Vous êtes ici

25 mai 2018

Plus de 600 000 $ à la Coopérative de transport maritime et aérien pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Îles-de-la-Madeleine, le 25 mai 2018 Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports accorde une aide financière de 610 905 $, provenant du Fonds vert, à Navigation Madeleine inc., filiale de la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA), pour mettre en place deux mesures qui lui permettront de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). L’entreprise, qui assure le transport de personnes et de marchandises en provenance ou à destination des Îles-de-la-Madeleine, compte plus de 500 employés en période de pointe, et est entièrement détenue, gérée et exploitée par des Madelinots depuis 1944.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, M. Pierre Moreau, accompagné du député de la circonscription des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, et de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon.

Le Ministère accorde à Navigation Madeleine inc. une aide financière de 601 250 $ en vertu du Programme d’aide à l’amélioration de l’efficacité énergétique du transport maritime, aérien et ferroviaire en matière de réduction ou d’évitement des émissions de gaz à effet de serre. Ce soutien servira à aménager une alimentation électrique entre les installations d’Hydro-Québec et le quai de Cap-aux-Meules pour le navire CTMA Vacancier. Ce nouvel aménagement lui permettra d’arrêter ses génératrices fonctionnant au carburant diesel lorsqu’il sera amarré au port. Selon les estimations tirées du rapport de quantification des émissions de GES, le projet, dont le coût total est estimé à 925 000 $, réduira de 374 tonnes par année les émissions de GES. Les installations devraient être fonctionnelles au cours du printemps 2019.

La Coopérative reçoit également 9 655 $, en vertu du Programme Écocamionnage, pour l’acquisition de 12 ordinateurs de bord. Ces systèmes d’aide à l’exploitation fournissent des informations en continu aux gestionnaires de parc et aux conducteurs sur la consommation de carburant des véhicules lourds afin de les aider à adapter leur conduite et les opérations à réalisées pour ainsi réduire les émissions des GES des 12 camions.

Citations

Ces investissements démontrent la volonté du gouvernement du Québec d’assurer l’essor économique du point de vue du développement durable. En plus d’améliorer l’efficacité du transport maritime, ces investissements constituent un appui à la mise en œuvre d‘actions bénéfiques pour l’environnement qui font appel à l’introduction de nouvelles technologies dans le transport.

M. André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Il est urgent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, principalement dans le secteur des transports, qui est responsable à lui seul de près de 42 % des émissions totales du Québec. En plus de contribuer à diminuer notre empreinte écologique, les investissements annoncés aujourd’hui permettront d’améliorer la performance énergétique du transport maritime et, par conséquent, la compétitivité de l’industrie. C’est ainsi qu’ensemble nous construisons pas à pas une société plus sobre en carbone pour les générations futures.

Mme Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Les Madelinots doivent disposer d’un lien maritime fiable et moderne avec le Québec continental, qui correspond au statut d’insularité de l’archipel, reconnu par notre gouvernement en 2016. L’annonce d’aujourd’hui, couplée à celle du 12 mai dernier concernant un appui financier gouvernemental au projet de construction d’un nouveau navire, est un geste concret en ce sens.

M. Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

CTMA est un acteur dynamique et important du développement économique sur notre territoire et, par son rayonnement, il a la capacité de devenir une figure de proue d’une approche plus écologique des transports aux Îles. C’est précisément ce que la contribution gouvernementale annoncée aujourd’hui permettra de faire.

M. Germain Chevarie, député de la circonscription des Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants

Le Programme d’aide à l’amélioration de l’efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire en matière de réduction des émissions de GES :

  • est constitué de deux volets :
    • volet 1 : Infrastructures et équipements
    • volet 2 : Études et projets pilotes
  • aide les entreprises et les organismes de transport dans leurs efforts d’implantation de nouvelles technologies permettant une réduction des émissions de GES;
  • est financé par le Fonds vert, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques;
  • est pourvu d'une enveloppe de 56,45 millions de dollars jusqu’en 2020.

Le programme Écocamionnage :

  • est mis en œuvre par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec;
  • favorise l’utilisation d’équipement et de technologies visant à améliorer l’efficacité énergétique, tout en ayant pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le transport routier des marchandises. Le programme, pourvu d’une enveloppe de 77,55 millions de dollars, est financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques;
  • prendra fin le 31 décembre 2020.

Liens connexes

Haut de page