Autoroute 50 entre Gatineau et Mirabel%%– Élargissement et réaménagement

​​​​​​​​L’année 2012 marque l’ouverture du dernier tronçon de l’autoroute 50, qui relie Gatineau à Mirabel. Construite par tronçons entre 1995 et 2012, cette autoroute est d’une longueur totale de 158 kilomètres. Entre 9 200 et 101 000 véhicules y circulent chaque jour, selon les secteurs.

Sur cette autoroute, on remarque la présence de voies contiguës sur environ 96 kilomètres. Afin de réduire la fréquence des collisions frontales, le ministère des Transports a réalisé plusieurs interventions au cours des dernières années. Il a notamment procédé :

  • à l’installation de bandes rugueuses sur la ligne médiane entre Gatineau et Mirabel;
  • à la mise en place d’un système d’éclairage et à la bonification de la signalisation à plusieurs endroits;
  • à la réalisation d’un projet novateur, soit l’installation d’une glissière flexible à haute tension, entre la fin des quatre voies, à Gatineau, et l’ouest du chemin Doherty, à L’Ange-Gardien.

Au cours des prochaines années, le Ministère réalisera d’autres interventions, par tronçons, afin d’améliorer la sécurité sur cet important axe routier qui constitue un lien économique stratégique entre le Québec et l’Ontario. En raison de leur état de préparation, deux des sept tronçons aux voies contiguës ont été priorisés, soit :

  • entre le chemin Findlay, à Gatineau, et l’est du chemin Doherty, à L’Ange-Gardien (région de l’Outaouais);
  • entre les municipalités de Lachute et de Mirabel (région des Laurentides).

Avancement des projets

Tronçon entre Gatineau et L’Ange-Gardien

Le projet d’élargissement vise à doubler les voies d’un tronçon de 9,7 kilomètres situé entre le chemin Findlay et 3,3 kilomètres à l’est du chemin Doherty. La réalisation de ce tronçon a été priorisée pour des raisons de sécurité, compte tenu de la fréquence et de la gravité des accidents survenus dans ce secteur.

Représentant un investissement de 97,2 millions de dollars, le projet d’élargissement de ce tronçon de l’autoroute 50 est un projet d’envergure qui permettra de sécuriser cet axe routier supérieur d’une haute importance pour la région de l’Outaouais. Les travaux ont débuté dans la semaine du 17 janvier 2022 et se poursuivront au cours des deux prochaines années. Ils comprennent des étapes importantes telles que la construction de ponceaux et d’un pont d’étagement, la construction d’une toute nouvelle chaussée d’autoroute et la réfection de la chaussée actuelle.

Les tronçons entre L’Ange-Gardien et Mirabel

Un contrat visant la réalisation des études d’avant-projet, des plans et devis, des études complémentaires et l’accompagnement durant les travaux a été octroyé en février 2021 pour l’ensemble du projet situé entre L’Ange-Gardien et Mirabel. 

Étant donné que ces travaux seront réalisés par tronçons, la séquence d’intervention sera déterminée lorsque la conception sera plus avancée, en fonction de différents éléments, dont l’achalandage, la continuité avec les sections déjà doublées et les enjeux de sécurité.

Toutefois, des travaux pourront être effectués plus rapidement sur une partie du tronçon situé entre Lachute et Mirabel.

Tronçon entre Lachute et Mirabel

Ce tronçon est priorisé en raison de ses débits de circulation plus élevés (débits journaliers de 2020 variant entre 13 700 et 20 900 véhicules) et l’engagement du Ministère à améliorer la sécurité de cet axe routier. 

Ainsi, des travaux s’amorceront d’ici la fin de 2022 sur une distance d’environ 6 kilomètres, soit du chemin Saint-Simon jusqu’à l’aérogare, à l’endroit où les deux chaussées se séparent, à Mirabel. Les travaux comprendront le doublement des voies contiguës, de même que le réaménagement des bretelles de l’échangeur Saint-Simon.

Au cours des prochains mois, différents appels d’offres seront publiés pour la réalisation de ce premier lot de travaux, notamment pour la surveillance et la construction.

Parallèlement à ces travaux, le Ministère poursuit les étapes de conception et de planification de la deuxième partie de ce tronçon situé entre la route 329, à Lachute, et le chemin Saint-Simon, à Mirabel, sur une distance de près de 17 kilomètres.

Sécurisation

Tronçon entre Gatineau et L’Ange-Gardien

Au cours des dernières années, le Ministère a procédé à la mise en place de différentes mesures visant à améliorer la sécurité sur ce tronçon :

  • la signalisation et le marquage ont été bonifiés, notamment par l’installation de panneaux lumineux et de clignotants sur les panneaux de vitesse affichée;
  • un système d’éclairage routier a été installé à l’été 2018.

Glissière flexible à haute tension

Le 16 juillet 2020, le Ministère a terminé l’installation d’une glissière flexible à haute tension au centre de la chaussée sur une portion de 5,4 kilomètres. Cette solution novatrice sécurise ce tronçon d’ici la réalisation des travaux visant la chaussée où elle est installée dans le cadre du projet d’élargissement.

L’installation de cette glissière flexible à haute tension, aussi appelée « glissière à câbles », est un projet pilote qui a pour but de réduire la fréquence des collisions frontales et la gravité des accidents.

Voici quelques avantages de la glissière flexible à haute tension :

  • installation possible avec la largeur actuelle de la chaussée, et ce, sans modification majeure à la route;
  • meilleur écoulement des eaux et meilleure visibilité que le muret de béton;
  • remise en place, en un court laps de temps, à la suite d’un accident.

Depuis son installation, la glissière flexible à haute tension placée au centre de l’autoroute 50, en Outaouais, prouve son efficacité et répond aux objectifs de diminuer la gravité des accidents et d’éviter des collisions mortelles sur ce tronçon.

Visionnez la vidéo​ qui présente des témoignages illustrant les retombées positives de l’utilisation de ce dispositif de sécurité routière.

Voici le fonctionnement de la glissière flexible à haute tension :

La glissière flexible à haute tension est composée de trois câbles en acier soutenus par plusieurs poteaux en acier installés tous les deux mètres. Ces poteaux sont insérés dans des manchons, aussi en acier, qui sont enfoncés dans l’asphalte de la chaussée à une profondeur de 75 à 80 centimètres.

Les câbles sont fixés à des ancrages situés aux deux extrémités du tronçon. Ils sont tendus à l’aide d’un équipement particulier et leur tension est calculée à l’aide d’un tensiomètre.

Ainsi, la glissière limite l’empiétement d’un véhicule dans la voie opposée en le redirigeant dans sa voie.

Tronçon entre Lachute et Mirabel

Le Ministère a procédé à la mise en place de différentes mesures visant à améliorer la sécurité sur ce tronçon en attendant les travaux de doublement de l’autoroute :

  • des bandes rugueuses ont été ajoutées au centre des sections à une seule chaussée ainsi que dans les accotements en 2008;
  • des travaux de sécurisation de l’autoroute 50, dans le secteur de la zone aéroportuaire à Mirabel, ont été réalisés de 2015 à 2017 :
    • ​​une glissière médiane en béton a été installée entre les kilomètres 278 et 284 pour éliminer les virages à gauche aux intersections des rues Louis-Bisson et Helen-Bristol;
  • des panneaux de signalisation et des délinéateurs latéraux (poteaux avec réflecteur) ont été installés au printemps 2018 aux endroits où la chaussée est contiguë afin de faciliter le suivi de l’alignement de la route.

Docume​​ntation

Comm​uniqués

Tabloïds

Photos, simulations et vidéos

Nous jo​​indre

Pour toute demande de renseignements ou plainte, ou tout commentaire lié au projet d’élargissement et de réaménagement de l’autoroute 50, vous pouvez communiquer avec nous par téléphone en composant le 511 ou en utilisant le formulaire en ligne.