Vous êtes ici

Bruit routier et frein moteur

​Le bruit émanant d’un véhicule lourd peut provenir du moteur du véhicule, du contact des pneus avec la chaussée, de l’unité de réfrigération, du système d’échappement ou du frein moteur par compression, communément appelé « frein Jacobs ».

L’usage du frein moteur est fréquemment identifié comme étant la principale cause du bruit généré par la circulation des véhicules lourds. Le son caractéristique du frein moteur peut effectivement représenter une source d’irritation pour les citoyens. Le plus souvent, c’est l’utilisation du frein moteur de façon inappropriée, abusive ou combinée avec un système d’échappement en mauvais état, défectueux ou non conforme aux normes établies par règlement qui provoque un bruit excessif.

Par exemple, le bruit causé par l’utilisation du frein moteur d’un véhicule lourd dont le silencieux n’est pas conforme peut être perçu, selon les personnes, jusqu'à quatre fois plus fort comparativement à un système d’échappement conforme.

Afin de sensibiliser les actuels et futurs conducteurs de véhicules lourds au bruit routier, et plus particulièrement à l’utilisation adéquate du frein moteur, Camo-route et les Centres de formation en transport de Charlesbourg et de Saint-Jérôme , en collaboration avec le Ministère, ont produit une vidéo de sensibilisation .

Encadrement normatif

Code de la sécurité routière

Des démarches ont déjà été entreprises pour restreindre ou interdire l’utilisation du frein moteur en ajoutant l’article 626 (5.1) au Code de la sécurité routière. Toutefois, cet article n’est jamais entré en vigueur en raison des difficultés techniques entourant son application.

Ces difficultés sont liées, d’une part, à l’absence d’outil de contrôle permettant d’identifier la provenance exacte du bruit (frein moteur) et, d’autre part, aux risques rattachés à l’interdiction de l’usage d’un équipement de sécurité. Il n’existe donc aucun contrôle efficace au Québec permettant d’interdire légalement l’usage du frein moteur. Il en est de même dans les provinces et États avoisinants.

L’article 258 du Code de la sécurité routière prévoit que tout véhicule automobile doit être muni d’un système d’échappement conforme aux normes établies par règlement.

En vertu de l’article 519.33 du Code de la sécurité routière, le conducteur, le propriétaire ou l’exploitant d’un véhicule lourd qui ne respecte pas l’exigence de l’article 258 commet une infraction. Ainsi, le conducteur d’un véhicule lourd s’expose à une amende variant de 90 $ à 270 $ pour ce type d’infraction alors que le propriétaire ou l’exploitant qui utilise ou laisse circuler un véhicule lourd dont le système d’échappement n’est pas conforme aux normes établies par règlement s’expose à une amende allant de 175 $ à 525 $.

Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers

L’article 94 du Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers prévoit qu’« aucun élément du système d’échappement ne doit être remplacé, modifié ou enlevé de manière à rendre le système plus bruyant que celui installé lors de la fabrication du véhicule routier par le fabricant ». Les silencieux et les composants du système d’échappement devraient donc avoir sensiblement la même performance que ceux installés à l’origine pour toute la durée de vie utile du véhicule.

Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles (Canada)

Les normes de fabrication des véhicules sont établies par Transports Canada. La norme 1106 du Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles régit spécifiquement l’émission de bruit des véhicules. Elle prévoit que tout camion lourd doit être construit de façon à être conforme à un certain niveau sonore extérieur, lequel dépend notamment de la puissance du moteur du véhicule.

Il est important de noter que le niveau sonore total du véhicule établi par cette norme est basé sur des essais lorsque le véhicule est en accélération. Par conséquent, le bruit produit par le frein moteur alors que le véhicule est en décélération n’est pas évalué.

De plus, la mesure du niveau sonore dépend de plusieurs paramètres, notamment la distance séparant le véhicule d’un sonomètre, les conditions météorologiques ambiantes, la vitesse de rotation du moteur du véhicule (rpm) ou la méthode de mesure utilisée. Il faut considérer ces facteurs lorsque les valeurs du niveau sonore de différentes normes ou de différentes études sont comparées.

Clientèle visée

  • Les conducteurs actuels de véhicules lourds
  • Les futurs conducteurs de véhicules lourds
  • Les propriétaires et les exploitants de véhicules lourds
  • Les citoyens
  • Les municipalités

Information générale

Le frein moteur est un équipement de sécurité important pour la conduite sécuritaire des véhicules lourds. Son utilisation est particulièrement appropriée lorsque le véhicule lourd effectue une descente, circule en terrain montagneux, négocie une courbe serrée ou en cas de freinage d’urgence. En effet, lorsqu’il est enclenché, le frein moteur permet le ralentissement d’un véhicule lourd, dès le relâchement de l’accélérateur et sans même appuyer sur le frein. Il permet donc d’éviter la surchauffe des freins lorsque le système de freinage est fortement sollicité. La surchauffe peut rendre le système de freinage inefficace.

Toutefois, avant d’actionner le frein moteur la nuit, dans un quartier résidentiel, en terrain plat par exemple, le conducteur doit se questionner sur la nécessité de cette utilisation.

Il est recommandé d’adapter sa conduite aux conditions routières. Peu importe les circonstances environnantes, le frein moteur peut toujours être utilisé en cas d’urgence.

Puisque le frein moteur est un équipement de sécurité important, interdire son usage pourrait compromettre la sécurité des usagers de la route. Ainsi, l’interdiction du frein moteur n’est pas une solution envisageable.

Bien que le frein moteur soit un équipement de sécurité, il n’en demeure pas moins qu’il doit être utilisé de façon appropriée, dans le respect des citoyens, dans le but de réduire au minimum le bruit routier engendré par la circulation des véhicules lourds.

Nouveautés/Actualités

Conscient des nuisances sonores, notamment celles associées au frein moteur, le Ministère déploie une stratégie de sensibilisation concernant la nuisance sonore liée à la circulation des véhicules lourds et à l’usage de leur frein moteur. Cette stratégie vise à informer les citoyens sur les nombreuses sources de bruit produit par les véhicules lourds et à leur expliquer l’importance du frein moteur à titre d’équipement de sécurité.

Parallèlement, la stratégie vise à sensibiliser les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds à l’importance d’utiliser adéquatement leur équipement afin de réduire au minimum le bruit routier.

Dans le cadre de cette stratégie, différents outils ont été élaborés par le Ministère en collaboration avec certains partenaires, notamment des affiches de sensibilisation, une vidéo explicative, un dépliant destiné aux citoyens et un feuillet s’adressant aux propriétaires, exploitants et conducteurs de véhicules lourds.

Références légales

Documentation

Haut de page