Zones de dégel

Le Québec compte trois zones de dégel, dont le début et la fin de la période des restrictions de charge sont légèrement décalés dans le temps. Ce découpage du territoire québécois en trois zones a été établi en tenant compte des réalités géographiques, de la profondeur habituelle de gel et de l’évolution du dégel dans les différentes régions, des conditions climatiques printanières et de la circulation des véhicules lourds dans l’axe est-ouest.

Carte détaillée des zones de dégel (6 Mo)

La zone 1 comprend le territoire du Québec situé au sud de la ligne de démarcation suivante, ci-après désignée « ligne de démarcation des zones 1 et 2 ».

À partir du point d’intersection de la ligne médiane de la rivière des Outaouais (limite du Québec et de l’Ontario) :

  • avec le prolongement de la ligne médiane de la rivière Schyan dans la municipalité de Sheenboro;
  • de là, vers l’est, une ligne droite jusqu’à l’intersection de la rivière Picanoc et de la route 105 dans la ville de Gracefield;
  • de là, vers l’est, une ligne droite jusqu’à l’intersection de l’autoroute 15 et de la route 329 dans la ville de Sainte-Agathe-des-Monts;
  • de là, vers le nord-est, une ligne droite vers l’intersection des routes 155 et 159 dans la municipalité de la paroisse de Saint-Roch-de-Mékinac jusqu’à son intersection avec la limite nord-est de la municipalité de Mandeville;
  • de là, vers le sud-est, le long de la limite nord-est de la municipalité de Mandeville jusqu’à son intersection avec la limite nord-ouest de la municipalité de la paroisse de Saint-Alexis-des-Monts;
  • de là, vers le nord-est, une ligne droite jusqu’à l’intersection de la limite sud-ouest de la municipalité de Rivière-à-Pierre et de la limite nord-ouest de la municipalité de Notre-Dame-de-Montauban;
  • de là, vers le nord-est, le prolongement de cette dernière ligne jusqu’à son intersection avec la limite sud-ouest de la réserve faunique de Portneuf;
  • de là, dans une direction générale est, en suivant, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le périmètre de la réserve faunique de Portneuf jusqu’à son intersection avec la limite nord-ouest de la ville de Saint-Raymond;
  • de là, vers le nord-est, puis vers le sud-est et le nord-est, en suivant les limites nord-ouest et nord-est de la ville de Saint-Raymond, puis la limite nord-ouest de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier jusqu’à son intersection avec la limite sud-ouest de la réserve faunique des Laurentides;
  • de là, vers le sud-est, puis dans une direction générale nord-est, en suivant, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le périmètre de la réserve faunique des Laurentides jusqu’à son intersection avec la limite ouest du parc national de la Jacques-Cartier;
  • de là, dans des directions générales sud-est, nord-est et sud-est, en suivant, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le périmètre du parc national de la Jacques-Cartier jusqu’à son intersection avec la limite sud-ouest de la réserve faunique des Laurentides;
  • de là, vers le sud-est, le long de la limite sud-ouest de la réserve faunique des Laurentides jusqu’à son intersection avec la limite sud-est de l’emprise de la route 175;
  • de là, vers le sud-est, en ligne droite jusqu’à l’intersection de la route 138 avec la limite nord-est de la ville de Beaupré;
  • de là, vers le sud-est, le prolongement de cette dernière ligne jusqu’à son intersection avec la ligne médiane du bras du fleuve Saint-Laurent situé au nord de l’île d’Orléans;
  • de là, dans une direction générale nord-est, en suivant successivement la ligne médiane du bras nord du fleuve Saint-Laurent, la ligne médiane du fleuve jusqu’à la limite nord-est de la municipalité de la paroisse de Saint-Germain, puis une ligne droite jusqu’à la pointe sud-ouest de l’île aux Lièvres;
  • de là, vers le nord-est en ligne droite jusqu’à l’intersection de l’autoroute 20 avec la limite nord-est de la ville de Rivière-du-Loup;
  • de là, dans une direction générale sud, en suivant, dans le sens des aiguilles d’une montre, le périmètre de la ville de Rivière-du-Loup jusqu’à son intersection avec la limite nord-est de l’emprise de la route 185;
  • de là, dans une direction générale sud-est, en suivant la limite généralement nord-est de l’emprise de la route 185 jusqu’à son intersection avec la frontière du Nouveau-Brunswick.

La zone 2 comprend les Îles-de-la-Madeleine et le territoire du Québec compris entre la « ligne de démarcation des zones 1 et 2 » décrite ci-dessus et la ligne suivante, ci-après désignée « ligne de démarcation des zones 2 et 3 ».

À partir du point d’intersection de 48o 00' de latitude nord et de la frontière de l’Ontario;

  • de là, vers le sud-est, en ligne droite jusqu’à l’intersection de la route 101 et de la limite sud de la ville de Rouyn-Noranda;
  • de là, vers l’est, en ligne droite jusqu’au barrage hydroélectrique de Rapide-Sept;
  • de là, vers l’est, en ligne droite jusqu’à l’intersection de la route 117 avec la limite nord de la réserve faunique La Vérendrye;
  • de là, vers l’est, en ligne droite jusqu’à l’intersection de la route 167 avec la limite sud de la réserve faunique Ashuapmushuan;
  • de là, dans une direction générale nord-ouest, en suivant, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le périmètre de la réserve faunique Ashuapmushuan jusqu’à son intersection avec la limite nord-ouest de la municipalité de Saint-Thomas-Didyme;
  • de là, vers le nord-est, en suivant les limites nord-ouest, sud-ouest, nord et nord-est de la municipalité de Saint-Thomas-Didyme, puis successivement les limites généralement nord-ouest de la municipalité de Saint-Edmond-les-Plaines, de la municipalité de Girardville et de la municipalité de Notre-Dame-de-Lorette jusqu’à son intersection avec la limite nord-est de la municipalité de Notre-Dame-de-Lorette;
  • de là, vers l’est, en ligne droite jusqu’au barrage hydroélectrique Manic-3;
  • de là, vers le nord-est, en ligne droite jusqu’à un point situé sur le parallèle à 51o 00' de latitude nord, à 60 mètres à l’est de la rive du lac Caron (intersection des limites nord et ouest de la réserve faunique de Port-Cartier–Sept-Îles);
  • de là, vers l’est, le long du parallèle 51o 00’ de latitude nord, jusqu’à un point situé à 60 mètres à l’est de la rivière Sainte-Marguerite (intersection des limites nord et est de ladite réserve);
  • de là, vers l’est, en ligne droite jusqu’à l’intersection du parallèle 52o 00’ de latitude nord avec la limite est de la province de Québec, au nord de la municipalité de Blanc-Sablon.

La zone 3 comprend le territoire du Québec situé au nord de la « ligne de démarcation des zones 2 et 3 » précédemment décrite.

Haut de page