6 août 2019

Les travaux de construction de la dernière phase du projet de réaménagement de l’autoroute 85 entre Saint-Antonin et Saint-Louis-du-Ha! Ha! s’amorcent

Saint-Antonin​, le 6 août 2019 Les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans les infrastructures de transport afin d’améliorer la circulation pour l’ensemble des usagers et des marchandises.

Le député d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, M. Rémi Massé, la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx, et le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, M. ​Denis Tardif, ont tenu à souligner le début des principaux travaux de construction de la phase III du projet de réaménagement de la route 185 en autoroute à deux chaussées séparées.

Le premier chantier est situé à Saint-Antonin et s’étire sur 8,3 km. Trois autres lots de travaux démarreront également cet été et couvriront un peu plus de 13 km d’autoroute dans les municipalités de Saint-Antonin, de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et de Saint-Honoré-de-Témiscouata.

La phase III permettra de parachever l’ensemble de l’autoroute 85 qui reliera ainsi l’autoroute 20 de Notre-Dame-du-Portage à la frontière du Nouveau-Brunswick. Une mise en service progressive de cette dernière section de l’autoroute 85 est prévue à partir de 2021.

La phase III nécessite des investissements de près de 942,9 millions de dollars, soit 553,2 millions de dollars du gouvernement du Québec et une contribution maximale de 389,7 millions de dollars du gouvernement du Canada.

Citations

Je suis heureux de souligner le début de ces importants travaux sur l’autoroute 85 qui amélioreront grandement la sécurité des usagers et la fluidité de la circulation. C’est un pas de plus vers le réaménagement de la route 185 en un lien autoroutier ininterrompu entre le Québec et le Nouveau-Brunswick qui appuiera les échanges commerciaux avec les provinces maritimes en facilitant le transport des gens et des marchandises. Nous réunissons ainsi les conditions gagnantes afin d’assurer la prospérité à long terme de nos régions.​​

Le député fédéral d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, M. Rémi Massé, au nom du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne

Sur l’ensemble du territoire québécois, nous investissons dans des infrastructures de transport afin d’améliorer la mobilité des personnes et des marchandises. Avec le réaménagement de la route 185 en autoroute, votre gouvernement contribue concrètement à l’amélioration de l’efficacité et de la sécurité de notre réseau autoroutier.

Le ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel

Ce projet, fort attendu par la région, est un acteur important pour le développement économique de nos entreprises régionales. Un réseau routier fort et sécuritaire permet de créer des ententes économiques favorables à la région.

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx

Faits saillants

  • La phase III représente la dernière étape de la conversion de la route 185 en autoroute 85, aussi désignée autoroute Claude-Béchard. Ce projet est inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI) dans la catégorie « en réalisation ».
  • Cette phase de près de 40 km de Saint-Antonin à Saint-Louis-du-Ha! Ha! comporte sept tronçons distincts.
    • En 2019, des travaux de construction seront réalisés sur quatre d’entre eux et toucheront les municipalités de Saint-Antonin, de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et de Saint-Honoré-de-Témiscouata.
  • La phase I a été mise en service entre 2002 et 2013, tandis que la mise en service de la phase II s’est déroulée entre 2013 et 2015.
  • La contribution financière du gouvernement du Canada à ce projet provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures nationales.
  • Par l’entremise du plan d’infrastructure Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur une période de 12 ans dans le transport en commun, dans les infrastructures vertes et sociales, dans les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que dans les collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • De cette somme, plus de 10,1 milliards de dollars sont consacrés à des projets visant le commerce et le transport, ce qui inclut 5 milliards de dollars disponibles aux fins d’investissements par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada.
  • Le Plan québécois des infrastructures (PQI) prévoit des investissements de 115,4 G$ sur la période 2019-2029 pour le maintien et le développement des infrastructures publiques, une hausse de 15 % comparativement au précédent exercice.
    • Des investissements substantiels sont programmés pour le réseau routier, soit plus de 24,5 G$.
    • En ce qui concerne les transports collectifs, 9 G$ sont inscrits au PQI, auxquels s’ajoute un montant de 4,3 G$ provenant de l’enveloppe centrale pour des projets qui seront éventuellement priorisés parmi ceux à l’étude. À ces sommes s’ajoute l’investissement de 1,3 G$ du gouvernement du Québec pour le Réseau express métropolitain (REM), portant l’investissement total en transport collectif à 14,6 G$, soit le plus important montant jamais annoncé.

Liens connexes