Table de concertation socio-économique sur le transport routier des marchandises

La Table de concertation socio-économique sur le transport routier des marchandises a été mise en place pour favoriser et entretenir un dialogue continu entre le gouvernement du Québec et les acteurs de l’industrie du transport routier des marchandises sur les sujets qui touchent la compétitivité des entreprises et les enjeux socio-économiques du camionnage.

Elle offre un lieu d’échanges pour discuter des principaux enjeux sociaux et économiques qui ont une incidence sur la compétitivité de l’industrie et pour déterminer les solutions à mettre en œuvre pour y faire face. La table est également utilisée par le gouvernement pour consulter l’industrie sur différents enjeux et mesures liés à ses responsabilités, en plus de permettre à l’industrie de porter ses préoccupations à l’attention du gouvernement.

La Table de concertation socio-économique sur le transport routier des marchandises est une mesure du Plan d’action 2018-2023 du cadre d’intervention en transport routier des marchandises et de la Politique de mobilité durable – 2030.

La table remplace l’ancien Forum des intervenants de l’industrie du camionnage général, qui a été aboli en 2015.

Clientèle visée

La clientèle visée est composée d’associations qui représentent les différents acteurs de l’industrie du transport routier des marchandises ainsi que les expéditeurs.

Les membres de la table de concertation sont les suivants :

  • le ministère des Transports du Québec (MTQ), qui en assume la présidence;
  • l’Association canadienne du camionnage d’entreprise (ACCE);
  • l’Association des professionnels du dépannage du Québec (APDQ);
  • l’Association des routiers professionnels du Québec (ARPQ);
  • l’Association du camionnage du Québec (ACQ);
  • l’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI);
  • Camo-Route inc.;
  • CargoMontréal;
  • le Centre de formation du transport routier de Saint-Jérôme;
  • le Centre de formation en transport de Charlesbourg;
  • le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ);
  • le Conseil du patronat du Québec (CPQ);
  • le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD);
  • la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI);
  • la Fédération canadienne du transport (FCT);
  • la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ);
  • Teamsters Québec Local 106.

Information générale

Thèmes abordés

La table abordera des sujets qui touchent les cinq thèmes suivants :

  1. La main-d’œuvre : disponibilité de la main-d’œuvre, immigration, formation et perfectionnement, etc.
  2. L’environnement concurrentiel : encadrement législatif et réglementaire, harmonisation avec les administrations voisines, partage des responsabilités entre les intervenants, assurances, taxes, etc.
  3. La circulation et la mobilité des marchandises : congestion routière, passage aux frontières, liens intermodaux, optimisation des réseaux et des équipements (stationnements pour véhicules lourds), qualité et fonctionnalité du réseau routier, période de dégel, etc.
  4. La sécurité des véhicules lourds : analyse des accidents mortels, suivi de l’efficacité de l’application de la Loi concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds, veille technologique, etc.
  5. L’empreinte carbone du transport routier : efficacité énergétique, carburants alternatifs, électrification, etc.

L’innovation, les nouvelles technologies et les chaînes logistiques intelligentes constituent un thème transversal qui pourra être abordé à l’intérieur des autres thèmes.

Mandats

La table a comme premier mandat d’élaborer une feuille de route indiquant les enjeux socio-économiques qu’elle compte aborder au cours des deux années suivantes (la feuille de route sera révisée annuellement). Un groupe de travail, sous la responsabilité d’un représentant de l’industrie, sera créé pour chaque enjeu mentionné sur la feuille de route. Tous les enjeux priorisés devront être associés à au moins l’un des thèmes visés par la table et pourront entraîner :

  • la réalisation de portraits, d’analyses ou d’études;
  • des modifications législatives, réglementaires ou administratives;
  • des actions de sensibilisation ou d’information;
  • etc.

La table aura également comme mandat d’agir comme canal de communication privilégié entre le gouvernement et l’industrie. Le Ministère et la SAAQ pourront profiter de cette tribune pour consulter l’industrie sur des enjeux ou des mesures spécifiques qui ne font pas partie de la programmation des travaux. La table pourra aussi être utilisée par les représentants de l’industrie pour faire connaître des préoccupations qui, selon le cas, seront alors ajoutées, d’un commun accord, à la feuille de route.

Outils de calcul

Différents outils ont été conçus afin de soutenir la clientèle de l’industrie du camionnage :