Vous êtes ici

25 mai 2017

Présentation de l’étude des solutions sur le rôle du pont Alonzo-Wright en matière de déplacement des personnes

Gatineau, le 25 mai 2017 La Direction générale du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports en Outaouais a présenté aujourd’hui les résultats de l’étude des solutions sur le rôle du pont Alonzo-Wright en matière de déplacement des personnes.

Plusieurs communautés situées sur le territoire à l’étude ont connu une forte croissance démographique et ont besoin de modes de déplacement accessibles et efficaces pour contribuer à leur développement des prochaines décennies. Cette étude avait donc pour mandat d’analyser et de comparer différentes avenues de solutions, onze au total, et d’identifier la plus performante qui répondra efficacement aux besoins prévisibles de déplacements de la population.

Enfin, l’étude prend en compte les plus récentes orientations gouvernementales qui ont fortement évoluées au cours des 10 dernières années (développement durable, planification des transports et de l’aménagement du territoire, lutte aux changements climatiques, etc.).

L’avenue de solution recommandée par l’étude

La solution recommandée par l’étude est l’ajout de deux voies réservées au covoiturage et au transport en commun, ainsi qu’une piste multifonctionnelle pour piétons et cyclistes. Cette avenue de solution est la seule qui a la capacité de capter efficacement une proportion importante de la croissance de la demande en terme de déplacement des personnes.

Aussi, afin d’aider les gens à modifier leurs comportements en terme de déplacement et de les initier au covoiturage, l’étude recommande, comme mesure transitoire, que les voies réservées au covoiturage soit accessibles aux véhicules de 2 personnes et plus. Cette mesure transitoire concernant le covoiturage est donc temporaire et sera en vigueur jusqu’à ce que les voies réservées aient atteint leur seuil d’efficacité. Dès lors, les voies seront réservées aux covoitureurs de 3 personnes et plus ainsi qu’au transport en commun.

Enfin, l’étude démontre clairement qu’il est impératif que le covoiturage et le transport en commun demeurent compétitifs en terme de temps et de déplacement.

Faits saillants

  • Au total, 11 solutions ont été élaborées et analysées.
  • Certaines proposaient l’ajout d’une, de deux et même de trois voies supplémentaires, réversibles dans certains cas, réservées uniquement aux voitures dans d’autres cas, ou encore un mélange de voies réservées, réversibles et accessibles à tous véhicules.
  • L’une des solutions étudiées impliquait la construction d’un nouveau pont à deux voies dans le corridor de l’autoroute 50, à environ 2 km au nord du pont Alonzo-Wright (dans le corridor réservé de l’autoroute 50 en contournement du secteur Hull).
  • Des 11 avenues de solution qui ont été étudiées, 10 n’ont pas été retenues, soit pour des raisons de sécurité (les solutions qui proposaient des voies réversibles), de coût (la solution qui proposait la construction d’un nouveau pont à 2 km au nord) ou encore parce qu’elles ont été jugées non performantes face aux problèmes de congestion et de déplacement des personnes (les solutions qui proposaient l’ajout de voies accessibles à tous véhicules).
  • L’avenue de solution recommandée est la seule qui a la capacité de capter efficacement une proportion importante de la croissance de la demande en terme de déplacement des personnes.
  • Les analyses réalisées au cours de l’étude indiquent clairement que la solution recommandée améliorera le niveau d’accessibilité à la mobilité pour tous les segments de la population dans le territoire à l’étude, réduira l’étalement urbain et les gaz à effet de serre (GES) et, de plus, offrira un net avantage relativement à la santé et à la qualité de vie des populations dans le corridor d’intervention. En résumé, cette solution répond à plusieurs objectifs du gouvernement du Québec et à la mission du Ministère.
  • Parmi les autres recommandations de l’étude, on retrouve notamment des interventions aux deux intersections situés aux approches du pont, soit l’intersection avec la route 105 et celle avec la route 307.
  • La préparation et la réalisation des travaux du pont Alonzo-Wright et de ses approches seront effectuées en suivant les étapes du processus de cheminement des projets routiers.

Haut de page