Électrification des transports

Depuis plusieurs années, le gouvernement du Québec s’est engagé sur la voie de l’électrification des transports, avec des visées environnementales et économiques. Le choix de l’électrification des transports s’appuie sur la reconnaissance des atouts du Québec, notamment :

  • Une électricité disponible, qui est de source propre et renouvelable à plus de 99%;
  • Des ressources naturelles abondantes, dont plusieurs ressources minérales nécessaires à la fabrication de batteries pour les véhicules électriques;
  • Une expertise en recherche de haut calibre, tant au niveau universitaire et collégial que dans le secteur privé;
  • Un savoir-faire industriel reconnu à l’échelle internationale, notamment une base industrielle forte en transport terrestre.

Une variété de programmes et de mesures sont mis de l’avant par le Gouvernement pour soutenir l’électrification des transports individuel, collectif et de marchandises. Une douzaine de ministères et organismes gouvernementaux sont engagés dans ce dossier, placé sous la responsabilité du Ministère. Voici quelques initiatives gouvernementales en matière d’électrification des transports.

Plan d’action en électrification des transports 2015-2020

Le 9 octobre 2015, le gouvernement du Québec a dévoilé le Plan d’action en électrification des transports 2015-2020. Doté initialement d’un budget de plus de 420 millions de dollars, auxquels s’ajoutent 187,4 millions de dollars dans les budgets 2017 et 2018, ainsi que la mise à jour économique de 2018.

Le plan d’action a pour objectifs, d’ici fin 2020 :

  • d’augmenter le nombre de véhicules électriques dans le parc automobile du Québec;
    • Cible : un total de 100 000 véhicules électriques et hydrides rechargeables immatriculés;
  • de participer à la lutte contre les changements climatiques, notamment en réduisant les émissions de gaz à effet de serre;
    • Cible : Réduire de 150 000 tonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre produites par le transport;
  • de réduire la dépendance énergétique au pétrole et ainsi d’améliorer la balance commerciale du Québec;
    • Cible : Réduire de 66 millions le nombre de litres de carburant consommés annuellement au Québec;
  • de contribuer au développement économique du Québec en misant sur une filière d’avenir et en utilisant l’énergie électrique disponible au Québec.
    • Cible : Compter 5 000 emplois dans la filière des véhicules électriques et avoir entraîné des investissements totaux de 500 M$.

    Au total, 37 mesures sont inscrites au plan d’action. Elles touchent notamment l’encouragement à l’utilisation de véhicules électriques, le développement de solutions novatrices dans le transport des marchandises, l’intensification des efforts en matière de recherche et développement, et le soutien à la commercialisation et à l’exportation de produits québécois novateurs.​

Appui à l’électrification des transports collectifs

Des systèmes performants de transport collectif sont essentiels dans une vision intégrée d’aménagement du territoire. C'est pourquoi le gouvernement mise, depuis plusieurs années, sur le transport collectif, qui permet non seulement d’apporter des réponses aux préoccupations environnementales et aux questions d'aménagement du territoire urbain, mais aussi de contribuer au développement économique en facilitant la mobilité. Actuellement, grâce au métro de Montréal et au train de banlieue de Deux-Montagnes, environ 50 % des déplacements en transport collectif utilisent l’électricité.

Le projet Cité Mobilité Montréal constitue un exemple concret des actions soutenues par le gouvernement dans ce domaine. L’électrification du transport collectif se prépare d’ailleurs à faire un pas de plus avec le projet de réseau express métropolitain (REM).

Jusqu'à 8 000 $ de rabais à l'achat d'un véhicule électrique

Le programme Roulez vert - volet roulez électrique administré par Transition énergétique Québec, offre un rabais à l'achat ou à la location aux particuliers, aux entreprises, aux organismes à but non lucratif et aux municipalités du Québec qui font l'acquisition d'un véhicule entièrement électrique, hybride rechargeable, à basse vitesse ou d’une motocyclette électrique. Un soutien financier pour acheter et installer une borne de recharge de 240 volts à domicile est également disponible. De plus, un projet pilote a été mis en place afin de favoriser l’acquisition de véhicules entièrement électriques d’occasion. Dans le cas de ces véhicules, le rabais gouvernemental peut aller jusqu'à 4 000 $.

Des solutions novatrices pour le transport de marchandise

Des incitatifs à l’électrification ont également été ajoutés pour les différents modes de transport de marchandise, que ce soit pour le transport maritime, aérien et ferroviaire, transport intermodal ou écocamionnage. Pour ce dernier programme, l’aide financière pour l’acquisition d’un véhicule à propulsion hybride électrique ou électrique a été bonifiée et peut désormais atteindre 50 % des dépenses admissibles.

Appui pour les bornes de recharge en milieu de travail

Vous êtes une entreprise, une municipalité ou un organisme et vous envisagez l’installation de bornes de recharge pour vos véhicules de service ou permettre à vos employés de recharger leur véhicule électrique? Vous pourriez être admissible à une aide financière dans le cadre du programme Roulez vert - volet Branché au travail.

Un réseau de bornes de recharge publiques en expansion constante

Premier réseau de bornes de recharge publiques pour véhicules électriques du Canada, le Circuit électrique offre la recharge de 240 volts et de 400 volts. Les bornes, alimentées avec l’énergie propre et renouvelable d’Hydro-Québec, sont accessibles partout au Québec notamment dans plusieurs aires de service du Ministère. Une carte interactive permet de situer les bornes de recharge en service.

Gratuité des ponts à péage et des traversiers

Depuis le 1er janvier 2016, les véhicules électriques et hybrides rechargeables munis d’une plaque d’immatriculation verte ont un accès gratuit aux ponts à péage des autoroutes 25 et 30 et aux services de traversiers payants de la Société des traversiers du Québec.

Pour plus de détails, visitez les sites Web des exploitants suivants :

Accès aux voies réservées

Les véhicules électriques qui arborent une plaque d’immatriculation verte peuvent circuler sur plusieurs voies réservées, et ce, peu importe le nombre de passagers.

Liste des voies réservées accessibles aux véhicules électriques :

Ville, route et direction​Tronçon
Lévis / R116 et R132 / direction est​de la rue Plante jusqu’à sous le pont Pierre-Laporte
​Québec / A-740 / direction norddu boul. Hochelaga à l’entrée Père-Lelièvre​
Québec / A-740 / direction sud​du boul. Lebourneuf à la rue de la Foresterie​
​Québec /A-440 / direction ouestdu boul. des Capucins à la Côte de la Potasse
​Montréal et Laval / A-15 / direction nord​du pont d’étagement Côte-Vertu à Montréal au boul. Le Carrefour à Laval
​Terrebonne / A-25 /direction nord​entre la montée Masson à Laval et l’île-St-Jean à Terrebonne
​Laval / A-25 / direction sud​entre l’île-St-Jean à Terrebonne et la Rang du bas St-François à Laval
​Longueuil - St-Lambert / R112 direction ouest​entre la rue Saint-Georges et le pont Victoria
​Montréal/ A-20 / direction est​entre le boul. Bouchard et la 10e avenue à Lachine

Vous conduisez un véhicule électrique et voulez savoir si vous pouvez emprunter une voie réservée ? Repérez le pictogramme du véhicule électrique apposé sur le panneau de signalisation, comme illustré ci-après :

 

Soutien à la recherche, aux PME et à l’industrie des véhicules électriques, une filière en pleine croissance

En mai 2017, l’industrie des véhicules électriques au Québec comptait une soixantaine d’entreprises et totalisait près de 1 800 emplois directs. Il s’agit d’un secteur en croissance. Cette industrie bénéficie également de l’expertise reconnue d’entreprises spécialisées dans la fabrication d’équipements de transport et de composantes.

Sur le plan de la recherche, le Québec dispose d’une trentaine de groupes de recherche dont la spécialité est liée aux véhicules électriques. Également, en matière d’infrastructures, le Québec compte la plus importante piste d’essais au Canada, un équipement de pointe exploité par PMG Technologies, qui offre toute une gamme de services d’essais et de tests de conformité.

En combinant les ressources disponibles et un savoir-faire de pointe, le Québec dispose de tous les atouts pour développer ce secteur. Pour plus d’information, visitez le site du Ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Électrification du parc de véhicules du gouvernement du Québec

Afin de démontrer l’exemplarité de l’État, le gouvernement du Québec procède à l’électrification progressive et obligatoire du parc de véhicules des ministères et organismes publics, y compris les réseaux de la santé et de l’éducation. Le Centre de gestion de l'équipement roulant (CGER) s’est vu confier la gestion du parc gouvernemental pour son volet électrique. L’objectif visé est de 1 000 véhicules électriques d’ici le 31 décembre 2020. Cette cible a été atteinte au printemps 2019. Au Québec, le CGER est un précurseur dans l’introduction des véhicules électriques dans les parcs publics en plus d’être le plus important gestionnaire de parc de véhicules électriques au Canada.

Norme véhicules zéro émission (VZE)

Entrée en vigueur en janvier 2018, la norme VZE a notamment pour objectif de stimuler l’offre de véhicules électriques afin de permettre aux consommateurs québécois d’accéder à un plus grand nombre et à un plus large éventail de véhicules automobiles branchables, qui sont les plus propres et les plus techniquement avancés sur le marché. À l’instar de dix États américains dont la Californie et plusieurs États du nord-est, le Québec incite ainsi les constructeurs automobiles à améliorer leur offre de ces véhicules.