 (côte du Pont) ainsi que, à Québec, la reconstruction de l’échangeur entre l’autoroute Dufferin-Montmorency, le boulevard Sainte-Anne et le pont.

Après la mise en service du nouveau pont à haubans, l’actuel pont sera démantelé, notamment en raison des importants investissements financiers qu’occasionneraient sa remise en état, son entretien et son changement de vocation. En raison de la valeur patrimoniale du pont actuel, construit entre 1932 et 1935, le Ministère posera des gestes afin d’en conserver des traces.

Le coût total du projet étant évalué à plus de 100 M$, celui-ci est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure. Le coût et l’échéancier du projet seront précisés au terme du dossier d’affaires.

Avancement

La conception du nouveau pont est commencée. Au terme d’un appel d’offres en deux étapes, un prestataire de services a été sélectionné pour effectuer la conception préliminaire du projet. Ce prestataire est Groupement Origine Orléans, composé des firmes Stantec et EXP.

Les prochaines étapes consisteront en la poursuite de la conception préliminaire avec le prestataire de services et en la préparation de l’avant-projet définitif.

En parallèle, la réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement se poursuit.

Consultations

Le Ministère rencontre régulièrement ses partenaires, dont des représentants de la MRC de L’Île-d’Orléans, afin de faire état de l’avancement du projet et de recueillir les préoccupations quant à la construction du nouveau pont.

De plus, une démarche de consultation auprès des personnes et des groupes intéressés sera planifiée, en temps et lieu, afin de recueillir les commentaires de la population sur le projet et de déterminer des gestes porteurs qui permettront de perpétuer la mémoire du pont actuel.

Travaux de maintien

Jusqu’à la mise en service du nouveau pont, le Ministère ne ménagera aucun effort pour assurer des déplacements efficaces et sécuritaires sur le pont de l’Île-d’Orléans.

En tout temps, le Ministère s’assure de réaliser les travaux nécessaires au maintien du lien routier.

Historique

Avant la construction du pont de l’Île-d’Orléans, la traversée du fleuve se faisait généralement en chaloupe durant l’été et en canot par temps froid. L’hiver, lorsque la glace était suffisamment épaisse, des ponts de glace étaient construits.

Plus tard, des goélettes et un traversier à vapeur ont également été utilisés.

Au début des années 1930, le gouvernement du Québec charge le ministère des Travaux publics de préparer les plans pour la localisation et la construction d’un pont. Le projet de construction du pont répond enfin aux vœux depuis longtemps exprimés par les Orléanais, qui souhaitent notamment mettre à la disposition des producteurs agricoles un moyen rapide et régulier pour approvisionner le marché de Québec.

Le pont suspendu est inauguré le 6 juillet 1935 et nommé pont Taschereau en l’honneur de Louis-Alexandre Taschereau, alors premier ministre du Québec et député du comté de Montmorency.

Ce pont porte officiellement le nom de pont de l’Île-d’Orléans depuis 1977.

Documentation

Communiqués

Photos et vidéos

Rapports

Nous joindre

Direction générale des grands projets routiers de la région métropolitaine de Québec

Ministère des Transports
475, boulevard de l’Atrium
Québec (Québec)  G1H 7H9
Téléphone : 418 643-1911
Courriel : pio@transports.gouv.qc.ca