Vous êtes ici

27 septembre 2017

Adoption du projet de loi visant à soutenir la réalisation du REM

Québec, le 27 septembre 2017 L’Assemblée nationale a procédé à l’adoption du projet de loi n° 137 concernant le Réseau électrique métropolitain (REM). Cette loi vise à favoriser une mise en œuvre rapide du REM, qui est le projet de transport collectif le plus important depuis la création du métro de Montréal en 1967.

Plusieurs aspects contenus dans le projet de loi permettent à la Caisse de dépôt et placement du Québec, organisme promoteur du projet, de respecter son échéancier ambitieux, soit une mise en service progressive dès 2020.

Dans son budget de 2017-2018, le gouvernement du Québec annonçait son engagement à contribuer au financement du REM en investissant un montant de 1,283 milliard de dollars dans le projet.

Citations

Le projet du REM contribuera à l’atteinte des objectifs gouvernementaux, notamment en matière de croissance économique, d’électrification des transports et de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, nous devions nous donner les moyens de favoriser la réalisation du REM, et c’est pourquoi nous déplorons que le Parti québécois et Québec solidaire aient voté contre le projet de loi n° 137 adopté aujourd’hui par l’Assemblée nationale. Grâce au leadership du gouvernement, le REM viendra réduire la congestion routière et encouragera fortement les usagers à délaisser le voiturage en solo pour profiter d’un système de transport collectif efficace et performant.

Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Le projet du REM est un projet de transport collectif novateur et ambitieux pour la région métropolitaine de Montréal. Plus de 34 000 emplois directs et indirects seront créés durant sa construction, et les retombées sont estimées à près de 3,7 milliards de dollars. Investir dans le REM, c’est stimuler l’économie du Québec, une économie tournée vers l’avenir. Grâce à l’adoption du projet de loi n° 137, la Caisse de dépôt et placement du Québec pourra procéder aux prochaines étapes nécessaires au démarrage de ce vaste chantier.

Carlos Leitão, ministre des Finances

Après la reconnaissance officielle par le gouvernement du statut de métropole à la ville de Montréal, le REM permet à cette dernière de poursuivre sur sa lancée de développement et de modernisation. Ce projet propulsera la ville dans le XXIe siècle et entraînera une véritable transformation dans notre façon de nous déplacer et de concevoir la mobilité urbaine.

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

Faits saillants

À propos du REM

  • 67 km de tracé
  • 27 stations dans la région métropolitaine
  • 15 stationnements incitatifs
  • 14 terminus ou quais d’autobus
  • Coûts de construction de l’ordre de 6 milliards de dollars
  • Service 20 heures par jour, 7 jours sur 7

Lien connexe

Documentation

Haut de page