Vous êtes ici

27 octobre 2017

Feux de forêt en Californie%%-%%Le Québec lutte aux côtés de son partenaire

Québec, le 27 octobre 2017 Au cours des prochains jours, deux avions CL-415 du Service aérien gouvernemental du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports iront appuyer les efforts de lutte contre les incendies de forêt en Californie, suivant une demande de la Ville de San Diego. En effet, le niveau d’alerte d’incendie déjà important dans cette région a été élevé à la suite de l’annonce de vents très chauds provenant du désert.

Les interventions en Californie représentent un défi supplémentaire, les pilotes d'avions-citernes étant parfois amenés à travailler dans des conditions difficiles telles que des vents très forts et des reliefs montagneux. Ils doivent faire preuve d’une grande habileté afin que les opérations se déroulent en sécurité et que les appareils ne soient pas endommagés.

Les avions et leur équipage ont quitté l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec aujourd’hui, vers midi. Huit pilotes et trois techniciens du Service aérien gouvernemental seront en fonction à San Diego pour assurer différentes missions d’extinction des feux de forêt dans cette région.

Le moment du retour des avions et des équipages sera déterminé en fonction des besoins de l’État de la Ville de San Diego.

Faits saillants

  • Le Service aérien gouvernemental participe à la lutte contre les incendies de forêt au Québec et au Canada dans le cadre d'une entente pancanadienne.
  • Tous les pays qui sont aux prises avec des incendies de forêt peuvent louer les avions-citernes sous certaines conditions.
  • Le Québec collabore depuis 1994 avec le comté de Los Angeles, en Californie, dans la lutte contre les incendies.
  • Le Service aérien gouvernemental dispose de 14 avions-citernes, soit 8 CL-415, 2 CL-215T et 4 CL-215P.
  • Chaque année, ces avions permettent de circonscrire quelque 600 incendies de forêt au Québec.
  • En moyenne, ces interventions totalisent annuellement près de 2 000 heures de vol et 12 000 largages, représentant une trentaine de millions de litres d'eau.
  • Le Québec a été présent près de 50 jours dans l’Ouest canadien durant l’été 2017.

Haut de page