Autoroute de l'Aluminium (autoroute 70) – Lien routier Alma-La Baie

Autoroute 70 | Tronçon autoroutier entre Chicoutimi et le chemin de la Grande-Anse, à La Baie (phase 1)

Le nouveau tronçon de 7,6 km entre Chicoutimi et le chemin de la Grande-Anse a été mis en service en juillet 2017, après 6 ans de travaux. Ce projet d’envergure, qui a nécessité un investissement total de près de 120 millions de dollars de la part du gouvernement du Québec, comprend notamment 12,5 km de routes secondaires et de bretelles, en plus de 2 échangeurs et de 10 structures. Ces aménagements permettent de traverser quatre chemins, deux rivières et un ruisseau, en plus d’intégrer des traverses de sentiers de motoneige et de véhicule tout-terrain.

Autoroute 70 | Projet de tronçon autoroutier entre le chemin de la Grande-Anse et La Baie (phase 2)

Après avoir mis en service la phase 1 du prolongement de l’autoroute 70 jusqu’au chemin de la Grande-Anse, à La Baie, le Ministère souhaite poursuivre la quatrième étape du lien routier entre Alma et La Baie, dont la réalisation est une priorité. La poursuite de l’autoroute jusqu’à La Baie, qui représente un tronçon de 6,9 km, vise des déplacements plus efficaces et sécuritaires.

Plusieurs étapes doivent être franchies avant le début des travaux de construction. Son coût total étant évalué à plus de 100 millions de dollars, le projet est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique. Diverses études sont en cours dans le cadre de ce processus, et ce, en vue d’obtenir les autorisations gouvernementales nécessaires.

Le projet de parachèvement de l’autoroute, entre le chemin de la Grande-Anse et La Baie, est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2019-2029 dans la catégorie « en planification ».

Autoroute de l’Aluminium

L’autoroute 70 se nomme « autoroute de l’Aluminium » depuis le mois d’août 2017. Ce nom fait référence à l’histoire, à la géographie et à l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Depuis le début du XXe siècle, l’industrie de l’aluminium contribue au développement de la région. Aujourd’hui, on compte plus d’une quarantaine d’entreprises de produits finis ou de valeur ajoutée, en plus de quatre alumineries.

Documentation

Cartes et documents visuels

Communiqués