Vous êtes ici

14 mai 2018

Le Canada et le Québec appuient un meilleur service de transport en commun pour les résidents de l’Outaouais

Gatineau, le 14 mai 2018 Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent qu’investir dans les infrastructures de transport en commun est fondamental pour la croissance économique, la réduction de la pollution atmosphérique et la création de collectivités inclusives où chacun a accès aux services publics et à des possibilités d’emploi.

Le député fédéral de Hull-Aylmer, M. Greg Fergus, le député fédéral de Gatineau, M. Steven MacKinnon, le député de Pontiac et ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, et le député de Papineau, M. Alexandre Iracà, ont annoncé aujourd’hui un investissement de plus de 36 millions de dollars pour la réalisation de 8 projets de la Société de transport de l’Outaouais (STO), somme provenant du Fonds pour l’infrastructure de transport en commun. Le gouvernement du Canada investira plus de 20 millions de dollars dans ces projets et le gouvernement du Québec accordera une aide financière de plus de 16 millions de dollars. La STO complétera le financement.

Parmi les projets, on compte notamment l’achat d’autobus hybrides et d’un nouveau logiciel de maintenance assisté par ordinateur afin de suivre adéquatement les activités d’entretien des autobus. La STO pourra également construire deux nouveaux stationnements incitatifs dans les secteurs d’Angers et de Buckingham afin de remplacer les stationnements actuels dans ces zones.

Une fois terminés, ces travaux rendront le système de transport en commun de l’Outaouais plus fiable, efficace et inclusif, répondant ainsi aux besoins immédiats de la communauté tout en prévoyant une augmentation future de l’achalandage.

Citations

Les infrastructures de transport en commun efficaces et modernes jouent un rôle important dans la création de collectivités durables et la croissance de la classe moyenne. En investissant dans des projets comme ceux-ci à Gatineau, le gouvernement du Canada aide les collectivités partout au Québec à améliorer la mobilité de leurs résidents, à répondre à la demande croissante et à fournir les aménagements clés pour favoriser le développement économique.

Le député fédéral de Hull-Aylmer, M. Greg Fergus

Je suis heureux de souligner cette contribution destinée à réaliser des projets de transport durable, comme l’acquisition d’autobus hybrides. Elle servira à dégager nos quartiers urbains et à désengorger l’autoroute 50 aux heures de pointe, et profitera ainsi à tous les Gatinois. Investir dans le transport en commun contribue à améliorer la façon dont les Canadiens vivent, se déplacent et travaillent.

Le député fédéral de Gatineau, M. Steven MacKinnon

Je suis fier de prendre part à cette annonce qui facilitera les déplacements des résidents de Gatineau pour les années à venir. Grâce au financement fédéral, la Société de transport de l’Outaouais pourra aménager deux nouveaux stationnements incitatifs dans les secteurs d’Angers et de Buckingham qui remplaceront les stationnements actuels et qui encourageront l’usage du transport collectif.

Le député fédéral d’Argenteuil–La Petite-Nation, M. Stéphane Lauzon

Ces investissements des gouvernements du Québec et du Canada favoriseront le maintien, l’amélioration et le développement des infrastructures du transport collectif dans la région de l’Outaouais, en plus de contribuer à offrir aux familles de la région un réseau de transport en commun plus structurant et plus performant.

Le député de Pontiac et ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin

Ces investissements sont importants pour la région de l'Outaouais, car ils permettront aux citoyens de se déplacer de façon plus efficace et plus rapide, améliorant ainsi leur qualité de vie.

La députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mme Stéphanie Vallée

Le financement de ces projets contribuera à la croissance économique de Gatineau tout en améliorant la qualité de l’air et la qualité de vie de ses citoyens. Ces options écoresponsables à l’automobile feront de la ville un endroit convoité par les familles et les travailleurs recherchant un mode de vie moderne, durable et sécuritaire.

Les membres du caucus de l’Outaouais

La STO se réjouit de l’engagement des gouvernements provincial et fédéral envers les enjeux de mobilité durable. Parmi les nombreux projets annoncés, ces investissements de 36 millions de dollars permettront, entre autres, l’acquisition de véhicules hybrides et un meilleur accès aux résidents des secteurs de Buckingham et d’Angers au transport en commun grâce une offre améliorée de stationnements incitatifs. Voilà quelques exemples de projets qui s’inscrivent dans l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en contribuant au développement de collectivités saines et durables.

La présidente de la Société de transport de l’Outaouais, Mme Myriam Nadeau

Faits saillants

  • Le programme d’aide financière du Fonds pour l’infrastructure du transport en commun permet de financer les sommes engagées pour les projets depuis le 1er avril 2016. Au total, il permet d’investir plus de 1,8 milliard de dollars pour les projets d’infrastructures en transport en commun au Québec. La part prévue du gouvernement du Canada est de 923,7 millions de dollars et celle du gouvernement du Québec est de 739 millions de dollars. Les municipalités, par l’entremise des autorités organisatrices de transport, participent également au financement des projets.
  • Le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans le transport en commun, les infrastructures vertes et sociales, les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que dans les collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • De cette somme, 28,7 milliards de dollars seront consacrés à des projets de transport en commun, ce qui inclut 5 milliards de dollars qui seront disponibles aux fins d’investissements par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada.
  • Le gouvernement du Québec prévoit investir, par l’intermédiaire du Plan québécois des infrastructures, plus de 100,4 milliards de dollars pour les 10 prochaines années, notamment en éducation, en santé et en transport, afin d’améliorer la qualité de vie des familles et de créer des conditions favorables à l’innovation et à la croissance économique.

Produit connexe

Liens connexes

Haut de page