1er juin 2018

Programme d’aide au développement du transport collectif -%%Québec alloue une aide financière de plus de 113%%000%%$ pour faciliter la mobilité interurbaine dans la MRC des Chenaux

Saint-Luc-de-Vincennes, le 1er juin 2018 — Afin de maintenir deux parcours reliant les secteurs nord-ouest et sud-est de la MRC avec la ville de Trois-Rivières, le gouvernement du Québec accorde une aide financière maximale de 113 990 $ à la MRC des Chenaux pour soutenir le transport interurbain par autocar sur son territoire. La somme provient du Fonds vert ainsi que du Fonds des réseaux de transport terrestre.

Le député de Champlain, M. Pierre-Michel Auger, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, et de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon. Pour l’occasion, il était en présence du maire de Saint-Maurice et préfet de la MRC des Chenaux, M. Gérard Bruneau. L’aide accordée contribue au maintien des parcours interurbains pour une période de 12 mois.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du volet II – Aide financière au transport collectif régional du Programme d’aide au développement du transport collectif. Le maintien du service de transport est important, car il contribue au développement socioéconomique de la région de la Mauricie, tout en favorisant les actions de lutte contre les changements climatiques menées par le gouvernement.

Citations

Cette annonce confirme l’importance pour le gouvernement d’offrir à la population des services de transport interurbain de qualité sur l’ensemble du Québec. Nous sommes fiers d’aider les communautés qui encouragent et mettent en place des initiatives concrètes visant à rendre accessibles des modes de transport collectif et ainsi à assurer une mobilité interurbaine régionale.

André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Les investissements annoncés aujourd’hui, qui s’inscrivent dans la mise en œuvre de notre Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, engendreront de multiples bénéfices pour les individus et les communautés. Un système de transport collectif accessible et efficace contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et constitue aussi un outil de développement économique et social majeur pour le Québec et ses municipalités.

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Voilà un exemple de mesures prises dans le but de soutenir des initiatives concrètes en matière de transport collectif et d’environnement, au bénéfice des utilisateurs mais aussi des citoyens de la région de la Mauricie. Le maintien et le développement du transport interurbain sont importants pour assurer une desserte et des services de qualité à la population.

Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette

Afin de participer à la vitalité des communautés, il devient essentiel d’offrir des options comme celle que nous annonçons aujourd’hui pour permettre aux personnes qui ne possèdent pas de voiture d’accéder aux services, notamment en matière de santé, d’éducation, d’emploi ou de loisirs.

Pierre-Michel Auger, député de Champlain

L’aide accordée permettra de mettre en place une solution efficace, élaborée par le milieu afin d’assurer aux citoyens de la MRC des Chenaux des services de transport interurbains adéquats. Je suis fier de constater la diligence des intervenants dans la mise sur pied d’un service de transport interurbain fiable, abordable et confortable qui contribuera à consolider le dynamisme de notre région.

Gérard Bruneau, maire de Saint-Maurice et préfet de la MRC des Chenaux

Faits saillants

  • Le Programme d’aide au développement du transport collectif prévoit un financement pour l’année 2017 de près de 140 millions de dollars en vertu du Fonds vert, dans le cadre de l’action 13.7 du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont les revenus proviennent principalement du marché du carbone. À cette somme s’ajoutent les 19 millions de dollars provenant du Fonds des réseaux de transport terrestre annoncés dans le budget 2017-2018 pour accroître l’aide à l’amélioration des services de transport en commun et majorer l’appui au transport collectif régional. Cela porte le budget global du Programme d’aide au développement du transport collectif à 159 millions de dollars pour l’année 2017.
  • Ce programme permet, entre autres, le maintien et le développement du transport collectif régional par les instances municipales ainsi que le soutien au transport interurbain par autocar et aux transporteurs privés.
  • Le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques vise à contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 % sous leur niveau de 1990 d’ici 2020 et à améliorer la résilience de la société québécoise à l’égard des impacts des changements climatiques.

Liens connexes