Sécurité dans la pratique des véhicules hors route

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour rendre sécuritaire la pratique des véhicules hors route (VHR), il est important de :

  • porter un casque même hors d’un sentier. Le port du casque est également obligatoire pour les passagers. Si le casque n’est pas muni d’une visière, le port de lunettes de sécurité est obligatoire (sauf pour le passager d’un traîneau ou d’une remorque à habitacle fermé);
  • maintenir allumés le ou les phares blancs du véhicule ainsi que le feu de position rouge à l’arrière;
  • respecter les limites de vitesse;
  • garder une distance sécuritaire entre son véhicule et celui qui le précède;
  • se rappeler qu’il est interdit de conduire avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue;
  • savoir qu’il est interdit de s’agripper à un véhicule hors route et de se tenir debout sur un tel véhicule en mouvement ou d’y prendre place;
  • s’informer de l’état des sentiers (motoquad ou motoneige​) avant de partir en randonnée, notamment des conditions de la glace des plans d’eau situés sur le trajet, et d’éviter les plans d’eau non balisés;
  • traverser les chemins publics seulement aux endroits indiqués par une signalisation. Pour emprunter un chemin public, le conducteur doit être titulaire d’un permis de conduire valide;
  • respecter la signalisation. Et puisqu’avec le temps, il y a des signes qu’on ne voit plus, pourquoi ne pas consulter les informations portant sur la signalisation pour les véhicules hors route​?

​En plus de ces conseils, la lecture du dépliant Sortir en toute sécurité​ permet de se rappeler les principales règles et obligations auxquelles les utilisateurs de VHR sont soumis. Cette publication a été mise à jour à la suite de l’entrée en vigueur de la Loi sur les véhicules hors route (LVHR) le 30 décembre ​2020.

« Tu te sens vivant quand t’en fais. Arrange-toi pas pour que ça te tue. »

Depuis plusieurs années, le ministère des Transports déploie une campagne de sensibilisation à la pratique sécuritaire des VHR. En 2021, le Ministère lance un message percutant aux adeptes en leur rappelant les risques liés à cette activité.

Soulignons que la conduite d’un VHR se classe malheureusement au premier rang des causes de décès associées aux activités sportives et récréatives au Québec. Le choix de la signature de la campagne est directement lié à ces statistiques : « Vitesse, alcool, drogue : jamais en VHR. »

La campagne a pour objectif de rappeler aux adeptes de VHR que malgré le sentiment de liberté que procure cette activité sportive, un comportement téméraire peut engendrer des conséquences tragiques.

Campagne été​​-automne 2021, volet véhicules tout-terrain (VTT)

 

Vidéo de sensibilisation à la sécurité en véhicule tout-terrain

Affichage routier

Affichage routier

Publicité imprimée

Publicité imprimée

Pour en savoir plus, consultez le communiqué​.

Mesures de sécurité en milieu isolé

Les sentiers des clubs d’utilisateurs de VHR sillonnent le paysage québécois en périphérie des centres urbains, là où les réseaux cellulaires sont peu ou pas accessibles.

Certaines mesures élémentaires de précaution peuvent faire toute la différence pour assurer la sécurité en milieu isolé, comme :

  • avoir à sa disposition des équipements technologiques de repérage tels un système de localisation par satellite (GPS) ou des balises de détresse;
  • aviser les responsables des territoires fréquentés ou un proche de l’endroit exact de sa destination, et leur mentionner la date prévue de son retour avec l’instruction de communiquer avec les services d’urgence (911) dans l’éventualité de son absence;
  • s’assurer de disposer de l’équipement nécessaire pour intervenir auprès d’une personne blessée (trousse de premiers soins) et d’un moyen pour communiquer avec les secours (émetteur-récepteur, téléphone satellite, etc.);
  • se rappeler qu’en cas d’accident, le critère de l’éloignement a une grande influence sur le délai de l’arrivée des secours et de l’évacuation des personnes ainsi que sur le délai pour se rendre dans un établissement hospitalier.

Le ministère de la Sécurité publique, en collaboration avec ses partenaires, est responsable d’une campagne de sensibilisation sur le thème « En nature, ma sécurité, c’est ma responsabilité ». Pour en savoir davantage sur cette campagne, consulter la page des services d’urgence en milieu isolé​ du site Web du ministère de la Sécurité publique.

Trousse de survie

Lors de ses déplacements, avoir avec soi une trousse de survie de base, c’est faire preuve de prévoyance. Cette trousse peut comprendre les articles suivants :

  • un jeu d’outils de base et une clé supplémentaire;
  • des bougies d’allumage, une courroie d’entraînement et de l’antigel;
  • une trousse et un manuel de premiers soins;
  • un canif bien affûté, une scie ou une hache;
  • une corde de nylon pouvant servir au remorquage (environ 10 ​m);
  • une carte géographique et un GPS;
  • des allumettes à l’épreuve de l’eau, une lampe de poche et un sifflet;
  • une couverture légère traitée à l’aluminium.

​Documentation

 ‭(Masqué)‬ Éditeur de contenu

​​​​​​​​​