Vous êtes ici

Sécurité en conditions hivernales

Les hivers québécois sont reconnus pour être longs, froids et rigoureux. À la saison froide, l’entretien des infrastructures routières représente un défi de taille pour le ministère des Transports, notamment en raison de l’immensité du territoire à couvrir et de la diversité des climats qui le composent. L’augmentation constante du nombre de véhicules et de déplacements qu’on y enregistre pose aussi un défi supplémentaire.

En matière de conduite hivernale, les caractéristiques de l'hiver sont telles que, même pour un conducteur expérimenté et malgré les opérations d'entretien des routes, les risques persistent.

Adopter individuellement un comportement adéquat en fonction de l'environnement routier améliore votre sécurité et celle des autres usagers de la route. Il faut prévoir plus de temps pour vos déplacements en période hivernale et parfois reporter un déplacement non urgent lorsque les conditions météorologiques et routières sont difficiles.

Comment décoder les conditions routières

Un outil pour mieux planifier vos déplacements

Préoccupé par la sécurité des usagers de la route et soucieux de faciliter leurs déplacements, le Ministère a instauré, à l'automne 2012, une terminologie simplifiée afin de décrire les conditions routières hivernales.

La terminologie présente séparément les conditions de la chaussée et les conditions de visibilité. De plus, les couleurs utilisées se distinguent de celles illustrant les conditions de circulation. Cette distinction vise notamment à fournir aux usagers de la route une information encore plus précise et plus détaillée pour faciliter la prise de décision avant un déplacement. À ce sujet, consultez la page Terminologie des conditions routières hivernales.

Rappelons que le Ministère rend disponible de façon continue l'information sur les conditions routières au moyen du service Québec 511 Info Transports, qui est par la suite transmise par les médias qui utilisent la même terminologie.

Cinq bonnes habitudes à prendre cet hiver

  1. Avant de partir, renseignez-vous sur les conditions de la chaussée et les conditions de visibilité avec Québec 511. Si les conditions sont mauvaises, et que vous le pouvez, reportez votre déplacement.
  2. Déneigez complètement votre voiture en faisant un tour complet des vitres, des rétroviseurs, du toit, du capot, des phares et de la plaque d'immatriculation.
  3. Adaptez votre vitesse en fonction des conditions météorologiques et routières en vigueur.
  4. Gardez une distance sécuritaire entre votre véhicule et celui qui vous précède.
  5. Soyez patients en présence des véhicules d'entretien hivernal et assurez-vous d'être visibles par leurs opérateurs : ces mastodontes comportent des angles morts dont vous devez vous méfier!

Le déneigement des véhicules

La présence de neige ou de glace sur un véhicule circulant sur les chemins publics représente un danger potentiel pour les autres usagers de la route. Une perte de neige peut réduire considérablement la visibilité, alors qu'une chute de glace peut blesser des piétons, endommager des voitures et même causer des accidents.

Il est donc indispensable que les expéditeurs, les exploitants et les conducteurs se conforment aux diverses dispositions législatives et réglementaires, tant québécoises que fédérales, qui encadrent les activités de déneigement des véhicules, de manière à prévenir les accidents routiers ou de travail. D'ailleurs, les contrevenants aux lois et règlements en vigueur en cette matière sont passibles d'une amende ou même d'une peine d'emprisonnement.

Documentation

Haut de page