Vous êtes ici

Gestion écologique de la végétation des corridors autoroutiers

La gestion écologique de la végétation (GEV) est une des différentes stratégies utilisée par le Ministère afin d’assurer le maintien des abords des corridors autoroutiers. Le Ministère construit, entretient et exploite le réseau routier qui relève de sa responsabilité. Il a également comme orientation stratégique de préserver l’environnement.

Avantages de la GEV

  • La gestion écologique de la végétation favorise l’épanouissement de la flore locale.
  • Cette approche élimine la tonte systématique, sauf sur les deux premiers mètres à partir de la chaussée. La tonte est pratiquée quelques fois par année afin d’assurer une bonne visibilité aux usagers de la route.
  • Un fauchage cyclique est aussi réalisé au besoin et permet de contrôler le développement des arbres entre la zone tondue et le bord du fossé.
  • Combinée à d’autres mesures de contrôle, cette approche de gestion des abords de route est un moyen efficace pour contrer la prolifération de l’herbe à poux, qui pousse principalement dans le premier mètre en bordure de la route, et d’autres espèces envahissantes.
  • Le principal avantage de la gestion écologique de la végétation est qu’elle favorise à la fois la biodiversité, les habitats fauniques, la beauté du paysage et la sécurité routière, et limite la production du pollen allergène de l’herbe à poux tout en réduisant les coûts d’entretien.

Le roseau commun

En présence du roseau commun (phragmite), plante herbacée qui a tendance à former des colonies denses et à envahir rapidement les emprises routières, des mesures particulières peuvent prévenir son envahissement.

Synthèse des avantages de la gestion écologique de la végétation

EffetsAvantages
Écologiques
  • Diversification des espèces animales et végétales et leurs habitats
  • Protection du milieu aquatique
  • Filtre écologique
  • Développement d’un écotone
Paysagers
  • Très grande diversité visuelle variant selon les saisons
  • Harmonisation visuelle de la route avec le paysage
Économiques
  • Réduction des coûts de nettoyage et de fauchage
Sur la sécurité
  • Atténuation de l’éblouissement nocturne
  • Effet brise-vent
  • Ralentissement des véhicules en perte de contrôle

Entretien des fossés : méthode du tiers inférieur

Le Ministère doit drainer ses infrastructures. Pour le faire, il utilise presque systématiquement des fossés de drainage. Pour l’entretien de ceux-ci, il préconise la méthode du tiers inférieur qui consiste à excaver la végétation du fond du fossé (le tiers de la hauteur du fossé) afin de permettre à l’eau de circuler librement et en laissant en place les plantes qui recouvrent le reste de la hauteur du fossé. La méthode du tiers inférieur limite au minimum les surfaces mises à nues lors de l’entretien des fossés. Cela a pour objectif de préserver des zones d’ombre qui freinent la croissance de plantes envahissantes telles le roseau commun.

Documentation

Haut de page