8 mai 2019

Le ministre François Bonnardel rend public le rapport d’enquête interne sur le carambolage sur l’autoroute%%20 à Val-Alain

Québec, le 8 mai 2019 Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, rend public le rapport d’enquête interne sur le carambolage du 2 février dernier sur l’autoroute 20, à Val-Alain. Il confirme également la réponse positive de son ministère aux quatre recommandations, en plus de mettre en place de nouvelles initiatives.

Citation

Le ministère des Transports doit tout mettre en œuvre pour éviter des événements comme celui du carambolage du 2 février à Val-Alain. Je suis conscient que nous avons connu un hiver rigoureux. Toutefois, comme ministre des Transports, je ne peux accepter que des défauts d’exécution dans l’entretien hivernal compromettent la sécurité des usagers. C’est pour cela que, en plus de répondre positivement aux recommandations, j’ai demandé des mesures additionnelles qui amélioreront la conduite hivernale au Québec.

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

Faits saillants

  • À la suite du carambolage du 2 février sur l’autoroute 20 à Val-Alain, impliquant 70 véhicules, une enquête interne a été demandée par le ministre François Bonnardel.
  • Le rapport comprend quatre recommandations au ministère des Transports, qui seront mises en place :
    • réitérer aux prestataires de services en entretien hivernal leurs obligations relativement aux exigences contractuelles en matière de déneigement et de déglaçage. Il doit aussi s’assurer que les prestataires de services agissent en temps opportun sur le réseau routier et intervenir dès qu’une non-concordance est détectée entre les conditions publiées et celles qui sont constatées;
    • revoir et améliorer la structure de surveillance du réseau routier en considérant, notamment, l’ajout de patrouilleurs routiers lorsque les conditions météorologiques l’exigent;
    • évaluer la nécessité de se doter d’une liste de personnel sur appel pour pallier le manque de personnel, notamment dans la gestion de situations problématiques requérant une assistance rapide et immédiate;
    • clarifier, auprès de tout le personnel concerné, la nécessité de communiquer toute situation problématique aux centres intégrés de gestion de la circulation dès que l’information est susceptible d’avoir des répercussions sur le réseau routier.
  • En plus de répondre à l’ensemble des recommandations du rapport, le ministre François Bonnardel va encore plus loin, notamment en demandant au Ministère et à la Société de l’assurance automobile du Québec :
    • de revoir les modalités des retenues pour défaut d’exécution pour tous les contrats de viabilité hivernale octroyés par le ministère des Transports aux différents prestataires de services;
    • de renforcer et de revoir les modes de surveillance de l’exécution des contrats de viabilité hivernale en fonction des conditions météorologiques;
    • d’améliorer la formation du personnel affecté aux activités de déneigement en créant un groupe de travail, incluant l’industrie et le milieu municipal, afin de définir les éléments à inclure aux formations de même que les modalités d’accès au métier de déneigeur;
    • d’augmenter substantiellement les efforts de sensibilisation aux enjeux de la conduite en période hivernale et d’inviter les usagers à adapter leur conduite aux conditions météorologiques.

Lien connexe

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.