Activités d’entretien du réseau

Le Ministère effectue des activités d’entretien du réseau afin d’assurer la sécurité des usagers de la route ainsi que la pérennité des infrastructures. Il s’agit d’activités récurrentes, planifiées ou non, comme les réparations des nids-de-poule et des glissières de sécurité, le ramassage des débris sur les voies et les accotements, la mise en forme, le rapiéçage et le rechargement en matériaux granulaires des surfaces de roulement et des accotements, l’enlèvement des andains de neige, le rapiéçage mécanisé des chaussées avec un enrobé bitumineux, le scellement et le colmatage des fissures des chaussées, la tonte de gazon, le fauchage, le marquage, l’émondage et l’abattage d’arbres ainsi que le déneigement et le déglaçage du réseau routier.​

La plupart des activités d’entretien du réseau sont saisonnières et ont lieu à une période déterminée de l’année. Elles sont aussi planifiées par les centres de services selon une priorisation des besoins sur le réseau et du type d’activité à réaliser. Certaines sont accomplies à l’interne et d’autres, confiées à contrat à des prestataires de services.

Voici un aperçu des interventions qui se déroulent annuellement, et ce, en fonction des besoins.

Réparation des nids-de-poule

Tout au long de l’année, les centres de services assurent une patrouille du réseau, identifient les besoins et interviennent pour effectuer les réparations requises dans les meilleurs délais. Avec les redoux hivernaux et printaniers, les nids-de-poule augmentent, et ces opérations sont plus intensives durant cette période.

Pour connaître les bonnes pratiques du Ministère en la matière, vous pouvez consulter le Guide des bonnes pratiques de réparation des nids-de-poule (version 2021).

Balayage et nettoyage

Les activités de balayage et de nettoyage ont lieu après la période de dégel, vers la troisième semaine du printemps, lorsque les conditions météorologiques sont favorables. Des camions-citernes et des balais mécaniques effectuent le nettoyage des chaussées et des accotements asphaltés du réseau routier dont la responsabilité incombe au Ministère. Ces opérations réduisent les risques de projection de roches et contribuent à la sécurité des usagers de la route.

Marquage

Les travaux de marquage sont effectués essentiellement durant la saison estivale. Tout le marquage des routes sous la responsabilité du Ministère est rafraîchi annuellement. Le marquage est un élément de sécurité important, car il permet aux usagers d’avoir une lecture claire de la signalisation inscrite sur la chaussée.

Ramassage des débris

Le ramassage est réalisé tout au long de l’année, mais notamment après la période hivernale alors que la fonte des neiges a laissé son lot de débris dans les emprises routières. Cette activité se fait manuellement chaque printemps sur les routes et les autoroutes sous la gestion du Ministère. Ces travaux sont habituellement effectués avant les travaux de tonte et de fauchage.

Tonte de gazon et fauchage

Le Ministère procède à deux tontes régulières par saison estivale, sur une largeur de 2 mètres à partir de l’accotement. Règle générale, la première tonte a lieu au début de juin et la seconde, à la fin de juillet. Quant au fauchage, il est effectué habituellement une fois par année sur les autoroutes et lorsque cela est nécessaire sur les autres routes, et la date des travaux varie selon les besoins du secteur concerné.

Ce type d’entretien vise à améliorer la visibilité des usagers et contribue à assurer leur sécurité. Il permet aussi de contrôler la croissance de la végétation et de limiter la production de pollen et d’herbe à poux.

Dans le but de préserver l’environnement, le Ministère fait aussi une gestion écologique de la végétation des corridors autoroutiers.

Émondage et abattage d’arbres

Les interventions d’émondage et d’abattage peuvent faire suite à une patrouille du réseau ou à une demande de la part de citoyens ou d’usagers qui ont constaté la présence d’arbres ou de branches sur une route ou dans ses emprises. Dans de tels cas, le Ministère intervient dans les meilleurs délais afin d’éliminer le danger selon les recommandations d’un ingénieur forestier. Un arbre sain sera émondé ou élagué. Un arbre mort sera abattu.

Si l’arbre est situé sur une propriété riveraine, mais qu’il présente un danger pour les usagers de la route, le Ministère obligera le propriétaire de l’arbre à éliminer le danger, et ce, à ses frais, comme le stipule la Loi sur la voirie.

Drainage

Un système de drainage sert à évacuer, le plus rapidement possible, l’eau de la surface et de la structure de la chaussée afin d’en assurer la sécurité et la pérennité.

Il y a deux types de systèmes de drainage sur le réseau routier :

  • le système fermé, qui se trouve en zones urbaines;
  • le système ouvert, qui borde la route dans les zones rurales.

Le premier est constitué de puisards raccordés à un réseau de conduites pluviales souterraines. L’autre prend la forme de fossés et de ponceaux permettant la traversée de l’eau sous les plates-formes routières vers les cours d’eau.

Nettoyage de fossés

Les fossés sont conçus pour permettre le drainage des eaux de surface. La présence d’une faible quantité d’eau au fond des fossés ne justifie pas nécessairement de procéder à leur nettoyage. Par conséquent, lorsque le Ministère reçoit une demande de nettoyage, il doit d’abord déterminer si le besoin est justifié.

Nettoyage des puisards

Le Ministère procède au nettoyage des puisards habituellement une fois tous les deux ans, à moins que le secteur concerné présente d’autres besoins.