Portrait du transport maritime au Québec

Le transport maritime au Québec constitue un maillon essentiel d’une chaîne de transport diversifiée. Il s’intègre dans un ensemble d’activités économiques d’importation, d’exportation et de circulation interne de marchandises qui transitent entre les expéditeurs et les destinataires finaux. Outre le transport de marchandises, le transport maritime comprend un volet transport de passagers incluant d’importantes activités de tourisme fluvial, dont les croisières internationales, les croisières d’excursions, les activités nautiques ainsi que les services de traversier et de desserte pour les collectivités éloignées.

L’activité générée par le secteur maritime contribue considérablement au développement économique du Québec. Le chiffre d’affaires total des entreprises québécoises des secteurs maritime et portuaire, y compris le tourisme fluvial, s’élève à plus de 3,1 milliards de dollars. Ces entreprises créent plus de 27 000 emplois directs ou indirects en mer et à terre, se partageant une masse salariale annuelle de 1 milliard de dollars. Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada tirent de ces activités des revenus fiscaux et parafiscaux annuels qui se chiffrent respectivement à 501,3 millions et à 181,1 millions de dollars.

Le transport maritime a aussi des retombées économiques importantes sur les régions riveraines du Saint-Laurent. En effet, le transport maritime soutient des secteurs clés de l’économie québécoise, tels que les papetières, les alumineries, les élévateurs à grains, les terminaux de conteneurs, les sidérurgies et les raffineries de pétrole, dans leurs approvisionnements ou leurs expéditions. Le transport maritime, c’est aussi environ 5,6 millions de passagers transportés par traversiers au Québec chaque année.

Annuellement, les transbordements dans les ports du Québec représentent environ 110 millions de tonnes de marchandises. Le trafic international (exportations et importations) représente 75 % du trafic global des ports commerciaux du Québec et le trafic intérieur (trafic entre ports canadiens et comprenant, dans ce cas-ci, au moins un port du Québec) constitue le quart restant.

En matière de croisières internationales, en moyenne 116 300 croisiéristes dépensent chaque année plus de 36 millions de dollars lors de leur séjour au Québec.

Réseau portuaire commercial stratégique du Québec

Le réseau portuaire stratégique commercial a pour mission de soutenir le développement économique du Québec et de ses régions. Ce réseau découle des travaux du Forum de concertation sur le transport maritime (2002 et 2016). Il comprend 20 ports commerciaux stratégiques classés en 4 catégories : ports commerciaux nationaux et administrations portuaires canadiennes (6), ports commerciaux suprarégionaux (6), ports commerciaux régionaux (3) et ports commerciaux locaux (5).

Documentation

Carte sur le transport maritime