Nous joindre

​​​​​​Vous pouvez joindre le Ministère par courrier, par téléphone ou par Internet.

Adresse postale

Ministère des Transports
500, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 4.010
Montréal (Québec) H2Z 1W7

Téléphone

  • Partout au Québec : 511.
  • Ailleurs en Amérique du Nord : 1 888 355-0511.

Internet

Le Ministère met à votre disposition un formulaire en ligne pour soumettre  :

  • une demande de renseignements;
  • un signalement;
  • une réclamation pour dommages (consultez la procédure)​​​ (138 Ko);
  • une plainte (consultez notre Politique de gestion des plaintes et des commentaires)​​​ (509​​​ Ko);
  • une plainte portant spécifiquement sur des inconvénients de voisinage (VHR);
  • un commentaire.

Assurez-vous de remplir clairement tous les champs marqués d’un astérisque.

Les délais de traitement des demandes soumises doivent être conformes à ce que prévoit la Déclaration de services aux citoyens.

Gestion contractuelle : pouvoir porter plainte

L’Autorité des marchés publics (AMP) a mis en place un processus qui vous permet :

  • de porter plainte pendant la période de publication d’un appel d’offres ou d’un avis d’intention;
  • de communiquer à l’AMP des renseignements relatifs à un processus d’adjudication ou d’attribution d’un contrat public mettant en cause la conformité de la gestion contractuelle d'un organisme public avec le cadre normatif.

Pour ce faire, consultez la procédure portant sur la réception et l'examen des plaintes mise en place par le ministère des Transports et accédez au formulaire sur le site Web de l’AMP​.

Plainte en gestion contractuelle​

Si votre plainte concerne un appel d’offres public, un processus de qualification ou d’homologation en cours de publication au Système électronique d’appel d’offres du gouvernement (SEAO) et que vous estimez que les documents disponibles prévoient des conditions qui n’assurent pas un traitement intègre et équitable des concurrents, le Ministère vous invite à consulter la section Contrats de notre site Web.

Veuillez prendre note que tout message comportant des propos injurieux ou haineux restera sans réponse. De plus, le Ministère se réserve le droit d'acheminer tout message menaçant aux autorités compétentes.