5 juillet 2019

Le ministre François Bonnardel annonce un nouveau programme pour soutenir le transport aérien en région

Sherbrooke, le 5 juillet 2019 Le gouvernement du Québec met en place le Programme d’aide pour les dessertes aériennes régionales (PADAR) qui a pour but de développer et d’améliorer l’offre de services aériens en région. Ce nouveau programme est doté d’une enveloppe budgétaire de 22,5 millions de dollars jusqu’au 31 mars 2022.

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, en a fait l’annonce aujourd’hui à l’aéroport de Sherbrooke, en présence de nombreux partenaires municipaux et du milieu aérien québécois.

Le PADAR a pour objectifs de favoriser l’établissement, le développement ou l’amélioration des dessertes aériennes régionales et de doter les acteurs de l’industrie des outils nécessaires pour solidifier et développer leurs activités.

Citation

La qualité et l’offre enrichie des dessertes aériennes régionales sont une préoccupation constante pour votre gouvernement. Il s’agit d’un important outil de développement économique des régions. Cela est d’autant plus vrai pour les communautés éloignées, où le transport aérien est souvent le seul moyen d’avoir accès à des biens et des services de première nécessité. La mise en place du PADAR offre la flexibilité nécessaire afin de soutenir les acteurs du milieu du transport aérien dans leur l’offre de services en plus de stimuler l’économie régionale.

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

Faits saillants

  • Le PADAR est composé de deux volets :
    • Volet 1 – Financement de dessertes aériennes;
    • Volet 2 – Promotion, études, mises en marché et équipement.
  • Les demandeurs admissibles au PADAR sont:
    • Les transporteurs aériens régionaux offrant des services au Québec;
    • Les municipalités, les municipalités régionales de comté (MRC) de même que les organismes municipaux ou intermunicipaux relevant de ces dernières;
    • Les personnes de droit privé sans but lucratif;
    • Les communautés autochtones;
    • Les organismes locaux travaillant pour le développement du transport aérien.

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.