Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains

​​​​​​​​Notez que le Programme d’aide financière au développement de l’offre de vélos en libre-service (OVLIS) est maintenant intégré au Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU).

Les modalités d’application des versions précédentes de chacun des programmes sont disponibles dans la section Documentation.​

Dans le cadre de sa Politique de mobilité durable – 2030, et en lien avec les objectifs véhiculés par le Plan d’action 2013-​2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec, le ministère des Transports cherche à développer les modes de transport alternatifs à l’automobile, dont la bicyclette et la marche, afin d’encourager la population québécoise à opter pour ces moyens plus sains, économiques, écologiques et sécuritaires. Le Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU) est un outil d’accompagnement aux municipalités et un incitatif pour les aider à prendre un virage marqué dans l’offre d’infrastructures de transport actif au Québec.

Approuvées le 28 juin 2022, les modalités d’application du programme sont en vigueur jusqu’au 31 mars 2025.

Appel de projets

Pour l’année financière 2022-2023, l’appel de projets se déroule du 1er août au 30 septembre 2022.

Principaux changements

  • Le Programme d’aide financière au développement de l’offre de vélos en libre-service (OVLIS) a été intégré au programme TAPU. Ce dernier permet désormais l’installation ou le déploiement d’un système de vélos en libre-service, réguliers ou assistés, y compris les vélos et leur adaptation aux fins du service, les stations d’ancrage et les systèmes électroniques installés sur les vélos ou les stations d’ancrage (communications, localisation, réservation, transaction). Le service doit être totalement compatible (technologie, tarification) avec un service similaire déjà en place sur le territoire, le cas échéant.
  • L’aide financière maximale accordée est de 1 000 000 $ par projet. Pour les ouvrages d’art ou les structures (ponts, passerelles, tunnels, etc.) et les systèmes de vélos en libre-service, l’aide financière maximale est de 2 000 000 $ par projet.

Objectifs

Ce programme vise à accroître la part modale des déplacements actifs en milieu urbain et à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées aux déplacements des personnes. Plus spécifiquement, il vise à :

  • développer des réseaux piétonniers et cyclables efficaces, concurrentiels et complémentaires par rapport aux autres modes de transport en milieu urbain;
  • améliorer la sécurité et la quiétude des piétons et des cyclistes en développant des infrastructures conformes aux normes de conception et de signalisation en vigueur;
  • développer l’offre de vélos en libre-service (réguliers ou assistés) dans les milieux urbanisés.

Organismes admissibles

Sont admissibles à ce programme :

  • les municipalités ou les municipalités régionales de comté (MRC);
  • la Communauté métropolitaine de Montréal;
  • la Communauté métropolitaine de Québec;
  • les conseils d’arrondissement ou les conseils d’agglomération, sous réserve du partage des compétences établies par les lois applicables;
  • les communautés autochtones représentées par leur conseil de bande au sens de la Loi sur les Indiens (L.R.C., 1985, ch. I-5) ou de la Loi sur les Naskapis et la Commission crie-naskapie (S.C., 1984, ch. 18);
  • les organismes à but non lucratif mandatés par résolution du conseil d’une municipalité, d’une MRC ou d’un conseil susmentionné pour la gestion de l’infrastructure faisant l’objet d’une demande;
  • les organismes responsables du transport collectif (uniquement pour les vélos en libre-service).

Conditions d’admissibilité

Pour être admissible à ce programme, le projet :

  • doit être entièrement situé à l’intérieur d’un périmètre d’urbanisation défini conformément à la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (RLRQ, chapitre A-19.1) et apparaissant au plan d’urbanisme, au schéma d’aménagement et de développement ou au plan métropolitain;
  • doit permettre de relier entre eux deux périmètres d’urbanisation, de telle sorte qu’il constitue un lien direct favorisant les déplacements actifs à l’intérieur du territoire d’une même municipalité;
  • doit avoir été construit sur un chemin public si ce dernier a été réalisé avant le 1er janvier 2007;
  • ne doit pas avoir reçu une aide dans le cadre d’un autre programme d’aide financière administré par le ministre.

Aide financière

Sous réserve de la règle de cumul précisée dans les modalités d’application du programme, l’aide financière accordée ne pourra pas excéder le montant calculé comme étant :

  • pour chaque type de travaux admissibles composant le projet, le plus petit des deux montants suivants :
    • 50 % des dépenses admissibles;
    • l’aide financière maximale prévue pour le type de travaux admissibles.

Dépôt des demandes

Toute demande d’aide financière doit être déposée pendant un appel de projets. Le dépôt d’une demande d’aide financière doit être effectué à partir du formulaire et du modèle de résolution disponibles dans la section Documentation. Un formulaire de demande d’aide dûment rempli, accompagné d’une résolution conforme, doit être déposé pour chacun des projets admissibles. Chaque formulaire doit être transmis au Ministère par courriel à l’adresse suivante : transport_actif@transports.gouv.qc.ca.

Pour être soumis à l’évaluation, les dossiers doivent être complets, compréhensibles et fondés sur des données exactes. Sinon, il appartiendra au bénéficiaire d’en corriger les lacunes dans le délai accordé par le ministre.

Demande d’information

Pour obtenir de l’information supplémentaire, veuillez communiquer avec le Ministère :

par téléphone, en composant le :

  • 418 266-6647 (région de Québec) ou le 1 888 717-8082 (sans frais au Québec et partout en Amérique du Nord);

par courriel, en écrivant à l’adresse :

Prenez note qu’un service offert par des préposés aux renseignements est en place afin de répondre à vos besoins. Cela s’inscrit dans une démarche constante d’amélioration des services qui vous sont proposés.

Documentation

Les modalités d’application des versions précédentes des programmes TAPU et OVLIS sont disponibles ci-dessous :