Pont Honoré-Mercier%%– Maintien et reconstruction

​​Situé dans l’axe de la route 138, le pont Honoré-Mercier est l’un des cinq grands liens routiers stratégiques qui relient la Rive-Sud et Montréal. Il permet d’accéder à l’échangeur Saint-Pierre et offre ainsi une accessibilité autoroutière directe entre la Rive-Sud, l’ouest de l’île et le centre-ville de Montréal. Ce pont enjambe le fleuve Saint-Laurent et la Voie maritime, et relie l’arrondissement LaSalle de la ville de Montréal au territoire mohawk de Kahnawake (Kahnawà:ke en mohawk), sur la Rive-Sud. Près de 71 000 véhicules empruntent le pont chaque jour (données de 2019).

Âgée de près de 90 ans, la structure en direction de la Rive-Sud doit faire l’objet d’une importante intervention. Après l’analyse de plusieurs scénarios, il a été déterminé, en avril 2017, que la solution optimale est la construction d’une nouvelle structure à proximité du pont actuel. Celle-ci comprendra deux voies de circulation de même qu’une piste polyvalente. À terme, la nouvelle structure vers la Rive-Sud se connectera à l’actuelle portion fédérale. L’ancienne structure sera ensuite démantelée.

Le projet permettra :

  • de récupérer la pleine capacité de la structure vers la Rive-Sud;
  • d’assurer l’intégrité structurale des éléments principaux de la structure vers la Rive-Sud;
  • de recouvrer la fonctionnalité complète du trottoir en plus d’assurer le raccordement de la piste polyvalente de part et d’autre de la structure vers la Rive-Sud;
  • de veiller à la mise aux normes sismiques.

Un pont à responsabilité partagée

La responsabilité du pont Honoré-Mercier est partagée entre le ministère des Transports et la société fédérale Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée.

Avancement

Le projet majeur est à l’étape de planification. Plusieurs études et inventaires sont nécessaires afin de détailler la solution retenue par les autorités gouvernementales et de bien comprendre le milieu dans lequel s’insérera la nouvelle structure en direction de la Rive-Sud.

Entre 2018 et 2021, près d’une vingtaine d’études et d’inventaires ont été réalisés. Des inventaires archéologiques et biophysiques ainsi qu’une étude géotechnique sont soit en cours, soit à venir.

Pour réaliser chaque étape de ce projet majeur, de nombreuses ressources sont mobilisées. L’équipe du Ministère est composée d’experts dans des domaines aussi variés que l’ingénierie, la biologie, l’archéologie, l’architecture, l’environnement, etc.

Le projet est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure. Le coût et l’échéancier du projet seront précisés au terme du dossier d’affaires.

Consultations

Des rencontres sont régulièrement organisées avec des partenaires tels que les municipalités, la Corporation de la gestion de la voie maritime du Saint-Laurent, Transports Canada et Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, afin de planifier le projet majeur du pont Honoré-Mercier.

Le Ministère collabore aussi avec le Conseil mohawk de Kahnawake (CMK) et l’informe régulièrement de l’évolution du projet majeur. Une démarche formelle de consultation a été établie entre les deux entités en avril 2018 et se poursuit au rythme de l’évolution du projet.

Ces échanges permettent d’améliorer la connaissance du Ministère sur les besoins du milieu et de considérer les préoccupations locales et régionales dans la préparation du projet.

Restez à l’affût, des activités d’information sont à venir, en collaboration avec le milieu.

Travaux de maintien

D’ici la réalisation du projet majeur, les structures du pont nécessiteront des travaux de maintien. Des fermetures de fin de semaine, dans une direction ou l’autre, auront lieu afin de permettre des interventions d’entretien ou de réparation. En tout temps, le Ministère maintiendra une voie par direction.

Documentation

Projet

Carte

Communiqués

Photos

Historique

Ce pont doit son nom à Honoré Mercier père, avocat, journaliste et ancien premier ministre du Québec (1887-1891), et à Honoré Mercier fils, avocat, député de Châteauguay (1907-1936) et ministre des Terres et Forêts (1919-1936).

1930

C’est en 1932 que commence la construction de l’imposante structure d’acier qu’est le pont Honoré-Mercier par l’entremise de Dominion Bridge. Cette œuvre, conçue par 11 ingénieurs canadiens-français de l’École Polytechnique de Montréal, est finalement inaugurée en 1934. Le pont appartient alors à la Corporation du Pont du Lac Saint-Louis (gouvernement fédéral). La circulation se fait sur une voie par direction sur la structure qui correspond à l’actuelle structure amont (en direction ouest, vers la Rive-Sud).

1940

La responsabilité de la structure est transférée en 1942 au gouvernement du Québec.

1950

Dans le contexte de l’ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent et du prolongement de la structure du pont Honoré-Mercier pour la traverser (1958-1959), un partage de compétences est conclu entre les gouvernements provincial et fédéral. De nouvelles bretelles d’accès au pont Honoré-Mercier sont également construites sur le territoire de Kahnawake.

1960

Pour répondre aux besoins en matière de circulation, la portion fédérale du pont est élargie et la structure aval (direction est, vers Montréal), qui est de compétence provinciale (1962-1963), y est annexée. Deux voies sont alors ouvertes dans chaque direction.

Nous joindre

Pour toute demande de renseignements ou plainte ou tout commentaire lié au projet du pont Honoré-Mercier, vous pouvez communiquer avec nous par téléphone en composant le 511 ou en remplissant le formulaire en ligne​.