Pont Honoré-Mercier

​​​​​​​​​​Situé dans l'axe de la route ​138, le pont Honoré-Mercier est l'un des cinq grands liens routiers stratégiques qui relient la Rive-Sud et Montréal. Il permet d’accéder à l’échangeur Saint-Pierre et offre ainsi une accessibilité autoroutière directe entre la Rive-Sud, l’ouest de l’île et le centre-ville de Montréal. Ce pont enjambe le fleuve Saint-Laurent et la Voie maritime, et relie l’arrondissement LaSalle de la ville de Montréal, au territoire mohawk de Kahnawake, sur la Rive-Sud. Près de 71 000 véhicules empruntent le pont chaque jour (données de 2018).

Un pont à compétence partagée

La responsabilité du pont Honoré-Mercier est partagée entre le ministère des Transports et la société fédérale Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée.

Parties de compé​tence provinciale​

  • La structure, en direction ouest (vers la Rive-Sud), au-dessus du fleuve Saint-Laurent, construite au début des années 1930;
  • La structure, en direction est (vers Montréal), au-dessus du fleuve Saint-Laurent, construite dans les années 1960.

Parties de compétence fédérale

  • La route 138, en directions est et ouest, au-dessus de la Voie maritime (deux directions);
  • La route 138, en direction ouest, bretelle vers Châteauguay;
  • La route 138, en direction est, vers Montréal, bretelle en provenance de Châteauguay;
  • La route 132, en direction ouest, bretelle vers La Prairie;
  • La route 132, en direction est, vers Montréal, bretelle en provenance de La Prairie.

Consultez la section documentation pour plus de détails concernant le partage de compétence lié au pont Honoré-Mercier.

Projet majeur

Le projet majeur du pont Honoré-Mercier est inscrit au Plan québécois des infrastructures dans la catégorie « en planification ​» et il est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique​, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure.​

Ce projet porte sur la structure provinciale vers la Rive-Sud, qui est âgée de près de 90 ans. Plusieurs scénarios ont été envisagés, lesquels ont fait l’objet d’analyses plus approfondies. La solution optimale à long terme retenue par les autorités gouvernementales est la construction d’une nouvelle structure à proximité du pont actuel. Elle comprendra deux voies de circulation, de même qu’une piste polyvalente. L’ancienne structure sera ensuite démolie. À terme, la nouvelle structure vers la Rive-Sud ira joindre l’actuelle portion fédérale.

Objectifs du projet majeur

  • Récupérer la pleine capacité de la structure vers la Rive-Sud;
  • Assurer l’intégrité structurale des éléments principaux de la structure vers la Rive-Sud;
  • Recouvrer la fonctionnalité complète du trottoir en plus d’assurer le raccordement de la piste polyvalente de part et d’autre de la structure vers la Rive-Sud;
  • Veiller à la mise aux normes sismiques.

Coût et échéancier​

Le coût et l’échéancier seront précisés lors de la prochaine étape, qui consiste en le dépôt du dossier d’affaires, conformément à la Directive sur la gestion des projets majeurs d'infrastructure publique.

Historique

Ce pont doit son nom à Honoré Mercier père, avocat, journaliste et ancien premier ministre du Québec (1887-1891), et à Honoré Mercier fils, avocat, député de Châteauguay (1907-1936) et ministre des Terres et Forêts (1919-1936).

1930

C’est en 1932 que commence la construction de l’imposante structure d’acier qu’est le pont Honoré-Mercier par l'entremise de Dominion Bridge. Cette œuvre, conçue par 11 ingénieurs canadiens-français de l’École Polytechnique de Montréal, est finalement inaugurée en 1934. Le pont appartient alors à la Corporation du Pont du Lac Saint-Louis (gouvernement fédéral). La circulation se fait sur une voie par direction, sur la structure qui correspond à l’actuelle structure amont (en direction ouest, vers la Rive-Sud).

1940

La responsabilité de la structure est transférée en 1942 au gouvernement du Québec.

1950

Dans le contexte de l’ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent et du prolongement de la structure du pont Honoré-Mercier pour traverser celle-ci (1958-1959), un partage de compétences est conclu entre les gouvernements provincial et fédéral. De nouvelles bretelles d’accès au pont Honoré-Mercier sont également construites sur le territoire de Kahnawake.

1960

Pour répondre aux besoins en matière de circulation, la portion fédérale du pont est élargie, à laquelle est annexée la structure aval (direction ​​​est, vers Montréal)​, qui est de compétence provinciale (1962-1963). Deux voies sont alors ouvertes dans chaque direction.

Travaux de maintien

D’ici la réalisation de ce projet majeur, d’autres interventions d'entretien ou de réparation sont à prévoir.

Documentation

Photos