Radars pédagogiques

​​​​​​​​Le radar pédagogique est un panneau lumineux qui affiche instantanément la vitesse à laquelle circule un usager de la route. Celle-ci peut être accompagnée d’un court message de rétroaction visant à encourager les conducteurs à ralentir lorsque la vitesse réglementaire est dépassée. Le radar pédagogique sert à sensibiliser les usagers de la route à l’adoption d’un comportement sécuritaire et ne peut pas servir à sanctionner une infraction au Code de la sécurité routière.

Le radar pédagogique constitue une bonne façon de sensibiliser les usagers de la route à l’importance de ralentir dans une zone qui présente des problématiques de sécurité routière liées à la vitesse pratiquée.

Comment adresser une demande?

Toute municipalité qui souhaite installer un radar pédagogique sur une route du Ministère située sur son territoire doit soumettre une demande d’anal​yse à la direction générale de sa région à l’aide d’une résolution municipale. Il est possible que le Ministère, après cette analyse, propose une solution mieux adaptée que le radar pédagogique pour assurer, dans le secteur ciblé, la sécurité de tous les usagers, dont celle des usagers vulnérables.

Facteurs d’analyse

Lors de l’analyse demandée par une municipalité, le Ministère tient compte de différents facteurs, dont :

  • la fréquence et la gravité des accidents causés par le dépassement de la limite de vitesse;
  • la présence d’autres conditions particulières qui seraient responsables des problèmes de sécurité constatés;
  • le bien-fondé de la limite de vitesse affichée, puisqu’elle peut porter les usagers à des excès;
  • la pertinence du site d’installation prévu par la municipalité;
  • l’obtention d’un gain en matière de sécurité routière.

Sites privilégiés pour l’installation d’un radar pédagogique

L’emplacement d’un radar pédagogique n’est pas le fruit du hasard. Une expérience pilote effectuée par le Ministère a démontré qu’un radar pédagogique est plus efficace et plus pertinent à certains endroits qu’à d’autres, dont dans :

  • les zones scolaires;
  • les secteurs où il y a une présence importante de piétons;
  • les zones de transition de limites de vitesse (p. ex. : de 70 km/h à 50 km/h) à l’entrée d’une agglomération;
  • les zones de travaux qui présentent une limite de vitesse légale temporaire.

Frais d'installation

La municipalité doit assumer les coûts d’acquisition, d’installation et d’entretien d’un radar pédagogique. Dans ce cas, à la suite de l’obtention d’une autorisation de la part du Ministère (permis de voirie), la municipalité peut installer, selon certains critères, son radar aux abords d’une route du Ministère.

Bon à savoir

Il a été démontré que l’utilisation d’un radar pédagogique doit être bien contrôlée, sinon sa présence peut créer un effet inverse de celui recherché. Par exemple, si un radar est en place trop longtemps, l’usager de la route n’y portera plus attention. Pour que sa fonction pédagogique soit renforcée, ce type de radar doit être installé à un endroit donné, pour une durée déterminée. Il est suggéré d’utiliser l’appareil sur une période maximale variant de 14 à 30 jours ou, encore, selon un mode nomade, en le déplaçant à différents endroits pour maximiser son effet.

Pour plus d’information, consultez la page sur le projet pilote.