Vous êtes ici
  • Accueil
  • Salle de presse
  • Nouvelles
  • Québec accorde une aide financière de plus de 968 000 $ au CN pour l’électrification d’équipements et la mise en place de mesures d’économie d’énergie

28 février 2018
Programme d’aide à l’amélioration de l’efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Québec accorde une aide financière de plus de 968 000 $ au CN pour l’électrification d’équipements et la mise en place de mesures d’économie d’énergie

Québec, le 28 février 2018 Dans sa volonté de poser des gestes concrets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports accorde une aide financière de 968 342 $, provenant du Fonds vert, à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) pour le remplacement de deux chaudières au gaz et la mise en place de nouvelles mesures d’économie d’énergie. Le projet, dont le coût total est estimé à 1 499 334 $, sera finalisé au cours de l’année 2018.

C’est le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, qui en a fait l’annonce.

Le projet consiste en l’acquisition et l’installation de deux chaudières biénergie fonctionnant à l’électricité et au gaz naturel. De nouvelles mesures d’économie d’énergie seront également mises en place. La technologie utilisée pour l’électrification des chaudières est unique au Canada. Ces équipements novateurs, situés à la gare de triage Taschereau, permettront d’utiliser l’électricité à 95 % du temps afin de liquéfier les produits pour le transbordement des wagons-citernes aux camions-citernes. Le projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 756 tonnes annuellement tout en servant de catalyseur à l’égard des autres installations similaires situées au Québec et au Canada.

Citations

Cet investissement démontre la volonté du gouvernement d’assurer l’essor économique du Québec du point de vue du développement durable. En plus d’améliorer l’efficacité du transport ferroviaire, cet investissement constitue un appui à la mise en œuvre d’actions bénéfiques pour l’environnement qui font appel à l’introduction de nouvelles technologies dans le transport.

M. André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Faits saillants

Le Programme d’aide à l’amélioration de l’efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre :

  • est constitué de deux volets :
    • volet 1 : Infrastructures et équipements
    • volet 2 : Études et projets pilotes
  • aide les entreprises et les organismes de transport dans leurs efforts d’implantation de nouvelles technologies;
  • est financé par le Fonds vert, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques;
  • est pourvu d’une enveloppe de 25,2 millions de dollars;
  • se termine le 31 mars 2018.

Liens connexes

Haut de page