Vous êtes ici

31 août 2017

Des zones de chantiers sécuritaires

Montréal, le 31 août 2017 À la veille de la fin de semaine de la Fête du Travail, le Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports rappelle aux usagers de la route l'importance d'adopter un comportement responsable et sécuritaire notamment dans les zones de chantiers routiers où les conditions de circulation sont modifiées. Les usagers de la route doivent être vigilants particulièrement quand les déplacements sont plus nombreux comme ce sera le cas cette longue fin de semaine.

Une signalisation de couleur orange prévient les usagers de la route de la présence d'entraves à la circulation et donne les indications nécessaires. Ces dernières doivent être suivies, même en l'absence de travailleurs, puisque les conditions de la circulation sont modifiées et présentent des caractéristiques inhabituelles. En effet, les usagers de la route circulent, entre autres, à l'intérieur de voies dont la largeur est réduite, une chaussée irrégulière, l'absence d'accotement ou des déviations de voies. Dans ces situations, la réduction de vitesse protège autant les travailleurs de la construction que les usagers de la route.

Faits saillants

  • Le comportement des conducteurs est en cause dans une forte proportion des accidents dans les zones de travaux.
  • Les principales causes des accidents entraînant des dommages corporels sont :
    • l'inattention et la distraction (près de la moitié des accidents / 44 %);
    • la vitesse (un accident sur cinq / 20 %);
    • suivre un véhicule de trop près (un accident sur cinq / 20 %).
  • Dans une zone de travaux, les amendes auxquelles s'exposent les conducteurs interceptés en excès de vitesse sont doublées :
    • excès de 20 km/h : amende de 110 $;
    • excès de 30 km/h : amende de 210 $;
    • excès de 45 km/h : amende de 390 $.

Après plusieurs années consécutives de sensibilisation, le bilan routier, dans son ensemble, s'est amélioré dans les zones de chantiers. Le nombre de victimes d'accidents, notamment, a diminué de près de la moitié ces six dernières années, passant de 1 367 en 2011 à 735 en 2016. Cette baisse significative de victimes semble indiquer que les conducteurs améliorent leur comportement.

Haut de page