19 mars 2018

Programmation routière 2018-2020 -%%Investissements de près de 174%%M$ dans le réseau routier de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Saint-Ambroise, le 19 mars 2018 Afin d’offrir aux usagers de la route des infrastructures sécuritaires, performantes et durables, tout en contribuant au développement économique régional, le gouvernement du Québec investira 173 826 000 $ sur le réseau routier de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au cours des deux prochaines années.

La ministre déléguée aux Transports, Mme Véronyque Tremblay, et le député de Dubuc et adjoint parlementaire du premier ministre pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, M. Serge Simard, en ont fait l’annonce aujourd’hui. Les investissements du gouvernement et de ses partenaires dans la région permettront la réalisation de projets routiers qui répondent aux besoins des familles et des entreprises.

Assurer votre sécurité sur les routes

La programmation routière prévoit des interventions visant à réduire le risque ou la gravité des accidents de la route. Il peut s’agir de l’installation d’un feu de circulation ou d’éclairage routier, de la construction d’un carrefour giratoire ou d’aménagements pour la grande faune. C’est le cas pour le projet de réaménagement de la route 169, dans le secteur à quatre voies contiguës à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix. Ce tronçon comprendra une voie dans chaque direction, en plus d'une voie centrale de virage à gauche dans les deux sens et des accotements plus larges. La réalisation de ce projet permettra d’améliorer la sécurité des automobilistes et de faciliter l’accès aux nombreux commerces du secteur.

Améliorer notre réseau routier

Cette programmation prévoit aussi des investissements visant à améliorer le réseau routier par le réaménagement de carrefours, l’ajout de voies de virage ou le redressement de courbes. À cet égard, le Ministère réalisera en 2018 des travaux de réaménagement des bretelles de l’autoroute 70, à la hauteur du boulevard Talbot. Ce réaménagement du biseau d’accès en direction sud sur le boulevard Talbot permettra aux usagers de s’insérer plus facilement dans la circulation et de manière plus sécuritaire.

Préserver nos infrastructures

Le gouvernement posera des gestes concrets pour entretenir l’actif que constituent nos infrastructures, que ce soit en réparant ou en remplaçant des ponts et des ponceaux, ou encore par le scellement de fissures ou le rehaussement d’accotements par l’ajout de gravier. En ce sens, le Ministère poursuit le plan d’action  2015-2020 de réfection du pont Dubuc et de réaménagement des approches. En 2018, le Ministère réalisera la réfection de la voie de gauche en direction sud. Son objectif est d’assurer la pérennité de la structure en remettant le pont dans une condition optimale afin d’en garantir l’usage pour les automobilistes et les camionneurs pour plusieurs décennies.

Procurer un meilleur confort de roulement

D’autres interventions sur le réseau viseront à assurer aux familles qui y circulent un roulement plus confortable, notamment par des travaux d’asphaltage de tout type, mais aussi par la reconstruction de la fondation de route. À titre d’exemple, le Ministère procédera à d’importants travaux d’asphaltage sur le lien routier entre l’arrondissement de Jonquière et Larouche. Sur une distance totale de 22 km, les travaux se dérouleront à divers endroits sur l’autoroute de l’Aluminium, entre le boulevard du Royaume jusqu’au kilomètre 171 de la route 170. L’objectif du Ministère est d’éliminer les ornières ainsi que d’améliorer le confort de roulement des automobilistes.

Améliorer votre qualité de vie

Plusieurs projets de la programmation 2018-2020 s’inscrivent dans cet axe prioritaire qui peut comprendre la construction de contournement d’agglomération et l’amélioration de la fluidité. Pensons notamment à la poursuite du projet de construction d’une route de contournement du quartier de Delisle et du quartier patrimonial de L’Isle-Maligne à Alma, qui consiste à construire un tronçon routier à 4 voies divisées de 4,8 km dans un nouveau corridor. La réalisation de ce projet permettra de diminuer de près de 75 % la circulation (composée à 10 % de véhicules lourds) dans les quartiers résidentiels, ce qui contribuera grandement à l’amélioration de la qualité de vie de la population du secteur. De plus, une passerelle polyvalente destinée aux piétons, aux cyclistes et aux motoneigistes sera aménagée au nord de l’intersection du chemin de la Grande-Décharge, une voie cyclable sera construite dans le secteur de la rue Sainte-Cécile et deux buttes antibruit seront aménagées.

Contribuer à notre développement économique collectif

Cette programmation compte plusieurs initiatives qui outilleront les régions afin de maximiser leur potentiel de développement économique, par exemple par de nouvelles autoroutes ou des routes très stratégiques. On a qu’à penser aux investissements de 49,5 millions de dollars du Ministère dans le cadre du plan d’intervention de la route d’Obedjiwan. Ce dernier vise l’amélioration de cinq secteurs ainsi que des huit ponts de la route d’accès à Obedjiwan. Ces investissements permettront d’assurer le maintien des importantes relations économiques entre la communauté d’Obedjiwan et le Lac-Saint-Jean.

Favoriser le développement des transports actifs

Dans une vision intégrée des transports, le Ministère propose également d’intégrer pleinement le développement des transports actifs aux systèmes de transport, entres autres par l’asphaltage d’accotements, et l’aménagement de passerelles piétonnes et de pistes cyclables. C’est le cas de la piste cyclable qui sera construite dans le cadre du projet de construction d’un nouveau pont à Dolbeau-Mistassini. D’une longueur de plus de 400 mètres, la nouvelle voie cyclable passera sous la structure dans le secteur du parc de la Pointe-des-Pères (Mistassini) afin de rejoindre la passerelle de la Véloroute parallèle au pont. La sécurité des cyclistes et des piétons sera grandement améliorée, car le passage à niveau sur la route 169 sera éliminé.

Également, dans le cadre des travaux de réfection du pont Dubuc et de réaménagement des approches, le Ministère a mis en service en novembre 2017 une voie réservée aux autobus sur la rue Racine, entre les rues Montcalm et Saint-Georges, dans l’arrondissement de Chicoutimi. Ce nouvel aménagement, réalisé en collaboration avec la Société de transport du Saguenay (STS), a pour objectif d’améliorer la fluidité du transport en commun, puisque la voie réservée et le feu prioritaire permettent aux autobus de la STS de mieux desservir la population entre les deux rives de Chicoutimi. Enfin, notons que la voie réservée aux autobus est une première dans la région.

Citations

Notre programmation démontre que nous agissons dans l’intérêt premier des usagers de la route de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Un réseau routier sécuritaire, bien entretenu et efficace fait une différence dans la qualité de vie des familles. Nous tenons également à ce que ces investissements soient générateurs de richesse collective dans votre région et qu’ils offrent à vos entreprises l’occasion de développer leur plein potentiel.

Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports

Cette programmation routière est un réel levier de développement économique pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, les projets annoncés permettront de mobiliser l’expertise et le savoir-faire de nombreux travailleurs de la région. De plus, en améliorant la qualité de nos routes, nous contribuons à de meilleurs échanges commerciaux dans la région et partout au Québec.

Serge Simard, député de Dubuc et adjoint parlementaire du premier ministre pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Faits saillants

Ces investissements de 173 826 000 $ pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont 5 528 000 $ proviennent des partenaires, permettront :

  • la réalisation de 167 chantiers;
  • la création ou le maintien de 1 080 emplois.

Nombre de structures du Ministère dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui font l’objet d’interventions :

  • Réseau Ministère : 36
  • Réseau municipal : 16

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports est le leader en matière de gestion du réseau routier supérieur et des ponts municipaux sous sa responsabilité. Plus grand donneur d’ouvrage au Québec, le Ministère compte plus de 6 000 employés, dont plus de 60 % travaillent principalement à la planification, à la conception et la réalisation des travaux routiers qui relèvent de sa responsabilité.

Au cours des prochains mois, de nombreux chantiers routiers auront cours dans votre région. Le Ministère tient à rappeler aux usagers l’importance de redoubler de prudence afin d’assurer la sécurité de ses travailleurs.

Documentation

Lien connexe