Vous êtes ici

4 décembre 2017

Projet d’implantation d’un nouveau lien entre Québec et Lévis - Le troisième lien officiellement à l’étude

Québec, le 4 décembre 2017 Une importante étape a été annoncée aujourd’hui pour le projet du troisième lien alors que l’appel d’offres public pour l’étude d’opportunité sera lancé cette semaine. Cette vaste étude s’inscrit en droite ligne avec le mandat du bureau de projet, soit de réaliser et d’assurer le suivi de toutes les étapes et les études nécessaires en vue de l’implantation d’un nouveau lien interrives.

La ministre déléguée aux Transports, Mme Véronyque Tremblay, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie de ses collègues, M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Dominique Vien, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, et des maires de Québec et Lévis, MM. Régis Labeaume et Gilles Lehouillier.

Le prestataire de services retenu aura comme mandat de déterminer les besoins en matière de déplacement ainsi que les meilleures interventions qui pourront être mises en place afin d’améliorer la fluidité sur le territoire de la grande région métropolitaine de Québec. La première étape permet notamment de documenter la situation actuelle et les tendances, et de définir les attentes du milieu, les enjeux et les contraintes. La seconde étape permettra, quant à elle, d’analyser les solutions les plus prometteuses à court, à moyen et à long termes en explorant diverses pistes, dont l’implantation d’un nouveau lien entre les deux rives, l’optimisation des liens actuels (y compris le transport collectif) et les solutions technologiques. La solution globale pourrait inclure une combinaison de celles-ci afin d’améliorer les déplacements à court, à moyen et à long termes.

Le mandat comprend également la réalisation d’une analyse des incidences économiques et l’élaboration d’un avant projet qui permet de dresser les grandes lignes des solutions envisagées.

Échéancier

  • Janvier 2018 – Fin de l’appel d’offres pour la réalisation de l’étude d’opportunité
  • Début 2018 – Démarrage de l’étude d’opportunité
  • Été 2018 – Faits saillants de l’étude des besoins
  • Fin 2018 – Résultats de l’étude des besoins
  • Été 2020 – Résultats de l’étude des solutions
  • Fin 2020 – Dépôt du dossier d’opportunité

Citations

Le projet d’implantation d’un nouveau lien est en marche. L’équipe du bureau de projet a travaillé d’arrache-pied pour finaliser le devis en vue de l’importante étude d’opportunité. Cette étape essentielle nous fournira toute l’information nécessaire afin de prendre la meilleure décision pour cet important projet. Je suis d’ailleurs très heureuse de souligner que ces travaux font consensus et que nous poursuivrons notre collaboration avec les villes de Québec et de Lévis et tous nos partenaires.

Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports

Ce projet permettra d’améliorer la mobilité à l’échelle régionale. Son avancement est une excellente nouvelle pour les citoyens de la communauté métropolitaine de Québec et des environs. La mobilité est un enjeu bien réel auquel nous nous attaquons, et l’étude d’opportunité nous donnera les outils pour aborder ce sujet d’un point de vue global, ce qui nous aidera à procéder aux interventions adéquates, au bénéfice des utilisateurs.

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

J’ai fait du projet d’implantation d’un nouveau lien entre les deux rives une de mes priorités. C’est donc avec joie que je souligne l’importante étape que nous franchissons aujourd’hui. Il s’agit d’un pas de plus vers la construction du troisième lien. J’entends suivre de près l’évolution du projet, car la solution retenue sera importante pour toute la population et les gens d’affaires de la région de la Chaudière-Appalaches.

Dominique Vien, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

Un troisième lien interrives régional est nécessaire à moyen et long terme. Toutefois, il doit représenter un gain net pour les citoyens de Québec, autant dans leurs déplacements locaux que vers la Rive-Sud. L’étude qui sera réalisée est nécessaire afin de définir les caractéristiques d’un lien éventuel et l’incidence sur la fluidité du réseau régional, sans oublier la présence d’un réseau de transport structurant qui demeure la priorité de notre ville.

Régis Labeaume, maire de Québec

La congestion routière est la priorité numéro un à Lévis. Il devient donc primordial de trouver des solutions durables qui permettront de régler cette problématique récurrente. Le troisième lien est sans contredit incontournable pour assurer la mobilité sur notre territoire. Nous serons vigilants tout au long du processus de réalisation de ce projet crucial pour nos citoyennes et nos citoyens, et nous veillerons, par l’entremise du comité consultatif, au respect du mandat du Bureau de projet et à l’élaboration du scénario le plus optimal menant ce projet à terme.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Faits saillants

  • Rappelons que le projet du troisième lien a pour objectif d’optimiser les déplacements entre les deux rives afin de réduire la congestion aux périodes de pointe à l’échelle régionale en réduisant la congestion aux heures de pointe, en optimisant le transport des marchandises et en favorisant l’utilisation du transport collectif.
  • Le projet a été inscrit au Plan québécois des infrastructures 2017-2027 dans la catégorie « Projets à l’étude » en mars 2017.
  • Le mandat de réaliser les études nécessaires et d’analyser les enjeux de mobilité en vue de l’implantation d’un nouveau lien a été confié au bureau de projet sur le troisième lien.
  • La mise en place du bureau de projet du troisième lien a été achevée en octobre 2017.
  • La fin de l’étude d’opportunité est prévue pour 2020.

Lien connexe

Haut de page