5 septembre 2019

Les tunnels Ville-Marie et Viger feront l’objet d’une réfection majeure

Montréal, le 5 septembre 2019 La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, a confirmé que les tunnels Ville-Marie et Viger feront l’objet d’une réfection majeure.

Les tunnels ont été construits et mis en service dans les années 1970 et 1980. Au fil des années, les structures se sont détériorées, tout comme les différents systèmes nécessaires à l’exploitation. Le projet de réfection majeure permettra notamment de réparer des éléments structuraux, de remplacer les équipements d’exploitation tels que la ventilation, l’électricité et le drainage et de réviser le système de sécurité.

Près de la moitié des travaux se dérouleront en marge des voies de circulation. Les imposantes installations techniques requises pour l’exploitation des tunnels nécessiteront des travaux de nature diversifiée et sont principalement situées hors des voies autoroutières. En réalisant les différentes interventions sur une dizaine d’années, il sera possible de limiter les répercussions sur la mobilité tout en maintenant les activités dans les tunnels.

Au terme de ce projet, ces infrastructures pourront continuer de jouer leur rôle clé tant sur le plan de la mobilité que sur le plan économique. Le coût et l’échéancier seront précisés au terme du dossier d’affaires.

Citation

Ces tunnels sont situés dans l’axe de l’autoroute 720 qui fait partie intégrante du réseau routier stratégique en soutien au commerce extérieur. Il s’agit d’un lien névralgique pour le transport des personnes et des marchandises étant donné qu’il est le seul à parcourir d’est en ouest le centre ville de Montréal. Le but est de maintenir la mobilité de façon efficace et sécuritaire pour les 40 prochaines années sans autre intervention majeure de maintien. Ces travaux sont essentiels à la vitalité économique de la métropole, voire du Québec.

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • Le projet de réfection majeure des tunnels concerne :
    • 9 tubes de circulation;
    • 10 ponts d’étagement;
    • 29 murs de soutènement;
    • 10 kilomètres de route.
  • Les interventions prévues vont de la réparation des structures à la modernisation des équipements d’exploitation, comme la ventilation, l’électricité et le drainage, en passant par la révision des systèmes de sécurité et la rénovation des tours de ventilation en surface.
  • Les tunnels sillonnent un milieu densément bâti, autant en surface qu’en profondeur, puisqu’ils cohabitent avec le Montréal souterrain où se trouvent des tunnels piétonniers, le tunnel du métro, des galeries commerciales et des stationnements.
  • Le tunnel Ville-Marie comprend le seul échangeur souterrain du Québec et l’un des rares en Amérique.
  • On dénombre, dans la tour de ventilation principale, six sous-sols où se concentre l’exploitation des tunnels et où se trouve une salle de contrôle de la circulation par télésurveillance effectué par le Centre intégré de gestion de la circulation.

Caractéristiques des tunnels Ville-Marie et Viger

  • Tunnel Ville-Marie :
    • longueur de 5,4 km incluant les bretelles;
    • localisation entre la rue Guy et le boulevard Saint-Urbain;
    • mise en service en 1974;
    • débit de 116 000 véhicules (données de 2016), dont 4,3 % de véhicules lourds.
  • Tunnel Viger :
    • longueur de 1,3 km;
    • localisation entre les rues de l’Hôtel-de-Ville et Saint-André;
    • mise en service en 1986;
    • débit de 72 000 véhicules (données de 2016), dont 4,3 % de véhicules lourds.

Lien connexe