3 avril 2019

Programme d’amélioration de la route 389%%- Début des travaux du secteur au nord de Manic-5 pour améliorer la sécurité des usagers

Baie-Comeau, le 3 avril 2019​​ Les gouvernements du Canada et du Québec travaillent conjointement dans la région de la Côte-Nord afin d’augmenter la mobilité des citoyens, d’assurer la pérennité des infrastructures, d’accroître l’efficacité du réseau routier, d’améliorer le bilan de la sécurité routière et de répondre à la demande actuelle et future en transport. ​​

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne, ainsi que le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, annoncent aujourd’hui le début des travaux de construction du projet ​C, dans le cadre du Programme d’amélioration de la route ​389 entre Baie-Comeau et Fermont.​​

Le projet ​C est situé entre les kilomètres ​240 et 254, soit le tronçon se trouvant à environ 28 ​kilomètres au nord du barrage Daniel-Johnson (Manic-5). Il s’agit d’un investissement de près de 27 ​millions de dollars. Les travaux s’échelonneront sur une période de 2 ​ans. ​​

​​Les travaux consisteront en la construction d’une toute nouvelle route sur près de 14 ​kilomètres. Plus rectiligne, ce tracé favorisera la sécurité des usagers et une réduction des temps de parcours.

Citations

Je suis heureux de souligner le début de ces importants travaux sur la route ​389 qui amélioreront grandement la sécurité des usagers et faciliteront leurs déplacements. Grâce à une meilleure accessibilité aux municipalités éloignées de la Côte-Nord, ce projet appuiera la croissance de l’industrie du tourisme et bénéficiera à l’économie de la région. Nous avons de l’ambition pour nos régions et nous investissons pour assurer leur prospérité à long terme en contribuant de façon tangible à l’économie, tout en créant de bons emplois pour la classe moyenne.

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne​​

Ces travaux représentent une étape majeure du Programme d’amélioration de la route ​389 qui profitera à toute la collectivité. Je me réjouis que, par ces travaux, les Nord-Côtiers pourront bientôt compter sur près de 14 ​kilomètres de route plus sécuritaires. L’ensemble du Programme chemine bien, et d’autres améliorations significatives seront visibles prochainement.

​​Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. ​François Bonnardel

Grâce à ces travaux, le gouvernement du Québec démontre l’importance qu’il accorde à la route ​389, infrastructure névralgique pour l’accès aux ressources et pour le développement économique de la Côte-Nord. Ce tronçon accueille un fort volume de véhicules lourds. La nouvelle géométrie de la route permettra le retrait de courbes prononcées et l’adoucissement des pentes, et favorisera une circulation efficace et sécuritaire.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. ​Jonatan Julien​​

Faits saillants

  • La route ​389 représente un axe stratégique pour l’accès aux ressources et le développement économique du Nord québécois.
  • Le Programme d’amélioration de la route 389 se divise en 5 projets distincts visant à réaliser des correctifs essentiels à l’amélioration de la sécurité et du confort des usagers.
  • Rappelons qu’un investissement de 468 millions de dollars a été annoncé pour la réalisation du Programme. Le partage de l’investissement se décline comme suit :
    • Gouvernement du Canada – 183 millions de dollars
    • Société du Plan Nord – 190 millions de dollars
    • Ministère des Transports – 95 millions de dollars
  • Le contrat lié aux travaux de construction entre les kilomètres 240 et 254 a été attribué à l’entreprise Dexter Québec au montant de 21,7 millions de dollars.
  • Par l’entremise du plan d’infrastructure Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur une période de 12 ans dans le transport en commun, dans les infrastructures vertes et sociales, dans les infrastructures de transport à l’appui du commerce, ainsi que dans les collectivités rurales et nordiques du Canada. De cette somme, plus de 10,1 milliards de dollars sont consacrés à des projets visant le commerce et le transport, ce qui inclut 5 milliards de dollars disponibles aux fins d’investissements par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada.

Liens connexes