Vous êtes ici

Signalisation de destination

Les panneaux verts

Au fil des ans, le réseau routier a suivi le développement des villes et des villages. Il compte aujourd’hui quelque 30 700 km de routes qui relient les municipalités entre elles, favorisant ainsi les échanges, le commerce et le tourisme. Son étendue ne rime toutefois pas avec complexité.

En effet, le Ministère, responsable de la signalisation des autoroutes, des routes nationales et régionales, ainsi que les municipalités, responsables de la signalisation des routes locales, veillent à ce que les voyageurs arrivent à bon port.

Compléments des cartes routières et des guides touristiques, les panneaux verts vous guideront, kilomètre après kilomètre, dans toutes les régions du Québec.

La signalisation de destination sert principalement à :

  • donner, dans les échangeurs d'autoroutes et aux intersections, des indications de direction vers des municipalités, des rues, des routes, etc.;
  • assurer la présignalisation de ces indications;
  • diriger les conducteurs vers les voies appropriées;
  • identifier les routes et les destinations;
  • indiquer les distances à parcourir pour atteindre les principales destinations.

Sur toutes les routes du Québec, on reconnaît la signalisation de destination à ses panneaux verts qui ont une bordure et des inscriptions de couleur blanche.

Les panneaux de destination situés au-dessus et aux abords des autoroutes et de leurs bretelles d'accès prennent le nom de panneaux de supersignalisation.

Bien décoder l'information

Grâce aux panneaux de destination, vous trouverez votre chemin facilement, à condition de décoder correctement l'information!

Sur les autoroutesPhotographie de panneaux de destination situés au-dessus de la chaussée

Les panneaux verts indiquent la destination des bretelles de sortie. Les renseignements sont placés pour être lus du haut vers le bas, dans l'ordre suivant:

  1. Les écussons d'identification des routes et les points cardinaux qui indiquent leur orientation.
  2. Les destinations, soit le nom des municipalités ou des chemins; mentionnons que les noms de municipalités proviennent du site Internet de la Commission de toponymie du Québec.

Les destinations paraissent selon l'ordre suivant :

    • sur la première ligne, la destination qui est droit devant; 
    • sur la deuxième ligne, la destination située à gauche;
    • sur la troisième ligne, la destination située à droite. 

La mention « centre-ville » vient parfois compléter le nom afin de distinguer les différentes sorties menant à une même municipalité.

  1. Au bas du panneau, l'écusson de sortie, de forme trapézoïdale et de couleur jaune, Exemple d'un panneau de destination à l'approche d'une intersectionainsi que la distance à parcourir pour atteindre cette sortie. Sur certains panneaux, des flèches pointant vers le bas précisent les voies qu'il faut emprunter pour atteindre la destination indiquée.

La couleur jaune de l'écusson de sortie facilite la localisation de l'information sur le panneau. La pointe de l'écusson de sortie est orientée vers la droite lorsque la sortie est à droite, et vers la gauche lorsque la sortie est à gauche.​

Sur les routes nationales, régionales et locales

Afin de simplifier la lecture des panneaux à l'approche d'une intersection, on y trouve uniquement les renseignements suivants :

  • les destinations possibles à partir des branches de l'intersection; Exemple d'un panneau de destination
  • les flèches indiquant la direction à prendre;
  • celles qui pointent droit devant ou vers la gauche sont placées à l'extrémité gauche du panneau;
  • la flèche qui pointe vers la droite est placée à l'extrémité droite du panneau;
  • les distances à parcourir pour atteindre, à partir de l'intersection, les destinations indiqués.

Les destinations indiquées sur les panneaux ont été choisies parce qu'elles représentent des points de repère significatifs pour la majorité des gens. Pour atteindre les autres destinations, consultez une carte routière ou un guide touristique.

Des messages faciles à lire

Quand vous êtes au volant, votre capacité de lecture est limitée. En fait, selon plusieurs études, vous ne pouvez lire en moyenne que trois messages par panneau. L'information doit donc être facile à lire et à comprendre. Plusieurs facteurs déterminent la hauteur du caractère, soit :

  • le nombre de mots composant le message;
  • la vitesse maximale permise sur la route où sera installé le panneau;
  • l'angle du champ de vision du conducteur par rapport au panneau;
  • le vieillissement de la population.

Par exemple : sur les autoroutes, où les panneaux de supersignalisation ont 9 m de largeur sur 4,5 m de hauteur, le lettrage peut atteindre 400 mm de haut; sur les routes nationales, régionales et locales, où les panneaux de destination ne dépassent jamais 2,4 m de largeur, la hauteur des lettres varie entre 200 et 270 mm.

Des panneaux installés selon un ordre précis

Vu l'abondance de l'information, les messages sont répartis sur une suite de plusieurs panneaux de destination. Ceux-ci sont installés selon une séquence précise qui permet de lire et de comprendre correctement les messages. Sur les autoroutes, il y a toujours un minimum de trois panneaux de destination dans une suite. Ceux-ci sont installés selon la séquence suivante :

  1. un panneau de présignalisation de sortie;
  2. un panneau de direction de sortie;
  3. un panneau de confirmation de sortie.

Exemple d'une séquence de panneaux de destination en bordure de chaussée ainsi que de panneaux de destination sur portiques  

Les panneaux sont installés à 200 m les uns des autres afin que les conducteurs aient le temps de lire, de comprendre et de réagir. La numérotation des sorties est établie en fonction de la progression kilométrique. Ainsi, le numéro de sortie d'une autoroute représente la distance, en kilomètres, entre le début de l'autoroute et la sortie en question. Prenons l'exemple de l'autoroute 40 qui commence à la frontière ontarienne, c'est-à-dire à son point le plus à l'ouest. La sortie 203, à Trois-Rivières, est donc à 203 km du début de l'autoroute. Dans le cas d'une autoroute orientée nord-sud, c'est le point le plus au sud qui est considéré comme étant son point de départ.

Sur les autres routes, les panneaux de destination s'insèrent dans la séquence des panneaux de prescription et de danger installés en amont d'une intersection. Comme sur les autoroutes, les panneaux sont placés dans l'ordre suivant :

  1. un panneau de présignalisation de l'identification de la route croisée;
  2. un panneau de direction;
  3. un panneau de confirmation de l'identification des routes formant l'intersection;
  4. panneau de confirmation de l'identification de la route numérotée.

Exemple d'une séquence de panneaux de destination installés en amont d'une intersection

Des panneaux bien en vue

Les panneaux de supersignalisation sont composés de profilés en aluminium rigides et résistants, alors que les autres panneaux de destination sont fabriqués de tôle d'aluminium. Mais, quel que soit le matériau utilisé, ils sont tous recouverts d'une pellicule rétroréfléchissante qui permet de réfléchir la lumière dans la direction d'où elle provient. Ils sont donc visibles autant la nuit que le jour.

De plus, pour éviter que les conducteurs soient aveuglés par la lumière réfléchie :

  • les panneaux sont installés, par rapport à l'axe de la route, selon un angle de 87° à 93°;
  • les panneaux placés au-dessus de la chaussée sont inclinés à un angle de 5° par rapport à la verticale pour mieux capter la lumière des phares.

La signalisation de destination en chiffres

Il y a actuellement sur le réseau du Ministère environ 30 000 panneaux de signalisation de destination, dont près de 10 000 sont des panneaux de supersignalisation. Les panneaux de supersignalisation sont installés sur plus de 8 300 structures métalliques. Plus de 2 000 d'entre elles sont des structures aériennes qui ont une portée pouvant varier de 15 à 40 m. Les autres, appelées structures latérales, sont installées à l'extérieur de l'accotement.

Combien ça coûte ?

  • Fabrication d'un panneau de supersignalisation : 150 $ le mètre carré ; par exemple, un panneau de 7 m sur 3,66 m coûte environ 3 900 $.
  • Fabrication et installation d'une structure aérienne (comprenant l'installation des nouveaux panneaux et l'enlèvement de l'ancienne structure) :
    entre 100 000 $ et 150 000 $.
  • Fabrication et installation d'une structure latérale : entre 10 000 $ et 25 000 $.
  • Fabrication et installation d'un panneau de dimension standard : entre 200 $ et 500 $.
Haut de page