Conseils de sécurité

Tout ce qu'il faut savoir sur les préparatifs pour l'hiver et la conduite hivernale

Préparation de la voiture

Outre la pose de pneus d’hiver, votre voiture doit être bien préparée pour affronter les rigueurs de la froide saison. L’inspection, la vérification, l’équipement et quelques préparatifs de base avant de prendre la route constituent les préalables indispensables à l’hiver.

Vérifiez :

  • L'huile à moteur et à transmission
  • Les liquides pour freins, de servodirection et antigel
  • Le fonctionnement du système de chauffage et de dégivrage
  • Le niveau de liquide lave-glace
  • Le fonctionnement des essuie-glaces*

* Notez que les essuie-glaces recouverts d'une gaine de caoutchouc flexible empêchent l'adhérence de la glace, améliorant ainsi la visibilité sous la pluie verglaçante ou le grésil.

Inspectez :

  • Les pneus, y compris le pneu de secours
  • Le système d'échappement
  • Les systèmes d'allumage et électrique
  • L'état des phares, des clignotants, des feux de détresse et du klaxon
  • Les courroies
  • Les freins
  • La batterie
  • L'alternateur

Trousse de secours

Équipez-vous :

Les précautions prises avant le départ ne vous mettent pas à l'abri de tout. Pour faire face aux imprévus, mieux vaut avoir dans votre véhicule une trousse de secours. Voici ce qu'elle devrait contenir :

  • Pelle
  • Grattoir
  • Balai à neige
  • Plaques antidérapantes
  • Sac de sable
  • Pour se réchauffer :
    • couverture chaude
    • gants et mitaines
    • allumettes et bougies
    • bottes
    • foulard et tuque
  • Antigel pour canalisations d'essence
  • Antigel de lave-glace
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Câbles d'appoint
  • Pour être bien visible et en sécurité :
    • fusées routières d'urgence ou autre dispositif lumineux (lampe électrique, réflecteur, etc.)
    • Fanion (à quelques mètres derrière le véhicule)
    • Avertisseur d'oxyde de carbone

Avant chaque départ :

  • Assurez-vous que votre voiture est complètement déneigée. Mettez votre balai à neige et votre grattoir à l’épreuve en faisant un tour complet des vitres, des rétroviseurs, du toit, du capot, des phares et de la plaque d'immatriculation.
  • Renseignez-vous sur les conditions routières en utilisant le service Québec 511 Info Transports.

Présence des camions de déneigement

Lorsqu’il y a des précipitations importantes de neige, un peu plus de 1 600 camions de déneigement s’activent sur le réseau du Ministère pour vous ouvrir la voie. Pour votre sécurité et pour aider les opérateurs de ces véhicules à bien faire leur travail, vous pouvez faire plusieurs gestes simples qui feront toute la différence.

  • Gardez une distance sécuritaire lorsque vous circulez près d’un camion de déneigement afin de vous assurer d’être dans le champ de vision de son opérateur.
  • Faites preuve de patience. Pour bien dégager la chaussée, les camions de déneigement doivent rouler à une vitesse maximale de 50 km/h. Les doubler est risqué, d’autant plus que vous ne pouvez deviner l’état de la chaussée devant eux ni ce que cache la poudrerie causée par leurs manœuvres.
  • Ne vous introduisez jamais à l’intérieur d’une formation de camions de déneigement circulant côte à côte dans le but de dégager la totalité des voies de circulation.
  • Faites preuve de courtoisie. Lorsque vous apercevez un camion de déneigement, cédez-lui le passage, surtout si vous vous trouvez dans des endroits restreints comme les ponts d’étagement et les bretelles des autoroutes.

Freinage

En hiver, lorsque la chaussée est recouverte de glace ou de neige, il s'agit presque toujours d'une situation de freinage d'urgence. Voici quelques conseils de base pour un freinage sécuritaire.

Avec freins antiblocage (ABS)

Ne pompez surtout pas les freins! Le système antiblocage empêche justement les roues de bloquer lors d'un freinage brusque. Le conducteur n'a qu'à pousser fortement la pédale de frein à fond, et ce même s'il ressent une vibration sur la pédale. Les avantages de tels freins sont qu'ils diminuent les risques de tête à queue et vous permettent une meilleure maîtrise du véhicule. Par contre, la distance de freinage sur la glace ou sur la neige est plus longue qu'avec un système de freinage traditionnel. Morale de l'histoire : ne surestimez pas ce type de freins. Et rappelez-vous que l'efficacité du système de freinage dépend de l'état des pneus.

Sans freins antiblocage (ABS)

Pour freiner efficacement, on suggère d'y aller progressivement pour éviter de bloquer les roues. En cas d'urgence, il faut d'abord relâcher la pédale d'accélérateur et trouver le point mort du véhicule pour ensuite freiner par coups répétitifs afin de garder le véhicule dans une trajectoire droite. Cette méthode diminue la distance de freinage tout en gardant une maîtrise relative du véhicule. Il faut toutefois trouver le bon rythme. Un « pompage » trop rapide bloquera les roues, tandis qu'un pompage trop lent allongera la distance de freinage.

Une bonne habitude à prendre, c’est de conserver une distance suffisante entre votre véhicule et celui qui vous précède pour pouvoir freiner de manière sécuritaire. Sur surface sèche, cette distance devrait être de :

  • 28 m si vous roulez à 50 km/h;
  • 50 m si vous roulez à 90 km/h;
  • 55 m si vous roulez à 100 km/h.

Pour savoir si vous respectez cet écart sur la route, appliquez la règle des deux secondes. Il suffit de choisir un point de repère et, quand l’arrière du véhicule qui vous précède passe ce point, comptez le nombre de secondes que met votre véhicule pour atteindre ce point de repère. Si le résultat est moins de deux secondes, ralentissez car vous suivez de trop près. Lorsque la chaussée est enneigée ou glacée et que la l’adhérence est réduite, doublez et même triplez le nombre de secondes.

Code de la sécurité routière

Avoir de bons pneus

Article 270 : « Tout véhicule routier doit être muni de pneus conformes aux normes établies par règlement. »

  • Amende variant de 90 $ à 200 $ + frais de 10 $

Y voir clair

Article 265 : « Le pare-brise et les vitres d’un véhicule automobile doivent être conformes aux normes établies par règlement pour assurer la visibilité du conducteur. »

  • Amende variant de 90 $ à 175 $ + frais de 10 $

Déneiger son véhicule

Article 498 : « Il est interdit de jeter, déposer ou abandonner des objets ou matières quelconques sur un chemin public, sauf exception autorisée par la personne responsable de l'entretien de ce chemin. Il est également interdit à tout conducteur de laisser une matière quelconque se détacher du véhicule qu'il conduit. »

  • Amende de 60 $ + frais de 10 $

Ralentir

Article 330 : « Le conducteur d’un véhicule routier doit réduire la vitesse de son véhicule lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie ou d’autres précipitations ou lorsque la chaussée est glissante ou n’est pas entièrement dégagée. »

  • Amende de 60 $ + frais de 10 $
Haut de page