Vous êtes ici

Politique de mobilité durable

Le Ministère entend se doter d’une politique de mobilité durable d’ici le début d’avril 2018. Cette politique visera à planifier les transports autrement et à s’assurer que les interventions en matière de mobilité durable tiennent compte, entres autres, des orientations gouvernementales, d’une vision multimodale des transports et des besoins des partenaires et du milieu municipal.

La politique doit couvrir tous les modes de transport, l’ensemble des déplacements des personnes et des marchandises, et ce, pour toutes les régions du Québec. Elle abordera les transports collectif et actif, maritime, aérien et ferroviaire, ainsi que les interventions sur le réseau routier, dans une perspective intégrée.

Qu’est-ce que la mobilité durable?

La mobilité durable est l’application des composantes de développement durable au transport.

  • Dans sa composante économique, la mobilité doit être efficace et favoriser le dynamisme économique et les corridors de commerce.
  • Dans sa composante sociale, elle doit être accessible, équitable, sécuritaire et compatible avec la santé.
  • Dans sa composante environnementale, elle limite la consommation d’espace et de ressources, s’intègre au milieu et réduit les émissions de gaz à effet de serre.

Participer à la réflexion pour l’élaboration de la Politique de mobilité durable

Rencontre de démarrage

Une rencontre de démarrage des travaux entourant l’élaboration de la politique a eu lieu le 9 juin 2017. Elle avait pour objectif d’amorcer la réflexion sur la vision et les grandes orientations de la politique. Elle a permis à des organisations du secteur des transports, au milieu municipal ainsi qu’à d’autres partenaires de la société civile et du milieu des affaires de présenter leur point de vue et des pistes de solution pour assurer la mobilité durable au Québec.

Appel à mémoires

Jusqu’au 15 août 2017, les citoyens et les organisations étaient invités à soumettre des mémoires ou à remplir un questionnaire afin de partager leurs idées, leurs priorités et leurs suggestions pour l’élaboration de la politique de mobilité durable. Au 31 octobre, 41 mémoires et 25 questionnaires ont été soumis par des associations privées ou sectorielles, des organismes sans but lucratif, des citoyens et des entreprises.

De nombreuses suggestions ont été formulées, particulièrement en ce qui concerne le transport collectif, les nouvelles mobilités et le transport des marchandises.

Les personnes et les organismes qui souhaitent faire part de leurs préoccupations ou de leurs questions au sujet de la mobilité durable peuvent écrire à PMD2018@transports.gouv.qc.ca.

Un processus en continu

Des rencontres individuelles par secteur ou par mode de transport se poursuivent, et un retour auprès de l’ensemble des partenaires et parties prenantes est prévu au cours de l’automne.

Documentation

Haut de page