Vous êtes ici

17 avril 2018

La mobilité durable : Transporter le Québec vers la modernité

Québec, le 17 avril 2018 La Politique de mobilité durable du Québec a été dévoilée aujourd’hui, assortie d’investissements de plus de 9,7 milliards de dollars, dont 2,9 milliards de nouveaux investissements. Il s’agit d’une première dans l’histoire du Québec où une politique est aussi intégrée et globale. Traitant l’ensemble des modes de transport, aussi bien pour les personnes, y compris celles à mobilité réduite, que les marchandises, elle vise autant la métropole que la capitale nationale et l’ensemble des régions. Elle aborde aussi bien les transports collectif et actif que maritime, aérien, ferroviaire et routier. Nous croyons que tous les citoyens et toutes les familles, peu importe leur condition, doivent pouvoir se déplacer partout sur le territoire, rapidement, à coût abordable et en toute sécurité. Cela a une incidence directe sur leur qualité de vie, car moins de temps en déplacement, c’est plus de temps avec sa famille et ses proches.

La Politique confirme également la volonté du Québec de se positionner comme un leader nord-américain de la mobilité durable et intégrée d’ici 2030.

Elle se définit comme étant :

  • au service des citoyennes et des citoyens : avec plus d’options de transport, une meilleure fluidité et donc moins de perte de temps;
  • en appui au développement économique : avec davantage d’innovations, mais aussi avec une meilleure performance du système de transport pour moins de congestion et moins de dépenses en transport et donc pour une meilleure compétitivité des entreprises;
  • à faible empreinte carbone : avec moins de déplacements en auto solo, moins d’énergies fossiles consommées et donc moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Elle compte des cibles concrètes et ambitieuses, soit :

  • que 70 % de la population ait accès à au moins quatre services de mobilité durable;
  • une réduction de 20 % du temps de déplacement moyen domicile-travail;
  • une réduction de 20 % des dépenses brutes des ménages allouées au transport;
  • une diminution de 20 % des déplacements effectués en auto solo;
  • une réduction de 40 % de la consommation de pétrole en transport sous le niveau de 2013;
  • une réduction de 37,5 % des émissions de GES en transport sous le niveau de 1990;
  • une réduction des coûts associés à la congestion pour les entreprises des régions métropolitaines de Montréal et de Québec;
  • 15 milliards de dollars de ventes annuelles pour le secteur québécois des équipements de transport terrestre;
  • une augmentation de 25 % des marchandises transbordées dans les ports et centres intermodaux ferroviaires.

Pour atteindre ces cibles, elle comporte cinq axes d’intervention :

  • Travailler avec le milieu municipal pour favoriser la mise en place de services de transport durables pour les citoyens et ainsi conjuguer planification des transports et aménagement du territoire.
  • Appuyer les acteurs des chaînes logistiques dans la mise en place de services de transport performants pour les entreprises.
  • Mettre en place des infrastructures de transport favorisant la mobilité durable.
  • Favoriser l’électrification et le déploiement des véhicules écoénergétiques. 
  • Assumer le leadership de la mobilité durable au Québec.

Citations

Le Québec vit un élan parce que les Québécoises et les Québécois ont du talent, que les entreprises ont confiance et que le gouvernement prend de bonnes décisions. Nous avons retrouvé les moyens de rêver grand. Avec cette politique de mobilité durable, nous allons transformer la manière dont nous nous déplaçons. Aujourd’hui, nous posons un autre jalon sur la route d’un Québec tourné vers l’avenir. Ensemble, nous sommes en train de bâtir une nation plus prospère, plus équitable et plus verte.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

La mobilité durable, ce sont des déplacements facilités, plus économiques, plus rapides, par des moyens intégrés dans les milieux et dans l’environnement. Devant les défis posés par les changements climatiques, le vieillissement de la population, les besoins de nos familles et les aspirations sociales et économiques du Québec, c’est un choix de société nécessaire pour notre avenir. C’est aussi une réponse conséquente à l’émergence des systèmes de transport intelligents, autonomes, interconnectés et aux modèles d’affaires que ceux-ci font naître. En fait, la mobilité durable, c’est une incontournable transition. Mais avant tout, c’est un défi emballant, à la mesure du Québec.

André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Lien connexe

Haut de page