Enquête origine-destination – Montréal 2018

​​​​​​L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a officiellement mené la onzième enquête origine-destination dans la région de Montréal du 2 octobre au 22 décembre 2018. Ses partenaires financiers sont le Ministère et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Elle est également réalisée en collaboration avec exo, la Société de transport de Montréal (STM), la Société de transport de Laval (STL), le Réseau de transport de Longueuil (RTL) et la Communauté métropolitaine de Montréal​ (CMM).

Les entrevues ont permis de recueillir de l’information sur 73 400 ménages résidant dans une des 158 municipalités qui se trouvent sur le territoire couvert par l’enquête origine-destination. Ce sont 168 900 personnes qui composent ces ménages, et pour lesquelles des informations sociales et de mobilité ont été recueillies, pour un total de 357 800 déplacements.

Principaux constats de l’enquête origine-destination de Montréal 2018

Les résultats de l’enquête origine-destination 2018 de la région de Montréal, mis en parallèle avec ceux des enquêtes précédentes, permettent, entre autres, de dégager certains grands constats sur l’évolution du nombre de déplacements, des motifs d’activités, de l’usage des différents modes de transport, etc.

L’ARTM relate ces constats dans le document Faits saillants de l’état de la mobilité des personnes dans la région métropolitaine de Montréal​.

Résultats de l’enquête origine-destination – Montréal 2018

Les sections suivantes décrivent le territoire d’enquête et ses découpages, la mobilité des résidents par secteur et les déplacements effectués entre les secteurs.

Territoire d’enquête et découpage

Le territoire de l’enquête origine-destination 2018 de la région de Montréal a été découpé en 113 secteurs municipaux. Ces secteurs s’appuient sur des regroupements de secteurs ou de subdivisions de recensement, tels qu’ils ont été définis par Statistique Canada​ lors du recensement de 2016.

Aux fins d’analyse des types de clientèle, les secteurs municipaux peuvent être regroupés en secteurs géopolitiques :

  • Le découpage en 8 grandes régions d’analyse : l’Île de Montréal est divisée en 4 zones (Centre-ville, Centre, Est et Ouest), Laval, Agglomération de Longueuil, Couronne Nord et Couronne Sud;
  • Le découpage en MRC et territoires équivalents.

Mobilité des résidents par secteur

Les fiches-résultats du document La mobilité des personnes dans la région de Montréal donnent un portrait de la mobilité générale des personnes pour un secteur donné. Ce document est divisé en trois volets :

  • les informations générales sur le secteur;
  • les déplacements des résidents du secteur;
  • les déplacements produits et attirés par le secteur;

Les résultats sont présentés selon un découpage en secteurs municipaux ou en secteurs géopolitiques. Les fiches-résultats sont également présentées sous un format interactif dans l’Outil interactif de consultation des résultats.

Déplacements entre les secteurs

Les déplacements de l’enquête origine-destination 2018 sont présentés sous forme de tableaux, également nommés « matrices de déplacements », accessibles via la Portail de données mobilité de l’ARTM​. Dans une matrice, chaque cellule présente le nombre de déplacements entre le secteur d’origine (indiqué au début de la ligne de la cellule) et le secteur de destination (indiqué au haut de la colonne).

Les matrices sont calculées pour différentes combinaisons de caractéristiques des déplacements :

  • les découpages territoriaux;
  • les périodes de la journée;
  • les motifs;
  • les modes de transport.

L’utilisateur doit tenir compte du seuil de significativité statistique des données traitées, tel qu’il est noté sur chacun des tableaux.

Volet enquête-cordon – Montréal 2018

Les déplacements des non-résidents de la grande région n’étant pas caractérisés par l’enquête-ménages, une enquête-cordon a été entreprise pour recenser et caractériser les déplacements en provenance de l’extérieur de la région de Montréal. C’est la première fois qu’une enquête-cordon de cette envergure se déroule dans la région de Montréal.

Une enquête-cordon vise à recueillir suffisamment d’informations sur les déplacements exogènes à la région couverte par l’enquête-ménages en vue de compléter le portrait des déplacements sur les réseaux routiers de la région de Montréal, et ainsi d’alimenter les modèles d’affectation routière.

L’enquête-cordon était initialement prévue au début de l’automne; en raison d’imprévus, les relevés ont finalement été réalisés en deux temps : la première partie entre le 18 octobre et le 15 novembre 2018, et la seconde partie entre le 2 avril et le 28 mai 2019.

L’enquête s’est déroulée sur 43 postes, répartis sur les principales routes qui servent de point d’entrée au territoire d’enquête origine-destination de Montréal. Seize postes ceinturent la couronne Nord du territoire, tandis que 27 postes ceinturent la couronne Sud.

L’enquête-cordon a été réalisée par relevé automatique des plaques d’immatriculation. Ces relevés permettent de lire les plaques des véhicules entrant dans la grande région de Montréal, sans causer de perturbations à la circulation. Les numéros de plaques sont ensuite transmis à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) au moyen de transmissions sécurisées. La SAAQ identifie les propriétaires des véhicules captés et leur envoie une invitation à remplir un questionnaire en ligne.

Les relevés effectués entre 6 h et 18 h rendent possible l’analyse selon les trois plages horaires suivantes : AM (6 h-10 h), Jour (10 h-15 h) et PM (15 h-18 h).

Le rapport de l’enquête-cordon​ présente la méthodologie utilisée, la localisation des sites enquêtés ainsi que les résultats obtenus par cette enquête.

Documentation