Prolongement de l’autoroute%%25 et amélioration de la route%%125 à Sainte-Julienne

​​La route 125 est un axe routier important de la région de Lanaudière qui dessert, à l’extrémité nord de la fin de l’autoroute 25, les municipalités de Sainte-Julienne, Rawdon, Chertsey, Entrelacs, Notre-Dame-de-la-Merci et Saint-Donat. Ce secteur est en développement constant depuis les années 1960 en raison notamment de la diversité des activités de villégiature et de plein air qu’offre la région.

De surcroît, depuis les 20 dernières années, les débits de circulation sont de plus en plus importants sur la route 125. Ainsi, les projections démographiques permettent d’anticiper une croissance continue de la demande véhiculaire sur cet axe : entre 1996 et 2016, la croissance de la population du nord de la région de Lanaudière a été de 37 %, comparativement à la moyenne québécoise qui se situe à 12 %.

En conséquence, des périodes de congestion s’allongent aux heures de pointe, surtout les fins de semaine. La croissance de la population et des villégiateurs contribue donc à la détérioration des conditions de circulation et de sécurité sur l’axe ainsi que dans la municipalité de Sainte Julienne.

Annoncé en septembre 2020, le projet de prolongement de l’autoroute 25 et d’amélioration de la route 125 permettra une meilleure fluidité de la circulation et assurera une plus grande sécurité pour les usagers, entre Saint-Esprit et Sainte-Julienne.

Les travaux seront réalisés sur une longueur approximative de 9 km et prévoient :

  • le réaménagement de la route 125 dans le secteur urbain de Sainte-Julienne;
  • le contournement de Sainte-Julienne par la construction d’une route nationale à quatre voies;
  • la construction d’une route nationale à quatre voies dans le prolongement de l’autoroute 25.

Le prolongement au nord de Sainte-Julienne vers Rawdon a été retiré du projet afin de reprendre les analyses requises sur la base du contexte actuel de l’évolution des déplacements dans ce secteur.

Objectifs du projet

Les travaux visent à :

  • favoriser une meilleure accessibilité à la partie nord de la région de Lanaudière;
  • diminuer la congestion au centre-ville de Sainte-Julienne;
  • résoudre les problèmes de circulation et de sécurité sur la route 125 entre Saint-Esprit et Sainte-Julienne.

Avancement des travaux

Les travaux, divisés en trois lots, sont présentement à l’étape de l’avant-projet préliminaire et s’amorceront en 2022 avec le réaménagement de la route 125 dans la municipalité de Sainte-Julienne.

  • Lot 1 – Réaménagement de la route 125 dans le secteur urbain de Sainte-Julienne

    Les interventions qui seront mises en œuvre assureront notamment une meilleure gestion des déplacements dans le secteur grâce à la reprogrammation complète des feux de circulation, à l’ajout de voies exclusives de virage à gauche à certaines approches et à l’aménagement de traverses piétonnes.

  • Lot 2 – Contournement de Sainte-Julienne par la construction d’une route nationale à quatre voies (deux voies par direction) à partir du rang du Cordon (route 346) jusqu’au raccordement à la route 125, au nord du périmètre urbain (2 km)

    Ces travaux prévoient notamment l’aménagement de pistes cyclables et de sentiers de véhicules hors route en site propre ainsi que de trois carrefours.

  • Lot 3 – Construction d’une route nationale à quatre voies, soit deux voies par direction, dans le prolongement de l’autoroute 25

Un appel d’offres pour la préparation de l’avant-projet a été conclu en janvier 2021. Le contrat, octroyé au consortium Alliance Lanaudière, consiste notamment à :

  • préparer l’avant-projet;
  • réaliser les plans et devis préliminaires et définitifs et à préparer les documents d’appels d’offres pour les travaux;
  • réaliser, au besoin, différentes études (relevés d’arpentage, études géotechniques, etc.).

D’ici la première pelletée de terre, le Ministère poursuivra la réalisation des plans et devis pour les travaux du premier lot ainsi que les études d’avant-projet définitif pour les lots suivants. L’échéancier des travaux sera précisé ultérieurement.

Par ailleurs, ce projet est inscrit à la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure ainsi qu’au Plan québécois des infrastructures dans la catégorie « en planification ». Ainsi, en bénéficiant de certains assouplissements en matière d’acquisitions et d’autorisations environnementales, le projet est devancé à 2022 alors qu’il était initialement prévu pour 2024.

De plus, le projet de prolongement de l’autoroute 25 et d’amélioration de la route 125, à Sainte-Julienne, est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure. En respect de la directive, le coût et l’échéancier du projet seront déterminés au terme du dossier d’affaires, qui doit être approuvé par le Conseil des ministres.

Activités préparatoires réalisées à ce jour

Lors de la planification d’un projet routier qui nécessite des travaux d’excavation, le Ministère réalise une évaluation du potentiel archéologique du site. Concrètement, il effectue des extractions de sols (sondages) à des endroits désignés dans le périmètre représentant un intérêt patrimonial. Ces interventions n’occasionnent aucune entrave à la circulation. Les lieux inventoriés sont aussitôt remis en état une fois le travail terminé.

Ainsi, en plus des inventaires archéologiques, les activités suivantes ont été réalisées au cours du printemps et de l’été 2021 pour chacun des lots dans le cadre des activités de conception :

  • inventaires environnementaux;
  • visites terrain pour déterminer les besoins géotechniques;
  • visites terrain des concepteurs;
  • relevés d’arpentage.

Environnement

Bien que le projet bénéficie de certains assouplissements dans les délais de traitement, notamment en matière d’environnement en vertu de la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, des autorisations environnementales sont toutefois requises en prévision des travaux. Le Ministère collaborera avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) tout au long de la préparation et de la réalisation du projet afin de respecter les mesures environnementales exigées.

De plus, le Ministère travaille à actualiser l’étude d’impact sur l’environnement réalisée en 2004, car les travaux du prolongement sont soumis à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement. L’étude d’impact est réalisée en conformité avec les directives émises par le MELCC. Cette étude présente notamment la description des composants des milieux physique, biologique et humain susceptibles d’être affectés par le projet ou de venir moduler l’ampleur des impacts potentiels du projet sur d’autres composants du milieu. Elle permettra ainsi de limiter les répercussions sur l’environnement.

Nous joindre

Pour toute demande de renseignements liée au projet de prolongement de l’autoroute 25 et d’amélioration de la route 125, à Sainte-Julienne, les citoyennes et les citoyens peuvent s’adresser directement au ministère des Transports en composant le 511 (sans frais : 1 888 355-0511) ou en remplissant un formulaire en ligne​.

Documentation

Communiqué